Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    Lun 7 Mar - 20:18

JO + NEVE + HARWELL
feat : Bel Powley



   
ID DU SORCIER

→ AGE :
18 ans.
→ SANG :
Sang-Mêlé
→ DON/FORMATION :
...
→ MAISON A POUDLARD :
Serdaigle
→ METIER :
Elève à Poudlard pour la dernière année.
→ PATRONUS :
Lièvre.
→ EPOUVANTARD :
Le feu, mourir brûler m'horrifie. Ma psy a une théorie très intéressante là-dessus.
→ AMORTENTIA :
Je ne m'en souviens pas ou j'ai sciemment oublié.
→ BAGUETTE :
Peuplier, poil de nifleur.



 
INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES


1- J'ai un petit penchant pour l'odeur de la cigarette. Pourtant j'ai horreur de fumer. J'apprécie ce parfum qui me rappelle celui du bureau de mon père. Alors parfois dans le parc je me rapproche de ceux qui se cachent pour en allumer une, simplement pour me replonger dans ces souvenirs étranges. Ça a un pouvoir apaisant sur moi.

2- J'aime les carrés et pas les cercles. L'arithmancie et pas la divination. L'étude des runes anciennes, l'astronomie, les potions et l'histoire de la magie. J'aime ce qui nous enrichit culturellement et les matières où la rigueur et la précision sont de mise.

3- Je garde un très mauvais souvenir de mes cours de vol de première année. Je ne joue pas au quidditch. Attraper des balles oui. Sur un balais suspendu en l'air... Non. Mais je suis une fervente supportrice de mon équipe.

4- J'adore les enfants, j'ai même l'instinct assez maternel. On ne sait pas vraiment d'où ça me vient. Pourtant quand j'imagine mon avenir, je ne suis pas maman. Beaucoup de chose, mais pas une maman. Alors travailler dans ces nouvelles écoles ça me plaît assez comme idée.

5- Je ne suis pas particulièrement fêtarde. Il faut plutôt me tirer et me pousser pour que j'aille m'enivrer d'alcool. Mais ceux qui prennent le temps de le faire ne le regrettent pas. Je ne tiens absolument pas l'alcool alors il en faut peu pour me retrouver en train de danser comme une gamine, hurler et rigoler pour un rien.

6- J'ai des insomnies matinales. Je ne dors jamais après cinq heure trente le matin. Je positive en me disant que c'est pratique pour les douches et pour travailler.


Caractère de votre personnage
Je suis la fille banale, celle qui se glisse dans le recoin de la bibliothèque jusqu'à ce qu'elle ferme. Je suppose que c'est aussi du à ma taille qu'on peut qualifier de ridicule, insignifiante. Cachée dans un uniforme un tantinet trop grand, mon mètre cinquante-sept n'en paraît que plus petit. Ma bouche ne s'ouvre pas pour hurler ou s'affirmer. Je suis plutôt du genre à agir étrangement. Je ne sais pas d'où cela me vient et ce n'est pas forcément ce que l'on s'imagine en me voyant. Mais parler pour les choses importantes fait ressortir ma timidité et ma tendance à rougir pour un rien, alors qu'une action c'est beaucoup plus simple. Si je devais trouver une explication je dirais que c'est parce que contrôler ce qu'on dit est beaucoup plus difficile. Notre cerveau est tellement complexe que ce que nous gardons précieusement dans un coin de notre esprit peut parfois s'échapper sans que l'on ne le veuille ou que l'on s'en aperçoive. Et comme vous l'aurez peut être compris je n'aime pas me livrer. Cette sensation d'être mise à nue, d'avoir moins d'emprise sur ce que autrui peut penser de moi. Petite je me suis souvent dit qu'ils m'oubliaient, eux, ceux qui m'entouraient. Me confondaient avec le décor. J'aurais bien aimé. Pourtant on m'a souvent reproché le contraire. Il paraît que ce n'est pas possible avec ces billes que j'ai à la place des yeux. Le regard pesant, rempli des choses que je ne dis pas. Enfant, j'étais la gamine aux yeux bizarres. Celle qu'on invite pas forcément à jouer.

J'aime à croire que je suis finalement une personne assez sociable. Assez joviale, je souris instinctivement dès que je croise le regard de quelqu'un. Mon visage est sûrement un peu trop expressif. Je n'arrive pas à rester de marbre, stoïque et glaciale. Nous dirons que cela compense mon manque de loquacité concernant mes affects. Je ne suis pas de ces jeunes en guerre contre l'autorité, ni de ce qui se travestissent pour plaire et s'attirer les faveurs de qui que ce soit. Doit-on dès lors dire que je suis entière ou bien un mouton ? Je ne suis pas sûre. Je suis capable de m'adapter, de faire dans la demi-mesure. Fidèle à moi-même est peut être plus approprié. Respectueuse. Polie. Calme tant que j'ai la situation en main. Je ne suis pas particulièrement ambitieuse. Pourtant j'ai des objectifs sérieux : j'aimerais aller à l'Université, faire des études et puis travailler dans ses écoles pour enfants que l'on voit fleurir dans le monde sorcier. Faire partie intégrante de ce nouveau monde qui se construit. Cette génération qui a envie de modernité, d'opportunités. J'ai envie de m'intégrer à ces deux mondes auxquels j'appartiens. Déterminée à faire quelque chose de ma vie. Etre capable de la regarder avec fierté quand j'aurais 80 ans.

Je déteste que les gens essaient de prendre soin de moi. Une fierté mal placée qui ne me dérange pas tant que ça. Indépendante, je me fait un point d'honneur à réussir ce que je fais seule. Je suis cette personne qui peut insupporter parce qu'elle n'admet pas avoir tort. Celle que l'on peut trouver ennuyeuse car elle ne rêve pas d'aventure et a horreur des imprévus. Celle qui a ce besoin presque maladif d'avoir le contrôle sur le moindre petit morceau de sa vie. Celle qui analyse et essaie de tout prévoir. Celle qui a peur de l'échec. Celle qui a besoin d'un plan B et d'un plan C. Souvent il y a aussi un plan D, sait on jamais. Celle qui s'empêche de vivre pleinement. La réaliste. Un peu fataliste. Un esprit cartésien où tout doit être programmé. Tout ça c'est moi. Tout ça c'est Jo.  


Derrière l'écran ♥️

PSEUDO
Restons sur Trivia
AGE
 20 déjà bien entamé
HOBBY
Les claquettes oui c'est nouveau *-*
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?
 Bah euh, je suis le vieux chewing gum qui s'accroche désespérément.
DES AVIS ?
DE LA BOMBE BEBE !
AUTRE ?
je vous aime mes petits choux    




Dernière édition par Jo N. Harwell le Jeu 10 Mar - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    Lun 7 Mar - 20:19


HISTOIRE DE VOTRE PERSONNAGE
Ca pourrait être pire ou bien mieux. Mais c'est moi. Ca me va.



Magicalement™


Est ce que le fait de dire qu'à une fille banale correspond une enfance banale, vous empêchera d'être curieux et de vous poser des questions sur le pourquoi de ce que je suis aujourd'hui ? Non ? C'est bien ce que je pensais. J'aimerais vous dire que j'ai vécu dans une charmante petite maison  avec des parents aimants et unis. Je ne peux pas le faire. Je n'aimerais pas vous dire que l'un de mes parents est décédé ou que j'ai été battue, abandonnée ou que sais je encore. Ça, je n'ai pas à le faire.

Je suis née à Londres mais je n'en ai jamais vu la couleur. J'ai grandit dans une petite ville dont le nom ne vous dira sûrement rien. Le mélange d'un écrivain raté et d'une professeur de latin enseignant dans une école de seconde zone. Enfin ça c'est ce qu'ils sont devenus, parce que ma mère n'était pas vraiment prédestinée à cela. Le sang qui coule dans mes veines est à moitié sorcier, il me vient de mon tendre père. Tendre... je ne sais pas s'il s'agit de l'adjectif qui convient le mieux. Pourtant malgré son manque totale de réalisme et de bon sens, il a toujours été affectueux avec moi. Il était ce père un peu fou parfois dérangeant, aux regards encore marqués par la terreur d'une guerre qu'il a vécue  de trop près. Quand il a rencontré Neve, c'était là un moyen d'oublier son monde. De recommencer une vie toute autre, loin des ruines d'une communauté sous le choc d'une victoire au goût trop amer. A cette époque là, ma mère était une prestigieuse enseignante en culture latine. Reconnue, publiée. Une pointure à la Capitale dans son domaine. Une femme qui croyait dur comme fer en son indépendance et son fort caractère qu'elle clamait avoir à qui voulait l'entendre. La rencontre de l'humeur dépressive et de la fraîcheur ignorante de la magie tout autant que des méandres de l'amour.  

Comment sommes nous passés de Londres à ce coin misérable ? Du prestige au collège de seconde zone ? Ils ont eu un enfant. Moi. Je devais être un garçon et me voilà née fille. Ils n'ont pas voulu changer le prénom. Jo c'était bien. Jo ça donne du courage et de la force. Par fierté ou bien pour adoucir la masculinité de ces deux lettres qui constituent mon identité, le prénom poétique de celle que j'appelle maman s'est ajouté. Choc émotionnel pour le sorcier aux émotions instables. Eclair de folie. Il faut nous éloigner du Chemin De Traverse et de toutes grandes institutions magiques. Une petite fille s'est trop fragile. La femme forte et indépendante, se révèle épouse faible et obéissante devant un homme. Elle le suit aveuglément. Un pense trouver refuge dans l'écriture alors que ses pages sont noircis de rature. Une se débrouille pour payer les factures. Pas de grands-parents, pas d'autre membre de la famille. Seulement nous trois. Un trio à l'équilibre fragile, dont les liens sont remplis d’égoïsme et d’intérêt. Voilà peut être en quoi consiste l'amour ? Je ne sais pas, mais je n'ai connu que ça. Un triangle étrangle, le triangle Harwell. Andrew reste avec Neve parce qu'elle lui fait oublier les horreurs grâce à des nuits d'étreintes torrides et son origine moldue. Neve pense être forte en vivant, aidant un Andrew en dépression modérée et élève Jo comme celle qu'elle fût plus jeune. Jo fait ce que dit Neve parce que ça la rend souriante et passe du temps avec Andrew parce qu'elle adore le voir jeter ses feuilles partout dans son bureau.

Ça c'était avant Poudlard. Avant que je ne m'éloigne et que j'ai le temps de réfléchir sur cette dynamique familiale bancale. Il faut me retirer de l'équation. Je n'ai plus envie d'en faire partie, c'est trop fatiguant de grandir pour combler les regrets maternels et divertir l'homme de la maison de son ennui. J'ai compris qu'il n'y avait pas de reconnaissance dans ce monde. Que si la raison parvenait à primer sur l'affect, on souffrait moins. Que l'esprit est plus fiable que le cœur. La rationalisation,  mécanisme de défense selon le psychologue de la famille. Que reste-t-il aujourd'hui ce tout ça ? Un délicat mélange d'amour et de pitié envers ceux qui m'ont donné la vie. L'ouverture d'un monde supplémentaire à mes yeux, m'a aidé à trouver une place qui m'est propre et à ne plus vivre dans les attentes des autres.

C'est ma dernière année en tant qu'élève. Je me projette loin. Désireuse d'apprendre, de réussir et de prendre pleinement part à cette époque qu'est la mienne. Je me suis fait la promesse silencieuse de ne pas faire les mêmes erreurs qu'eux. Et peut-être qu'après tout ça, après m'être prouvé que je pouvais exister par moi-même, je pourrais envisager de ne plus être une obsessionnelle du contrôle,  de m'ouvrir aux autres. Parce que la nuit, le pragmatisme ne vous tient pas chaud.







Dernière édition par Jo N. Harwell le Jeu 10 Mar - 13:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Arthur W. Brent
Serdaigle

avatar

Serdaigle




MessageSujet: Re: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    Mar 8 Mar - 13:17

OUIIIIII OUI ET OUIIIIII TU ES REVENUE OUIIIII !!!!!!!!!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charlie A. Carter
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    Mar 8 Mar - 19:26

WELCOME BACK TRIVIAAAAA !

_________________
His long sleeves cover the scars of his addiction, but his words convey thoughts of someone who is intelligent and sensitive, perhaps too sensitive for his own good.
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    Jeu 10 Mar - 13:45

MERCI MERCI MERCIIIIIIIII

J'en profite pour vous dire ici - vu que vos fiches sont bloquées ><' que je suis trop contente de vous relire vous et vos idées folles. Vos histoires et vos personnages... ça gèrent le steak bébé !!

Si moi j'ai un faible concernant l'histoire de Charlie ? Ouais d'accord un petit faible. La relation au père me fait penser à l'histoire d'Emer même si c'est très différents *-* #NOSTALGIE

Donc à VOUS TROIS GRANDS ADMINS TOUS PUISSANTS, ben il nous faudra des liens
Revenir en haut Aller en bas

Alec O. Fawkes
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    Jeu 10 Mar - 14:02


Magicalement™️


BRAVO ! TU ES VALIDÉ(E) !!!    
Bienvenue sur Magicalement ♥️


Ahlalala mais bon sang, j'aime tellement ta fiche !! T'écris tellement trop bien c'est un bonheur de te relire ♥️ J'adore ton personnage et son caractère et son histoire et je veux un lien et un RP #Hystérique Tellement en joie que le forum soit de retour et que toi aussi tu sois là !!!

Maintenant que tu es validé(e), tu vas pouvoir commencer à RP sur notre beau forum ! Mais avant toute chose, il va falloir passer sur ce sujet pour recenser tout ce qu'il y a à recenser ! Ensuite si tu veux trouver des partenaires de RP, n’hésite pas à envoyer des MPs aux membres, venir sur la chatbox ou poster un formulaire dans la F.A.D  
Et en attendant d'avoir des réponses, tu peux créer ta fiche de personnage et flooder dans la partie flood.

En espérant te retrouver in-RP très vite !  




_________________

dear mummy, dear daddy, ⊹ What the hell gives you the right to look at me as if to say "Hell, what went wrong?" (by anaëlle)
♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charlie A. Carter
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    Ven 11 Mar - 21:51

Aw merci !
Ta fiche est géniale !

_________________
His long sleeves cover the scars of his addiction, but his words convey thoughts of someone who is intelligent and sensitive, perhaps too sensitive for his own good.
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jo N. Harwell - Un plus un ça fait deux. Pas trois. Jamais 3.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Fer à repasser
» Women's Tournament
» On engraisse bien les cochons...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement :: Grandes papiers du forum :: ❝ Cérémonie de répartition. :: Fiches Validées-
Sauter vers: