Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 Jonathan Shepard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MessageSujet: Jonathan Shepard   Dim 6 Mar - 23:09

JONATHAN SHEPARD
feat :DAMON ALBARN



   
ID DU SORCIER

→ AGE :
17 a,s
→ SANG :
Sang-Mêlé
→ DON/FORMATION :
Animagus en cours.
→ MAISON A POUDLARD :
Gryffondor
→ METIER :
 Quidditch - Attrapeur de Gryffondor
→ PATRONUS :
Un renard roux.
→ EPOUVANTARD :
Des chaînes.
→ AMORTENTIA :
L'odeur de l'Armotentia pour votre personnage. Si inconnu, laissez vide ♥
→ BAGUETTE :
Érable - sang de licorne - 31,25 cm - souple



 
INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES


Blablablb ablabla blabl abalbaabbalb labalbalabla balbala blabalbalbal balbalblabl ablabalba laba lbalbal ab labalbal aaablabla balbalb albal abalba lablablba labalb alabalba lablabal balabla balbalb alabab albalabal balabal bal b a ablabalbaba labalbal abalbab laba lbala balba l a bb aalba laba lbala baba lal abalb abal blab alba ba laba lbabb alba lbal balba blba lbala bbaa lbba lbal baba lbala bal bab albab aabla ablaab abl abal baaba lbal babal alba alba bbaalbablbl blablab lablabla lbaabllbab lbl abalblaba balbabalbl ablaabbalbalbalb labalbl blablablab alblaablbablabab albablalb abllba


Caractère de votre personnage
Jonathan n'a jamais été un élément perturbateur. Il n'a jamais vraiment aimé montrer ses émotions. Il les garde naturellement pour lui.

Chaque enfant à son modèle, à ses yeux, c'était son grand-frère. Rien d'original, mais il lui vouait un profond respect, à lui, qui semblait être capable de tout mieux faire que les autres. Tout le monde de Jonathan était construit autour de lui, pierre centrale, inébranlable. Lorsqu'il a disparu, tout  commencé à s'effriter. Malgré son jeune âge, rien ne pouvait être perceptible sur le visage de Jon, plus impassible que jamais. Enfant, il était calme, sans histoire, très loin de toute forme d'hyperactivité. Et ces traits sont restés implantés en lui, même après tout ces événements. Jon est calme, sans histoire.
A première vue, c'est même le stéréotype de l'adolescent blasé ; il n'a pas goût à grand chose, et se montre souvent peu aimable. S'il n'ignorent pas le reste du monde, il scrute les gens du regard, les jugeant, souvent mal, de toute façon, à l'écouté, il déteste à peu près tout et tout le monde. Regarder les gens le déprime, comme bien d'autre choses d'ailleurs. Parfois naît en lui un ressentiment intense, envers tout ; comme si le monde était pourri jusqu'à la moelle et qu'il ne mériterait que la destruction pure et simple. Il aimerait tout réduire en cendre. Mais il n'en fait rien. Il garde ce sentiment en lui, comme il le fait toujours.  Il y a quelque chose à l'intérieur de lui, qui fait qu'il reste là, qu'il attend. Il se qualifie lui-même comme ayant une lucidité pessimiste aiguë fondamentalement optimiste. Il oscille alors, entre cette envie quelques fois de tout détruire, et cette curiosité qui est ancrée en lui. C'est peut-être, au final, cette contradiction qui le définit le mieux : Il vous hait mais vous aime en même temps. Il déteste l'injustice mais ne croit absolument pas en l'équité. Il pense que l'égalité devrait être plus qu'une idée mais sait que seul existe la loi du plus fort. Une sorte d'idéaliste qui n'a aucune illusion.

Il ne sait pas ce qu'il fait là, ni ce à quoi il aspire. Il aimerait être libre, mais il ne sait pas définir cette liberté. Il voudrait ne pas se trahir lui-même, mais ne sait pas trop qui il est. C'est un questionnement permanent qui l'habite, et qui le fait douter de tout.  


Derrière l'écran ♥

PSEUDO
MWA
AGE
 MWA
HOBBY
 MWA
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?
 JE L'AI MANGER.
DES AVIS ?
TISSEMENT.
AUTRE ?
MWA




Dernière édition par Jonathan Shepard le Lun 7 Mar - 22:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Dim 6 Mar - 23:09


HISTOIRE DE VOTRE PERSONNAGE
J'ai une volonté de fer.
Mais c'est toujours la même histoire, le fer... ça rouille.



Magicalement™


Il s'avance à pas de loup, chaque bruit est filtrer dans ses oreilles, la prudence est de mise. C'est son instinct qui le lui dicte. Il pousse doucement la porte de la chambre et regarde à l'intérieur furtivement : aucun ennemi en vue. Il s'aventure plus tranquillement dans la pièce, avant de s'arrêter.

Il était une fois un garçon différent des autres. En effet, ce jeune enfant n'est pas un 'humain' comme les autres, sa mère vient d'un monde dont peu de gens ont la connaissance : le monde des sorciers. Son père, lui, est comme tous le monde, mais les gênes maternelles coulent de les veines du garçon, et font de lui un sorcier de sang-mêlé, comme avant lui son grand frère.
Ils vivent tous les quatre un vie des plus normales, si tenter qu'on puisse parler de « normal » lorsqu'on parle de magie, car celle-ci est omniprésente dans la maisonnée. Mais les enfants ont l'habitude, et le grand frère passe déjà depuis longtemps l'année scolaire dans une école spécialisée, seul le père semble quelques fois un peu dépassé, mais il essaie de s'adapter...

Il observe pendant un long moment le rebord de la fenêtre, sans bouger. Puis soudain il se décide : c'est là-bas qu'il ira faire sa sieste. En un bond, l'histoire est réglé. Une main s'aventure sur son pelage blanc, et le moteur se met en marche.
« Ronron... »


Vous la connaissez, l'histoire de ce garçon de bonne famille ; ses parents l'aiment, il les aiment aussi. Mais aujourd'hui, il doit s'habiller en noir. Ce n'est pas lui qui a choisi, c'est la coutume. L'ébène est de mise quand on enterre quelqu'un, surtout quand il s'agit de son frère. Le garçon ne sait pas si il est triste, il ne ressent rien, à part un vide, un néant qui aspire tout. Aucune émotion n'émerge de son visage, même pas de colère. De la colère.. à quoi bon, contre qui ? Personne n'est coupable. Personne n'a tué cet autre lui, même pas par accident. Le seul responsable de cet enterrement, c'est l'enterré. La victime est le coupable. C'est simple non ? Il n'y a pas d'affaire, pas de raison de s'en faire, personne n'y est pour rien.
Le jeune garçon regarde cette pierre, seul vestige de sa version précédente. Celle qui été arrivée avant lui, mais qui a cassé, un peu trop tôt. C'est vrai, il ne comprend pas encore les choses des grands, mais il sait bien qu'il y a quelque chose qui cloche, que l'histoire sonne faux, peu importe ce que ces amis font pour lui remonter le moral.

Qu'est-ce qu'il est con ce chat.
Des fois il vous regarde, avec ses yeux ahuris, au fond de ses pupilles le néant. Ou plutôt l'attente, pas comme s'il vous jaugeait, non, juste une attente bête, sans aucun but.  Bien sûr, si vous l'agressez il va tout de suite réagir, et au contraire vous le caressez il va faire ce petit clignement d’œil satisfait. Mais il n'attendait rien, il vous regardait juste, avec cette air ahuri.
Et puis il retourne sur son bord de fenêtre. C'est son abri, sa maison, son petit coin perso. Il peut aller partout quand il veut, mais il ne s'éloigne jamais de sa fenêtre. A part pour suivre son maître, comme s'il ne pouvait pas s'en sortir sans lui. Dans une autre vie il devait être une poule, de celles qui passent leurs vie dans une piscine.


Tout débute par une journée ordinaire, dans une une de ces grandes villes, bouillante de monde. De celle où le citoyen ne peut s'empêcher de résumé sa vie par : métro-boulot-dodo. Et c'est bien du métro dont nous allons parler, plus précisément, d'un gamin qui s'y trouve, avec sa mère. Il serre la main rassurante et regarde au travers des grandes vitres les murs sombres filer. Et alors que le tram file dans le long des couloirs souterrains, l'enfant ressent comme une étrange sensation. Tout à coup, il lui semble que le métro ralenti, que les murs passent moins vite, comme si quelque chose les freinaient. Là, dans cette boite en métal à grandeur humaine, où tout le monde semblent obnubilés par sa propre affaire, il lui semble être observé. Sa rôde, autour de la boite, il ne sait pas combien ils sont, un, une meute, des ombres qui tournent autour, cernent la conserve. Le gamin à la respiration lourde, l’atmosphère est pesante, oppressante. Le regard trouble, l'enfant  ne remarque pas la nouvelle station, les escaliers, il ne voit qu'apparaître une lumière, c'est la sortie. Mais où est sa mère ?

Ce chat m'agace.
C'est un idiot heureux, on ne peut pas s’empêcher de le caresser. Je l'envie. Ça serait plus simple si tout le monde était comme ça, même trop simple. Il y a du bon à être un animal, sans conscience, sans jugement, mais au final, je ne sais pas si ça me plairait. Son regard est bien trop vide. En plus il perd ses poils.
Ce chat m'agace.


Cette histoire-ci raconte celle d'un jeune adolescent, bientôt adulte, qui sort de chez un de ses potes, imbibé comme une éponge. Il titube dans les rues, triste, et désespéré comme l'on peut l'être à son âge, quand on a noyé un poisson un peu trop douloureux au cœur. Les rues se ressemblent et semblent s'allonger à chaque pas. L'ombre et la lumière tamisées des lampadaires se confondent dans une vision un peu trop troublée.
Un bruit sourd de sirène se fait entendre au loin.  Les couleurs changent et il ne tarde pas à se retrouver au milieu d'un attroupement ou plutôt, une meute qui s'exalte. Au milieu de tout, une seule silhouette se démarque, elle est à l'horizontale, c'est elle que tout le monde regarde, mais elle n'est pas le héros de l'histoire. On ne tarde pas à la faire disparaître,  elle rejoint la boite à sirènes qui repart aussitôt. Au bout de quelques minutes, il ne reste plus rien, ni personne. Seul un est resté, incapable de marcher droit, il a trouvé une couverture pour se coucher, un sac comme oreiller. Demain il aura l'âge de son frère.

Si il se transformait en tigre, il me mangerait. Sans aucun remord.





Dernière édition par Jonathan Shepard le Mar 8 Mar - 1:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alec O. Fawkes
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Dim 6 Mar - 23:12

JON TE REVOILÀ MAIS OH MON DIEU TU GUETTAIS DONC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Lun 7 Mar - 0:14

Alec, tu sais... Je t'aimais bien, avant que tu mettes des avatars horribles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alec O. Fawkes
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Lun 7 Mar - 13:01

Mais non, avatar horrible ou pas tu m'aimes toujours voyons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arthur W. Brent
Serdaigle

avatar

Serdaigle




MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Lun 7 Mar - 17:14

Seigneur il est déjà revenu.

C'est dingue, tu as même pas eut le temps de nous manquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Lun 7 Mar - 17:28

Oh, c'est une guilde c'est ça ? Vous vénérez le Dieu Avatorus Horribilis ?

PS: Je sais que je t'ai horriblement manqué Arthur, ne le cache pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charlie A. Carter
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Lun 7 Mar - 18:37

Hanlala et moi qui ai cru que tu ne reviendras jamais ! What a Face
C'est notre premier membre hahaha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Lun 7 Mar - 19:07

Tu n'aurais jamais survécu sans moi, j'étais obligé de revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charlie A. Carter
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Ven 11 Mar - 21:57


Magicalement™


BRAVO ! TU ES VALIDÉ(E) !!!    
Bienvenue sur Magicalement ♥


Bien entendu, je serais morte suite à une dépression si tu n'étais pas revenu. C'est bien pour ça que tu es ma première validation sur le new Magic ! Bon sinoooon ta fiche est pas trop mal ça va, ça passe et on trouvera bien un lien voire même un rp à faire si je suis d'humeur ! What a Face

Maintenant que tu es validé(e), tu vas pouvoir commencer à RP sur notre beau forum ! Mais avant toute chose, il va falloir passer sur ce sujet pour recenser tout ce qu'il y a à recenser ! Ensuite si tu veux trouver des partenaires de RP, n’hésite pas à envoyer des MPs aux membres, venir sur la chatbox ou poster un formulaire dans la F.A.D  
Et en attendant d'avoir des réponses, tu peux créer ta fiche de personnage et flooder dans la partie flood.

En espérant te retrouver in-RP très vite !  




_________________
Where do bad folks go when they die ?
His long sleeves cover the scars of his addiction, but his words convey thoughts of someone who is intelligent and sensitive, perhaps too sensitive for his own good.
©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   Ven 11 Mar - 22:11

Je t'aime. Presque autant que le munster. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Jonathan Shepard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonathan Shepard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» présentation jonathan
» Souvenir et larme assuré (Jonathan)
» Jonathan Ellingsen (Serpentard)
» [M] JONATHAN GROFF - Petit-ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement :: Grandes papiers du forum :: ❝ Cérémonie de répartition. :: Fiches Validées-
Sauter vers: