Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   Jeu 31 Mar - 17:31


This is not a play date anymore.


- Would you promise you'll never leave me alone ?
- Yeah of course Cindy.
- Say you promise
- I do. I promise. I'll never leave you alone, i'll always be here, somewhere close.


Ils se prirent dans les bras.

- Good, 'cause i'll stay by your side too. Don't you forget that's me who protects you, and not the other way arround you Idiot ! 

Et ils commencèrent à se battre gentiment. Ils avaient huit ans et se connaissaient depuis aussi longtemps qu'ils pouvaient s'en souvenir. Cindy pouvait reprocher tous les défauts du monde à Alec, il était la personne à qui elle faisait le plus confiance. Il n'était pas comme un ami, pas comme un amoureux, il était sa famille. Son frère sans le sang. Quoique, quand on y repensait, il fut une fois où ils avaient scellé leur amitié par le sang. C'était l'été, l'été de leurs 6 ans. Ils étaient au parc, ils jouaient sur des installations pour enfants sous les yeux méticuleux de leur nounous. Le jeu était d'attendre qu'elles commencent à roupiller ou à discuter -ce qui duraient infiniment longtemps.- là et seulement là, la fête pouvait commencer. Ils coururent vers les arbres dès qu'ils en eurent l'occasion. Des murs en plastique avec des prises ? Trop facile. Ils préféraient les arbres. Ainsi ils grimpaient, riaient, ils faisaient les quatre cents coups et se balançaient de branches en branches en hurlant, comme des enfants.
Une branche craqua avec un bruit sec. Et tout de suite après Alec s'écria "Aoutch". Cindy rejoint le sol le plus rapidement possible. Alec n'était pas tombé de très haut, mais s'il s'était cassé une jambe, ça serait la punition pour eux deux. Mais Alec allait bien. Seule sa main gauche était irritée. Un mince filet de sang rouge en coulait, doucement, tout doucement. Les enfants n'avaient jamais vu une couleur aussi pure, aussi foudroyante.
Cindy se retourna un instant et agrippa une pierre, quelques secondes après elle était de nouveau aux côtés d'Alec.

- What are you doing ?
- Do you want to be my brother ?
Dit elle en s'entaillant la main gauche.
- Of course I want to ! 
Et sans attendre une seconde il joignit la main à la sienne, mixant leurs sangs.

Quelques minutes après les deux nounous arrivèrent en hurlant et en pestant qu'ils avaient encore fait des bêtises et sali leurs habits, mais là n'est pas l'important. Si avec les années, Cindy s'était éloigné d'Alec Fawkes, elle était persuadée qu'un peu de lui restait dans ses veines. Il était de la famille.
Se retrouver à Poudlard était une bénédiction. La jeune fille fut déçue quand on envoya son ami à Gryffondor et non pas à Serpentard, mais ils s'étaient quand même promis de ne pas se quitter. Seulement, ce qu'ils entendaient l'un sur l'autre ne les enchantaient pas. à chaque moment qu'ils avaient l'un avec l'autre, ils se hurlaient dessus. Alec lui reprochait d'avoir encore victimisé un première année de Poufsouffle, qui s'était assis sur un bout de sa jupe alors qu'elle était sur un banc. Cindy reprochait à Alec son manque d'assiduité en cours, et elle désapprouvait chacun des ami.e.s qu'il se faisait. Les disputes les éloignèrent et aujourd'hui en 6e et 7e années, les seules interactions qu'ils avaient encore étaient ces froids saluts.
Quand Cindy passait devant Alec dans un des couloirs de Poudlard, elle lui jetait un « Fawkes. » avec hauteur et dédain. Alec lui répondait avec un « Messsstar » ridicule, comme pour se moquer d'elle. Cindy ne savait pas s'il riait en disant cela, si c'était une petite blague, ou si il se foutait vraiment de sa gueule. Dans les deux cas, elle ne réagissait pas et ne ralentissait même pas sa course.

Pendant les vacances, Cindy rentrait chez ses parents. Après de chaleureuses embrassades, ils s'installèrent tous à table pour dîner. Elle n'évoquait que très rarement Poudlard avec sa famille, car s'ils appréciaient l'idée qu'elle soit hors du commun, qu'elle soit spéciale, ils étaient tout de même effrayés par tout ce monde magique auquel ils n'appartenaient pas. Aussi, la jeune fille ne faisait que parler des choses lambda et masquait ou transformait tout ce qui se rapprochait de l'irréel. Et tout le monde était heureux comme ça.  Aussi, pendant le repas, son père prit la parole.

- Oh i haven't told you yet but we are going to diner with the Fawkes Family on saturday night. I booked a very nice table in a great restaurant, you'll love it.

Cindy sourit en pensant d'avance à la situation, et se demanda un instant si Alec avait confié à sa famille que la fille des Messtar était aussi une sorcière. Rapidement elle se dit que non. Les Fawkes n'avaient jamais vraiment été enchantés par les pouvoirs de leur fils. Quoi qu'il arrive, Cindy n'avait pas dit à ses parents qu'elle allait à l'école avec Alec non plus. Ainsi la situation promettait d'être compliqué, mais drôle.

- And what did you say for, you know.. the fact that I'm not in London most of the year ?
- I said you were in a great school in France. You speak french right ?
- Oh un peuti peu ! 


Et ils rièrent en parlant d'autres choses pendant le reste du repas. Cindy n'angoissait pas de voir les Fawkes. Elle les connaissait bien et savait plus que parfaitement comment se comporter avec une famille de renommée. Ce qui l’inquiétait et lui serrait le ventre était de passer du temps avec Alec. Rien qu'en y pensant, elle angoissait d'avance.
La veille, dans son lit, elle était presque paralysée de peur. Et en même temps en colère contre elle même. Bon sang, ce n'est qu'un mec normal, de quoi j'ai peur au final ? Elle se passait en boucle les moments les plus ridicules et embarrassant d'Alec. Comme quand il avait mangé du sable au jardin d'enfant et était tombé malade, ou quand il avait recueilli un chiot et qu'il avait aboyé à table et que le garçon s'était mis à imiter le chien pour ne pas se faire découvrir. (Depuis ce temps, les Messtar disaient que Alec était un bon garçon mais qu'il avait l'air un peu retardé, ce qui faisait beaucoup rire Cindy.) Elle réussi à s'endormir assez paisiblement.
Le lendemain elle accompli de faire une partie de ses devoirs et de jouer un peu de piano, Brian, son frère, s'enquit de l'embêter, de venir lui faire peur et de taper sur des touches au hasard alors qu'elle répétait un morceau. Après quelques soupirs, Cindy se sentait prête et quand son frère posa son doigt sur une touche, elle ferma le couvercle du piano sur sa main. Le jeune garçon hurla. La journée fila et rapidement il fut temps de se préparer. Elle se mit donc à refaire son maquillage et enfiler une robe de grand couturier qui d'après son père irait parfaitement avec l'ambiance du restaurant. Sa mère et son père étaient eux aussi très chics et elle s'empressa de leur faire remarquer. Brian lui faisait la gueule et tenait sa main bandée contre sa poitrine. Cindy lui adressa un rictus malicieux et s'empressa de monter dans la voiture en oubliant pas de saluer le chauffeur.

Quelques temps après, ils furent arrivés à destination. Ils mirent pied dans un restaurant doré de toute part. Cindy complimentait l'endroit et se sentait tout à fait à sa place parmi les choses brillantes et chères. Ils s'assirent à la plus belle table, celle qui faisait face à la Tamise. L'eau semblait presque scintillante sous cet angle là.
Revenir en haut Aller en bas

Alec O. Fawkes
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   Mer 6 Avr - 0:55




Lord, save me from this Hell.



Cindy K. Messtar & Alec O. Fawkes


04:11 - T'arrives pas à dormir. Peut-être parce que t'es chez toi, dans le grand lit de ta grande chambre dans la grande maison des Fawkes. T'as beau avoir passé 12 ans de ta vie ici tu détestes toujours autant cet endroit. Enfin ... C'est compliqué. Tu détestes sans détester, parce qu'il n'y a pas que des mauvais souvenirs entre ces murs. T'as juste tendance à t'attarder sur ceux-là, tel un grand pessimiste incapable de voir les choses du bon côté. Du moins c'est le pouvoir que cette maison a sur toi : Elle te fait tout voir du mauvais côté. Il faut dire que depuis ton coming-out l'année dernière en plein repas de famille, t'as fait éclater les derniers liens qui t'unissaient encore à tes parents. Ta mère a failli tomber dans les pommes avant de rire nerveusement et ton père a juste soupiré, comme s'il n'y avait plus rien à faire pour te sauver. A partir de ce jour, il a juste laissé tomber le combat et a cessé de te défendre auprès de ta mère, t'ignorant pour la plupart du temps. Ta mère quant à elle a bien essayé de t'emmener chez le psy mais après de virulentes disputes et menaces (T'as jamais avoué que la magie était interdite en dehors de Poudlard) cela n'est jamais arrivé.
Au fond il n'y a que ta sœur qui soit encore de ton côté mais depuis l'obtention de ses A-levels et son admission dans une grande école,  tu ne la vois presque plus.

Ou peut-être que t'arrives pas à dormir parce que t'es loin de tes amis, coincé dans cet enfer sans aucun moyen de t'échapper. Poudlard te manque et t'as pas envie de traîner ton cul dans un restaurant de bourges pour subir un repas entre riches foutrement chiant.  Parce que oui, ce soir t'as l'honneur d'être invité par les Messtar pour un dîner haut de gamme entre grandes familles. Quelle joie, quel bonheur, ce que tu as hâte d'y être.
Tu soupires une énième fois avant de te lever pour ouvrir ta fenêtre, allumant une nouvelle cigarette d'un geste habile. T'as pas le droit de fumer ici mais t'en as pas grand chose à foutre. Tu te fous aussi d'avoir l'air défoncé pour ce soir et au pire, tu te dis que tu pourras toujours dormir pendant la journée. De toute façon c'est devenu ta routine ici : Tu vies la nuit et dors la journée, comme ça t'évites au maximum les contacts avec tes parents. T'es fatigué des remarques et des regards, ou de l'ignorance qu'on te porte ou qu'on feint te porter.
Crachant un nuage de fumée vers le ciel, tu peux pas t'empêcher de penser au dîner à venir. Si d'habitude tu t'en fiches pas mal, là c'est différent. Sûrement parce qu'il n'est pas organisé par n'importe quel trou du cul que tes parents connaissent, mais par la famille Messtar. Et sûrement parce que ça implique de revoir Cindy et que Cindy, il faudrait des nuits entières pour en parler.

Tu l'as toujours plus au moins connue, un peu comme Charlie. Sauf que contrairement à Charlie, Cindy n'était pas ton ennemie N°1 mais ton amie la plus proche. Une sorte de sœur spirituelle, celle avec qui tu faisais les 400 coups et que tu connaissais par cœur. Vous avez tout partagé ensembles : des moments les drôles au plus émouvants, en passant par ceux les plus embarrassants. Elle t'a vu manger du sable au jardin d'enfant et tu l'as vu pleurer devant Pinocchio parce que Geppetto se fait manger par la baleine. Vous avez tenté de vous faire piquer par des araignées pour devenir Spider-man dans l'optique de sauver la planète et vous avez essayé de faire un élevage de fourmis après avoir regardé un dessin-animé. Vous avez partagés des larmes, des rires, des poux et du sang. En somme vous étiez inséparables et à l'époque, tu pensais que ça allait durer éternellement.
Sauf qu'au fil des années tu as pris un chemin différent du sien et sans comprendre comment, vous vous êtes éloignés l'un de l'autre, bien que vous soyez tous les deux des sorciers. Cindy t’insupportes désormais au plus haut point et tu sais pertinemment que le sentiment est partagé. Au fond ça te rends triste mais t'es plus vraiment à ça près.

Écrasant ta cigarette éteinte depuis maintenant plusieurs minutes, tu décides d'aller te recoucher, préférant oublier l'épreuve à venir et préférant oublier cette amie des temps passés.

*

Planté devant l'entrée de ce restaurant outrageusement cher et vêtu d'une veste haute couture que t'as pas vraiment eu le choix de porter, tu termines de fumer en lançant un regard de défi à ta mère. Au fond c'est presque devenu un jeu à force : Tu tentes de l'horripiler au moins autant qu'elle t'horripiles. Elle t'a d'ailleurs interdit de prendre ton "foutu bout de bois magique" mais t'as quand même glissé ta baguette dans ta poche intérieure par simple principe. Et même si tu le caches bien, tu te sens un peu con de stresser pour un dîner pareil. Seulement  t'as aucune idée de comment tu vas réagir en voyant Cindy. Tu vas l'ignorer ? Feindre l'ennui ? Faire l'idiot ? Être impoli ? Peut-être que ce dîner serait une bonne occasion de renouer des liens perdus mais pas totalement oubliés.
T'es vite coupé dans tes pensées par ta mère qui te traîne à l'intérieur en râlant. Et pour une fois tu réponds rien, récupérant simplement ton bras d'un geste pour les suivre vers une table déjà occupée par la famille Messtar.

Tu laisses tes parents faire les formules de politesse et les sourires mielleux, arborant pour ta part la plus belle expression macabre au monde. T'as aucune idée de si d'autres personnes vont vous rejoindre par la suite et tu sais pas quoi espérer. Vu la taille de la table, t'en doutes fortement.

— « Alec ! It's been so long ! »

Tu te figes en entendant la mère de Cindy te parler, haïssant secrètement ton incapacité à disparaître totalement en cet instant présent.
Et forcément que ça fait longtemps, puisque tu ne parles plus du tout à Cindy et vice-versa. Optant pour une réponse silencieuse, tu soupires en entendant ta mère.

— « Alec please. Be polite. »
— « Well hello Mister and Misses Messtar,  it is such a great pleasure to be gathered here with you. I am fulfilled with joy. Thank you so much, really, I love that very noble place.   » Tu tournes la tête vers ta mère, perdant ton faux sourire. « Is it okay like this Mother ? Did I sound posh enough for you ? »

Tu sais qu'en d'autres circonstances elle t'aurait giflé mais dieu merci, vous êtes dans un lieu public et en bonne compagnie. Alors histoire de faire bonne figure, elle rit un peu et s'excuse, trouvant une raison à la con pour expliquer ton comportement insolent alors qu'on te force à t'asseoir près de Cindy. Tu lui as pas encore parlé, ni même adressé un regard et t'hésites toujours sur ta façon d'agir. Tu décides de continuer comme ça encore un peu et de tout simplement voir comment le repas va se dérouler. Pour l'heure t'attends juste l'apéritif, bien décidé à boire le plus possible pour endurer la soirée plus facilement.
 


_________________

dear mummy, dear daddy, ⊹ What the hell gives you the right to look at me as if to say "Hell, what went wrong?" (by anaëlle)
♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   Mer 20 Avr - 19:27


This is not a play date anymore.


Quand on était fille de riche, fille de bourges, on se tenait bien. Elle l'avait toujours su. La posture droite et les gestes maniérés avaient toujours été dans ses gênes. Sa diction était parfaite et elle maîtrisait un anglais correct. Elle avait prit quelques cours de rhétorique plus jeune, mais pour être honnête ça n'avait pas servi à grand chose : en tout points, elle correspondait à sa mère.
Quand elle était petite, elle aurait pu faire croire à n'importe qui qu'une souris était un éléphant. Elle avait un don pour raconter les histoires, pour toujours avoir le beau rôle. Peu importe si elle venait à rentrer dans une dispute avec quelqu'un, elle savait toujours comment briller face aux autres. Elle savait comment animer leur culpabilité et elle savait appuyer là où cela faisait mal. Tout cela elle l'avait appris de sa mère. Ce qu'elle avait d'original face à sa génitrice n'était pas ce magnétisme puissant, ni sa capacité à toujours capter les projecteurs. Ce qu'elle avait de neuf en comparaison, c'était son envie d'être vue.
Cindy Messtar avait besoin d'attention. Elle voulait son portrait placardé dans tout Londres. Elle voulait qu'on la reconnaisse dans la rue, qu'on l'admire et qu'on lui souri avec les yeux brillants. Tout ça, elle l'avait mis en œuvre d'elle même. Elle avait tout orchestré pour que sa vie se fasse ainsi. À Poudlard déjà, on lui laissait toujours une place dans les couloirs. Elle voyait le regard des autres jeunes filles, même des garçons.. Tout le monde l'enviait, parce qu'elle faisait s'éveiller le mépris, la haine, mais aussi la jalousie furieuse. L'envie. Si on ne voulait pas être à sa place, c'était qu'on la désirait ; du moins c'est ce dont elle était persuadée.

La famille Fawkes ne tarda pas à entrer dans le restaurant. Alec se voûtait et faisait une tête de quatre pieds de long. Dans ses vêtements chics qu'il faisait mine de porter à contre cœur, il avait belle allure, cela formait un contraste agréable avec les cheveux trop longs. Son air dédaigneux et faussement mal à l'aise le rendait séduisant mais aussi intéressant à observer. Un vrai théatre en lui même. Il était captivant, il l'avait toujours été et avait fait tourner la tête de beaucoup de filles. Malheureusement pour elles, Alec n'avait jamais répondu présent quand l'une d'entre elles voulait lui avouer ses sentiments.
Mrs Messtar salua la famille à coups de bises, les hommes se serrèrent la main avec un air sérieux, et Cindy ne quittait pas Alec des yeux. Elle le voyait éviter son regard, elle le voyait monter tout un petit cinéma et plus elle le regardait rentrer dans son rôle d'enfant riche et rebelle, plus elle sentait sur son cœur peser une pointe de déception. Il était en train de tomber dans le domaine du cliché à caricaturer tout ce qui se pouvait se passer. Quelle drama Queen...
Cindy ne le quittait pas des yeux, elle cherchait son regard avec un sourire narcoit. Quand il daignerait lui lancer un coup d'oeil, il saurait que ça n'était pas gagné. Au fond, la jeune femme était bien contente qu'il boude et soit aussi insupportable. S'il ne l'avait pas été, elle se serait retrouvé dans cette position et aurait eu du mal à avoir le beau rôle, celui de la personne mature et conciliante. Tout le monde s'assit autour de la table, on plaça Alec à sa droite, qui ronchonna mais se laissa tomber sur la chaise, sans grand intérêt. Cindy, la tête dans sa main, continuait de le fixer en souriant tandis que les parents échangeaient des banalités. Rapidement, un serveur leur déposa l’apéritif et servi les premiers verres. Alec ronchonnait toujours et gardait un air dédaigneux, et Cindy continuait de garder un œil sur lui, tout en participant aux conversations. Quand soudain sa mère tendit une perche qu'elle ne pouvait pas refuser.

- Look at them, always side by side... We always said they would make a great couple !

Sur les lèvres de la serpentard se dessina un sourire carnassier. Elle se pencha sur Alec et l'enlaça avec l'air le plus amoureux du monde. Elle sentit immédiatement chaque muscle du jeune homme se raidir, elle se doutait bien qu'il n'avait rien compris à la conversation et qu'il ne comprenait pas bien ce qui lui arrivait. Cindy s'écarta de lui, en laissant une main parfaitement manucurée sur sa cuisse et déclara :

- He still is the best looking man in the UK ! Dit elle en le regardant dans les yeux avec un sourire éblouissant.

Après tout si Fawkes avait le droit de s'accorder un petit numéro, elle pouvait bien s'amuser aussi ? D'autant qu'elle savait bien que les filles, ça n'avait jamais été son truc. Le mettre mal à l'aise promettait d'être drôle, et au moins de le faire un peu réagir. Il voulait de l'action ? Du rebondissement ? Il voulait de la beauferie authentique ? Elle lui en donnerait.
Revenir en haut Aller en bas

Alec O. Fawkes
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   Mer 4 Mai - 21:21




Lord, save me from this Hell.



Cindy K. Messtar & Alec O. Fawkes


Au fond t'exagères -un peu-, cette situation n'est pas si terrible que ça. T'es juste coincé plusieurs heures avec ta meilleure amie d'enfance et ses parents, en plus de te coltiner les tiens, dans un restaurant trop cher pour le commun des mortels. En même temps toi et ta famille, vous avez toujours été au dessus des autres. Des rois régnants sur un royaume de mendiants et de paysans, c'était bien connu. Et bien sûr, t'aurais pu essayer de réparer les pots cassés, de faire semblant, de jouer la comédie. Mais la vérité c'est que tu aimes être une déception constante à leurs yeux. Tu aimes tomber dans l'excès et le cliché. Tu es une drama-queen et tu assumes ce fait la tête haute. (Ou presque.)
Parce que pour le moment, t'es plutôt du genre à avoir la queue entre les jambes, évitant les yeux clairs de Cindy comme la peste. Quel beau Gryffondor tu es franchement ... Tu fais juste honte à ta maison en cet instant. Même pas capable d'affronter le regard de ton ancienne meilleure amie d'enfance. Comme si tu te reprochais l'échec de votre amitié, alors que vous êtes tous les deux coupables. Vous avez tous les deux changés.
Et tu sais qu'elle te regarde, parce que tu sens son regard glacé brûler ta peau. Seulement, tu fais mine de ne rien remarquer, dévoré par un malaise évident. Il faut dire qu'une fois sans amis, le grand Alec Fawkes ne vaut plus grand chose. Encore moins entourés de serpents qui n'attendaient que de te voir faire un faux pas.

Déjà tendu, tu n'aurais pas crû possible que les muscles de ton corps puissent se raidir encore plus. Pourtant, lorsque Cindy t'enlaça après une remarque totalement débile de la part de sa mère, c'était comme si tu t'étais transformé en pierre. - What the fuck was she doing ? -
Tu serres les dents pour ne pas la repousser avec violence, n'ayant aucune envie de lui faire du mal. Tu cherches juste à comprendre comment tu as pu être son ami par le passé. Parce que vous vous aimiez, tu t'en souviens comme si c'était hier. Des frères et sœurs, plus proches que jamais.
Tu restes un moment silencieux, reprenant consistance, fabriquant un sourire faux sur ta gueule crispée. Tu tournes la tête vers elle et tu plonges enfin tes yeux dans les siens. Choc des couleurs, noirceur contre clarté. Ton sourire éblouit mais ton regard est aussi froid et dur que le marbre. Tu lui fais comprendre que c'est terminé, vous n'êtes plus amis, vos jeux idiots c'est fini.

— « Well my dear, of course I'm still the best looking man in the UK. You need to be hot to go far in life, we all know it here.  »

Tu jettes un coup d’œil entendu à vos parents, avant de te re-concentrer sur Cindy. Tu glisses une main dans ses cheveux aussi pâle que sa peau, entortillant une mèche autour de ton index.

— « And you're even more beautiful than before, Cindy.  »

Cette remarque que tu viens de faire, elle est sincère. Cindy est belle, magnifique même. Une beauté froide et naturelle, juste entachée par un comportement que tu détestes. Et au fond, elle te manque, ton amie. Tu ne veux pas te l'avouer mais c'est pourtant la vérité. Tu te demandes d'ailleurs si tu lui manques aussi, de temps en temps. Si elle pense à toi le soir, si elle se remémore le passé avec un sourire nostalgique comme toi tu le fais. Parfois, tu aimerais pouvoir lui reparler comme si de rien n'était.
Mais il ne faut pas le dire, c'est un secret.

Tu finis par cesser ton petit jeu, soupirant et retirant ta main pour t'éloigner d'elle.  

— « Too bad you don't have a dick.    »
— « ALEC !  »
— « What ? It's not like you didn't know.    »

Ta mère semble prête à tomber dans les pommes, ses joues rouges de honte et de colère. Toi tu souris juste, écoutant ton père essayer de détendre l'atmosphère en riant nerveusement. Oui, bien sûr, une blague, c'est tout. Tu regardes Cindy et tu lui fais un clin d’œil, amusé. Après tout ce dîner, ce serait peut-être l'occasion pour vous deux de vous amuser ? Et qui sait, peut-être de renouer des liens oubliés.
Même si vous n'êtes plus amis, on ne sait jamais. Un miracle pourrait arriver.
 

_________________

dear mummy, dear daddy, ⊹ What the hell gives you the right to look at me as if to say "Hell, what went wrong?" (by anaëlle)
♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindy K. Messtar
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   Sam 27 Aoû - 17:26


This is not a play date anymore.



This is so not a play date anymore...

Elle se sentait si joueuse la serpentard, c'est comme si pendant quelques secondes elle n'avait pas vraiment fait ça pour le mettre mal à l'aise, juste pour lui tendre à lui aussi la perche. Elle avait beau être blonde, elle était loin d'être con, Cindy avait bien compris le but de Fawkes Jr. Embrouiller ses parents au maximum. Si Cindy aimait ses parents profondément et ne comprenait pas bien pourquoi Alec était si méprisant envers ses darons, elle savait qu'il avait probablement ses raisons. Si elle avait mis le doigt sur cette pensée précise, elle aurait sûrement ris un moment et se serait félicité de penser à quelqu'un d'autre qu'elle même pendant un moment.
Il était si tendu, si fin, si mince, la main de la serpentard sur la cuisse du gryffondor, elle avait l'impression d'avoir marché sur la queue d'un chat. Elle lisait parfaitement dans son regard, elle lisait parfaitement l'incompréhension. Et ça la faisait trépigner d'avance. Elle était contente, très contente, un immense sourire couvrait son visage. Plus il avait l'air perdu, mieux c'était pour elle. Mais ce qui passait dans les yeux bruns d'Alec Fawkes l'instant d'après glaça son sang.
Elle sentit comme une furie froide, comme une immense claque. Elle sentit chaque poil de son corps se hérisser et elle était complètement paralysée. Il lui avait dit quelque chose avec sa voix, elle n'avait pas fait attention. Il lui avait dit avec son regard, il lui avait dit que c'était fini. Fini Cindy. C'était pas comme leur petites ignorances à la con de Poudlard, là c'était différence. De l'indifférence. Rien d'unique. Elle aurait pu lire sur le visage d'Alec « I DON'T CARE WHO YOU ARE ANYMORE. YOU COULD BE ANYONE. I DON'T KNOW YOU. IT'S OVER. »
Il parlait encore, elle senti sa main sur sa joue. Il avait a main chaude et elle avait l'impression que tout le sang de son corps était parti, qu'elle n'était qu'un bloc de pierre. Il jouait sa petite comédie, comme prévu, il balançait de la merde à la gueule de ses parents pour les humilier, mais ce qu'il avait surtout fait, c'était briser le cœur de la serpentard. Plus rien ne passait par ses pensée, du blanc du noir, plus rien. Et tandis qu'Alec gesticulait avec grâce sur sa chaise, elle n'avait pas bougé d'un millimètre. Le visage plus blanc que la neige, les yeux écarquillés. Elle n'avait même pas conscience que sa bouche était semis ouverte.

They were supposed to be toghether forever. He couldn't.

Le jeune homme lui lança un clin d'oeil, qui sembla la réanimer. Elle réalisa tout d'un coup qu'elle avait du passer 5 bonnes minutes perdue, nulle part. Oh, si, peut être très très loin dans des souvenirs d'enfants. Des souvenirs qu'elle avait chéris la nuit dernière et qui semblaient avoir tous explosés un par un par le regard d'Alec.
Elle jeta un regard circulaire autour de la table, Mrs Fawkes regardait son fils avec désespoir, Mr Fawkes discutait avec le père de Cindy, le frère de celle-ci jouait avec ses couverts, faisant des petits bruits dès qu'il pensait que le bout de ses petits doigts lui faisait mal. D'habitude, Cindy se serait bien fichu de lui, là elle était juste rassurée qu'il n'ait rien vu. Sa mère, les lèvres trempées dans son verre de champagne, chuchota discrètement à sa fille « You ok ? »
Cindy répondu, bien plus fort qu'elle n'aurait du, tournant les têtes de toute la tablée vers elle.

« Ok ? YES I'M OK. SO OK AHAH. GREAT ACTUALLY WHAT A WONDERFUL EVENING. IM JUST GONNA GO OUTSIDE FOR A MINUTE. NEED TO BREATH. BYE. »

Furieusement elle plongea ses mains dans les poches d'Alec, dans les poches de sa veste, son pantalon, il n'était même plus une personne dans sa tête elle sentait qu'elle allait exploser. Enfin elle mit sa main sur le paquet de cigarettes. Une larme glissa le long de sa joue et immédiatement elle troqua son visage terrifié contre quelque chose de complètement fermé. Elle lança un regard glaçant à Alec, et se leva immédiatement pour courir jusqu'à la porte.

En quelques secondes elle passa le pas de la porte et les larmes se mirent à exploser sur ses joues, chacune symbolique d'un souvenir adorable, d'un passage de sa vie qu'elle avait passé avec Alec et qui s'était retrouvé écrasé quelques minutes plus tôt. Tout son corps tremblait de choc, elle n'arrivait plus à se rappeler de rien. Elle s'écarta un peu de la devanture du restaurant et s'assit sur le bord de la tamise. La rue était au bord de l'eau. Le bout de ses chaussures frollait l'eau. Elle sorti le paquet de cigarettes devant ses yeux, au clair de la lune, toujours secouée de sanglots. En deux secondes elle prenait une taffe.
Cindy n'était pas une grande fumeuse, mais c'était peut-être la seule chose dont elle avait besoin maintenant. Les larmes émergeaient de ses yeux et elle n'était même plus capable de les contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alec O. Fawkes
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   Mar 30 Aoû - 19:58


Lord, save me from this Hell.

C'est à ton tour de jouer désormais. A ton tour d'être sous les projecteurs, à ton tour de montrer tes talents d'acteur. Perdu dans ton rôle de petit con trop riche, tu es bien loin de réaliser que tu viens d'éclater le cœur de Cindy en morceaux. Qu'un seul regard glacé aura suffit à l'achever, que la Queen B souffrait. Alors sourire cruel placardé sur ton visage, tu continues simplement de te servir d'elle pour enfoncer ta famille dans la honte, agissant comme un connard, oubliant qui tu es. La haine et la rancœur prennent le dessus et tu te laisses embarquer dans cette danse faite pour blesser. Tu ne réfléchis plus, tu agis juste. Gestes et mots automatiques, tu t'amuses presque. Tu ne penses pas que Cindy puisse en souffrir, tu ne penses pas qu'elle est en train de repenser à ce passé que vous avez partagé il y a de cela années. Après tout le temps a passé, vous avez changé. Vos chemins se sont séparés. La vie a continué.
Alors quand elle commence à crier qu'elle a subitement  besoin d'air frais, tu te tais. Bouche entre-ouverte, tu la regardes d'un air presque effrayé. T'as l'impression que le temps s'est arrêté, que tout le monde est en train de vous regarder. « What the f-  » - C'est la première chose qui te vient à l'esprit alors qu'elle commence à te fouiller, fourrant ses mains dans tes poches sans rien te demander. Tu te demandes quelle mouche l'a piqué, ce qu'il se passe dans sa tête, pourquoi elle est perturbée. Tu ne réalises pas encore que c'est de ta faute, que cette larme qui coule sur sa joue, c'est toi qui l'a provoqué.

Cindy trouve finalement ton paquet de cigarettes et se lève, courant vers la sortie et te clouant sur place d'un regard aussi froid que l'Alaska. Un silence lourd pèse autour de la table et personne ne comprends ce qu'il vient de se passer. D'un geste fébrile, tu chasses le goût amer dans ta bouche en terminant ton verre cul-sec, secoué par ce que tu viens de voir. C'est à ton tour d'être brisé, à ton tour de comprendre à quel point elle peut te manquer. Tu n'as jamais voulu la rayer de ta vie, tu n'as jamais voulu l'oublier. Mais elle l'a cherché, c'est elle qui a tout gâché. Tu te répètes sans cesse que c'est de sa faute, que votre amitié s'est brisée parce qu'elle a trop changé. Tu te dis qu'elle l'a mérité, que toi tu n'as rien fait.
Tu n'as rien fait. Mais tu n'as jamais essayé de la comprendre, tu l'as laissé tomber.
Tête baissée, tu serres les poings et les dents, ignorant les adultes, jouant au sourd. Tu es en colère, tu veux hurler, tu dois lui parler. Alors sans un mot tu te lèves et file vers la sortie, un flot d'émotions différentes traversant ton corps en feu. Haine, colère, amour, passion, peur, nostalgie, peine. Tu n'entends même pas ta mère t'appeler.
D'un geste sec, tu ouvres la porte du restaurant et sort de ce dernier tel un boulet de canon, repérant rapidement Cindy au bord de l'eau, des larmes brillants sur ses joues maquillés. Et tu veux qu'elles coulent encore, tout comme tu veux les sécher. Tu veux retrouver cette complicité oubliée, mais la rancœur que tu portes dans ton cœur est trop présente pour simplement faire la paix

« This is your fault you know. » Tu perds les pédales, deux enfants fous. Un feu te brûle la gorge et les yeux mais tu l'ignores, tu craches des mots qui ressemblent à des balles de pistolet. « I never wanted to stop being your friend you know. » Tu la rejoins au bord de l'eau, tu déballes tout. « You brought this on yourself ... Acting like some kind of bitch for no fucking reasons ! » Les mots s'enchaînent, vos 4 vérités vont éclater. Autant souffrir un bon coup, autant pourrir cette soirée pour de bon. « Slytherin Queen, my ass. I don't get it Cindy, you weren't like that before. I don't understand you anymore. » Tu n'as pas essayé, tu n'as jamais essayé. « And what the fuck was that ? Running away like some kind of madwomen, did you loose your mind ?? Everybody was looking at us .. » Tu adores qu'on te regarde pourtant. Pourquoi tu dis ça, pourquoi tu mens. « Fuck, fuck you. I miss you. » Tu devrais arrêter de parler, tu devrais te calmer. « But this is not a playdate anymore. It's over now, right ? We've stopped being friend a long time ago. » Tu déglutis, t'as envie de pleurer aussi. Tu essaies de tout garder dans tes yeux mais ça devient trop douloureux. « Fuck. » T'es paumé, mais gueuler t'as soulagé. « Okay , okay. I'm done now ... Sorry. I'm sorry Cindy. I'm so sorry ... Shit. »
 

code modifié - originel de ©pathos.

_________________

dear mummy, dear daddy, ⊹ What the hell gives you the right to look at me as if to say "Hell, what went wrong?" (by anaëlle)
♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindy K. Messtar
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   Jeu 1 Sep - 19:36


This is not a play date anymore.



« This is your fault you know. »

C'est la voix d'Alec qui raisonne jusqu'aux oreilles de la Serpentard. D'un coup sa respiration se bloque, elle regarde au loin, de l'autre côté de la rive, comme hypnotisée. Pourtant cette pensée rentre à l'intérieur d'elle, se glisse là, sous sa peau. Peut-être oui, peut-être que c'est sa faute.
Cindy a toujours veillé sur Alec, pendant tout Poudlard. C'était facile quand on avait sa place, quand on connaissait tous les bullies de l'école. Quand on en faisait partie. Alec ne saurait jamais le nombre de personnes qui s'était fait démontés pour avoir dit un mot de travers sur le gryffondor. Au fur et à mesure, tout le monde c'était un peu calmé vis à vis du jeune homme. Quand elle apprenait qu'intel s'était foutu de la gueule de Fawkes en cours ou dans un couloir, elle voyait toujours rouge.
En 4e année, Alec et elle étaient encore un peu proches, ça leur arrivait de discuter. Parfois. Discuter ? Non, s'engueuler. C'était l'année où tout avait viré n'importe comment. Incapable de communiquer sans hurler. Alec lui faisait la leçon sur pourquoi elle avait humilié 5e année de gryffondor, Cindy lui disait qu'il l'avait mérité, mais ce qu'elle ne disait pas c'est que ce mec là, avant de l'avoir publiquement humilié, elle l'avait bien entendu, bien entendu dire du mal d'Alec Fawkes. Elle l'avait bien entendu le traiter de tapette, de sale petit pédé. Elle avait vu Rouge.
Elle avait dit à Alec que tous les gryffondors n'était pas des enfants de cœur, il lui avait dit que de toute façon elle lui avait toujours reproché d'être chez les rouges et or.
C'était vrai.
Parce qu'elle était Queen B, mais elle savait bien que les pire petits cons, ils n'étaient pas dans sa maison. Ni chez les intellos ou les blaireaux. Non, non, les petits cons qui faisait le plus de bordel en criant bien fort, en pensant être les maîtres du monde, c'était les gryffondors.
Alors oui, elle lui avait reproché d'être dans cette maison. Cette maison qui la faisait lever les yeux au ciel.

Mais peut-être que oui, oui c'était sa faute. Normal qu'il en ait eu marre.

« I never wanted to stop being your friend you know. »

Silence.

« You brought this on yourself ... Acting like some kind of bitch for no fucking reasons ! »

Il était tout proche d'elle maintenant. Elle prit une lourde inspiration, bloquant sa respiration jusqu'à la prochaine phrase. D'habitude, se faire traiter de connasse montrait qu'elle faisait bien son travail. Dans la bouche d'Alec c'était immonde.

« Slytherin Queen, my ass. I don't get it Cindy, you weren't like that before. I don't understand you anymore. »

Silence une fois de plus, la cigarette continuait de se consumer entre ses doigts.

« And what the fuck was that ? Running away like some kind of madwomen, did you loose your mind ?? Everybody was looking at us .. »

Elle eut honte. Mais silence il n'avait pas fini.

« Fuck, fuck you. I miss you. »

La jeune femme se mit à respirer correctement, portant la cigarette à sa bouche. Toujours pas fini. Toujours pas envie d'intervenir. Silence. Une boule de colère se formait dans sa gorge.

« But this is not a playdate anymore. It's over now, right ? We've stopped being friend a long time ago. »

Cindy se mit à sourire, la fumée sortit par son nez.

« Fuck. »

Silence.

« Okay , okay. I'm done now ... Sorry. I'm sorry Cindy. I'm so sorry ... Shit. »

Silence.

Alec semblait s'être épuisé, tout ce qu'il avait dit tourbillonnait dans la tête de Cindy comme un disque rayé, encore et encore. Elle sentit que tout était trop lourd, elle ferma les yeux un moment, un rictus aux lèvres. La boule de colère allait exploser.
Elle se mit à trembler.
La cigarette tomba de ses doigts, droit dans la Tamise.

« Well you know what ??? »

Elle se leva d'un coup, sur ses pieds en une seconde.

« Fuck you too. I don't even know what happend, sorry if i made Mister I crave for attention, inconfortable by giving him some. »

Elle lui tourna le dos. Une rembarre protégeait les passants de tomber dans l'eau. La jeune femme se rapprocha de celle-ci, y passant ses mains.

« You are as much a bitch as me Alec. You know that. We grew toghether, we know eachother you bloody idiot. But as soon as you came to Hogwarts, you let me down. I made my spot, something I'm proud of. I'm the Slytherin Queen, the fucking Queen Bitch and i love it. That's who I am, you have no right to judge me when you can't even listen to what I have to say ! »

Alec commença une phrase, la première syllabe sorti de sa bouche.

« What did I just said ?? You morron you can't even listen to me anymore. You never wanted to know how I was. You decided that was over. Never let me the opportunity to explain myself. Fuck you, fuck you Alec Fawkes. I fought for you and I still am. You are a part of me and you'll always be. I don't fucking care about what you think. I don't care that you are ''sorry''. You can't insult me, tell me that ALL MY FUCKING FAULT and then say you're sorry ? »

Il essaya de répondre, encore.

« I'm not done yet. I love you, Always have, always will. There's nothing you can do against it. You could punch me in the face and spit in my eye, i'll still love you. You're family. 'got your blood in my veins forever. I love you even if you hate who I am and even if you don't wanna understand. That's ok. I've been ok with that for a few years now.
I love you even if you broke my heart. That's ok.
 »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
This is not a play date anymore. [PV ALEC ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Nou mande kominote Forum Haiti yon jès FAIR PLAY
» Le Zobal,une classe futur a venir,mais déja dans le role play.
» date limite des transactions ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement ::  :: ❝ Les Rues de Londres. :: La Tamise-
Sauter vers: