Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 Raphael Hope - Stones grow their name

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Raphael Hope
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Raphael Hope - Stones grow their name   Dim 10 Avr - 13:44

RAPHAEL HOPE
feat : Luke Newberry



   
ID DU SORCIER

→ AGE :
26
→ SANG :
Sang-Mêlé
→ DON/FORMATION :
X (il ressemble à Bambi des fois)
→ MAISON A POUDLARD :
Ex Poufsouffle.
→ METIER :
Infirmier  [/i]
→ PATRONUS :
Un Alpaga.
→ EPOUVANTARD :
Un nuage qui sent l'éther.
→ AMORTENTIA :
Du caramel brûlé.
→ BAGUETTE :
Bois de Saule ~Aile de fée ~ 28cm ~ souple



 
INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES


Il ressemble à Bambi, quand il s'y met. Ca l'amuse.
Il aime écouter des chansons stupides.
Il est secrètement fan de Sonata Arctica et Cradle of Filth. Et Avantasia.
Sa couleur préférée est le rose. Son jour le mercredi.
Une fois, en 6ème année, il a accidentellement réussi à transformer un arbrisseau en alpaga. Depuis, il est pas sûr qu'il n'y ait pas un arbre alpaga dans la Forêt. Il n'est jamais allé vérifié. L'important, c'est d'y croire, pas vrai ?
Il est accro au café. Et peut-être un peu, juste un peu, à l'éther.
Il a commencé ses études d'infirmier en temps que patient.
Les manches longues c'est cool.
Il a fait un tiers de sa dernière année par correspondance, depuis Sainte-Mangouste.



Caractère de votre personnage
 Raphael est une personne qui peut sembler nerveuse aux premiers abords. Pas qu'il soit méfiant, mais son visage donne naturellement une impression d'un Bambi pris dans les phares d'un gros 4x4 qui va lui rouler dessus d'une minute à l'autre. Même s'il est peu probable qu'un 4x4, même magique - ça doit bien exister, quatre balais ensemble, non ? - tente de l'écraser. Aussi, il faut un visage un minimum sérieux afin de ne pas se retrouver avec des élèves qui vous rient au nez.
C'est peut-être le café qu'il consomme en quantité monstre qui le rend comme ça, qui sait.

Non, non, Raph' est tout sauf froid, surpris et nerveux. En fait il est même sympathique, même s'il a du mal avec le contact humain normal. Les câlins, c'est pas exactement sa tasse de thé. Il préfèrera se tenir près de vous, les mains dans les poches et vous sourire. Sans rejeter le contact physique totalement, il ne voit pas l'intérêt d'être tactile avec tout le monde. Et puis enlacer ses collègues, c'est bon, pas besoin.

Raphael est également assez discret . Fin pas trop, trop calme non plus. Disons qu'entre courir dans tous les sens avec le drapeau de son ancienne maison sur la figure et rester allongé sur le sol en brandissant le même étendard, il sera de ceux qui l'accrochent discrètement un peu plus haut dans l'infirmerie, histoire de le mettre en valeur.
Oui. C'est mieux, hein.

L'infirmier peut sembler distrait , quelques fois. Sachez cependant qu'il n'en est rien. Il se perd juste un peu dans ses pensées lorsque personne ne regarde, ça n'a rien à voir.

Raphael est optimiste. Et ça n'a rien à voir avec son nom de famille. Il verra toujours, toujourstoujours le bon côté des choses. Vous vous êtes cassé la main ? Hm, c'est pas bien grave, on va la réparer ! ... Oui, vous pourrez faire le contrôle de [insérer le nom d'une matière que l'élève en question déteste. C'est pas drôle sinon.], n'est-ce pas merveilleux ?

Le jeune homme est franc. Il n'aime pas votre attitude ? Vous le saurez. Vous êtes adorable ? Il aura un peu plus de mal à vous le dire, mais vous le saurez aussi. S'embarrasser de mensonges n'est pas son genre.
Il supporte enfin toute cause qui lui semble juste, en particulier lorsque celle-ci peut rendre les gens heureux. Des gens heureux, ça veut dire moins de gens qui arrivent en larmes dans l'infirmerie, les bras en sang et le coeur en miettes. Des gens heureux, ce sont des gens qui vous reconnaissent, vous sourient et savent que vous êtes là pour eux.


Derrière l'écran ♥️

PSEUDO
Citrouille, apparemment
AGE
 Plus que je n'ai de doigts.
HOBBY
 Les surnoms
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?
 C'est une longue histoire.  
DES AVIS ?
Fabfab.
AUTRE ?
PAS TOUCHE A MES JOUES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphael Hope
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: Raphael Hope - Stones grow their name   Dim 10 Avr - 13:54


HISTOIRE DE VOTRE PERSONNAGE
I'm taller when I sit here still, you ask are all my dreams fulfilled.



Magicalement™


Sometimes we fail to say how hurt we are...
Les histoires n'ont même plus besoin de début, de fin. Les histoires, ce ne sont que des interminables présents, des péripéties qui s'enchaînent jusqu'à la grande, celle qui ne s'achève pas. Celle qui s'arrête pas.
Un peu comme le train qui passe devant les yeux mordorés de Raphael. Il ne s'arrête pas. Peut-être que c'est sa vie qui court, devant lui. Tout avance, avance tellement vite. Il ne sait pas.
Il entend des gens autour de lui, des gens qui chuchotent, qui le pointent du doigt. Oui, il l'a raté, c'est ça. Il l'a raté. C'est pas bien grave.
Son histoire est un putain de train qu'il a toujours raté. Soit en retard, soit jamais arrivé. Debout, sur le quai de la gare d'un monde qui se redresse un peu plus chaque jour, dont les barrières sont de plus en plus ténues avec le monde moldu, il tremble un peu.
Il n'y retournera plus.
Il sait pourtant qu'il lui reste un an à tirer, qu'il faudrait qu'il l'attrape avant qu'il ne soit trop tard. Il n'a jamais déserté, il s'est toujours accroché. Sauf que ça fait tellement mal de s'accrocher à un train lancé à toute vitesse, quand les manches de votre veste blanche sont tachées de sang caillé.
C'est peut-être pour ça qu'on le désigne, planté sur le quai.
C'est peut-être pour ça qu'on le regarde s'éloigner, que les mots grandissent et s'épaississent derrière lui et le sac à dos rose qu'il porte sur son épaule droite.
C'est peut-être pour ça, peut-être pour le sourire calme qu'il arbore, sourire calme qui efface les traces sur ses joues.
Il y retournera pas.
Il s'en fout.

A la sortie de la gare, un homme l'attend. Dans ses yeux noirs, noirs comme de l'encre qui s'écoule d'un stylo percé, Raphael peut lire la compassion, le déni et pourtant l'amitié.
"C'est pas grave. On va trouver. T'as besoin de temps. "

Le train continue d'avancer, de s'éloigner de plus en plus loin du jeune blond qui hurle intérieurement. Ses poings sont serrés. Il continue son chemin, l'homme ayant une main sur son épaule. C'est compliqué l'école. C'est compliqué la vie, et quelquefois, se battre ne suffit pas. Il n'a pas pu y monter, cette année. La peur de se retrouver sans eux. Le sentiment de tomber, tomber si bas qu'il ne sait plus quoi faire.
Alors, pendant qu'il imagine tout ses amis - Julian, Sam, tout ceux qui comptaient pour lui auparavant - dans le train, fiers et amusés, il marche dans les rues de Londres suivi par un homme aux vêtements verts. Il connaît le chemin par coeur, pour avoir passé son été autour de l'endroit.
Sainte-Mangouste.
Tout s'ouvre très vite. Premier étage, Services des blessures par créatures vivantes. Il ne peut retenir un sourire triste à l'idée qu'il est vu comme une créature vivante.
De toute manière, ils ne l'auraient pas accepté dans un autre hôpital.
Sa chambre l'accueille, individuelle et froide.

"Tu verras, tout va bien se passer."
Allez-y, continuez de mentir si vous pensez qu'un jour il pourra vous croire sans hésiter.

When the word we fear...

"Tu étais où ? On était morts d'inquiétude !
- Raph, ne refais jamais ça !"
Les cris, les exclamations, au retour des vacances de Noël. Le petit sourire en coin, fatigué. Les cheveux en bataille, les rires forcés. Raphaël est de retour.
Tout le monde le croit sauvé. Dans un coin, deux filles n'osent pas le regarder, une ombre derrière elles gardant ses bras autour de leurs tailles fines.
Raphael apprend à sourire encore plus faux.
De toute manière, c'est sa dernière année. Tout ira mieux.
C'est obligé.

"Raphael ? Tu es sûr que tu peux rester ici ?
- Ne t'en fais pas, Hannah. Tout va bien.
- Mais ton dortoir...
- Ca va. Il a été changé. Et les sorts sont renforcés. "
Silence, à l'autre bout.
" Si t'as besoin, Alfie a dit que tu pouvais le joindre quand tu voulais. Moi aussi.
- Je sais. Je vais bien.
- Et eux ?"
La question soulève de la poussière. Le souffle de son demi-frère, à l'autre bout, se fait irrégulier.
"Pardon.
- C'est rien, Hannah. Je gère. C'est juste... Carl ...
- Je sais.
- Ca va. Je vais bien.
- D'accord, Raphy. Je te crois. Fais attention, d'accord ?
- Je fais toujours attention. A bientôt.
- Bien sûr. A bientôt."

Ce qui est bien, avec les téléphones portables, c'est qu'on a que le son.
Et les larmes, c'est si silencieux qu'on les entend pas tomber.

... Speaks treason.

I feel a tap on my shoulder

L'année passe rapidement. L'ancien élève joyeux, en contact permanent avec l'hôpital, travaille dur. Des contacts avec ses parents, père sang-pur, mère disparue et sang-mêlé. Sans doute démontée et découpée, un soir, dans un bar. Il avait appris à s'en passer.
Sa famille ne l'écoutait pas. Pourquoi l'aurait-elle fait ? L'idée générale était que l'enfant unique d'un mariage éphémère, trop faible pour se défendre, trop tête en l'air, trop décalé, un peu pervenche ou lilas, n'était pas fait pour la vie qu'ils lui voulaient.
Alors c'avait été "vas-y, fous ce que tu veux, tant que tu restes ici."


Il a 18 ans maintenant. Diplôme en poche, notes optimales là où il en a besoin. Il se tient sur le quai de la gare, le train va partir. Il sourit aux élèves qui montent dedans, mais ses yeux sont vides. Il suit du regard les jeunes qu'il connaît, leur adresse un signe de tête.
Et puis le train part.
Mais cette fois, il l'a vu partir.
Cette fois, il a décidé de ne pas monter dedans.
Cette fois, il sait où il va, ce qu'il veut faire, ce qu'il va arriver. Il se retourne vers l'homme en costume vert, toujours là.

"On y va."

C'est en étudiant qu'il passe à nouveau la porte de l'hôpital. L'enseignement y est dispensé. Et puis, ainsi, ils peuvent garder un oeil sur lui.
Il sait ce qu'il veut faire.
Il sait ce qu'il va faire. Infirmier. Pour qu'aucun train ne parte plus en laissant sur le bord de la vie des étudiants dépourvus.

Il avance. Même si ses vieux démons le hantent quelquefois. Il avance, même si les nuits sont agitées, les draps souvent poisseux de sueur au lever, même si ses yeux ne scintillent plus de joie simple et humaine. Il avance, parce qu'il sait que s'il recule, le train va partir.
7 ans d'étude.

C'est en infirmier qu'il reprend le train une nouvelle fois. Les cheveux en bataille, entouré d'enfants surexcités. C'est avec son passé, son histoire, tout ce qu'il ne voudra jamais révéler qu'il retourne à Poudlard.
Peu importe ce qui peut arriver.

But tonight I dance alone.




Dernière édition par Raphael Hope le Dim 10 Avr - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Raphael Hope - Stones grow their name   Dim 10 Avr - 14:03

Re-bienvenue pitite Citrouille!

(Awww Luke )

On va te l'aimer ton infirmier va! ;)
Revenir en haut Aller en bas

Charlie A. Carter
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Raphael Hope - Stones grow their name   Dim 10 Avr - 17:22


Magicalement™️


BRAVO ! TU ES VALIDÉ(E) !!!    
Bienvenue sur Magicalement ♥️


Re-bienvenue ! T'as une écriture vraiment agréable à lire, j'ai adoré ta fiche et surtout l'histoire et puis ton perso arg j'ai envie de le prendre dans mes bras ! C'est top que tu fasses un infirmier, c'est une belle idée ! Sinon eh bien je te pince les joues affectueusement en espérant te retrouver en rp ! What a Face

Maintenant que tu es validé(e), tu vas pouvoir commencer à RP sur notre beau forum ! Mais avant toute chose, il va falloir passer sur ce sujet pour recenser tout ce qu'il y a à recenser ! Ensuite si tu veux trouver des partenaires de RP, n’hésite pas à envoyer des MPs aux membres, venir sur la chatbox ou poster un formulaire dans la F.A.D  
Et en attendant d'avoir des réponses, tu peux créer ta fiche de personnage et flooder dans la partie flood.

En espérant te retrouver in-RP très vite !  




_________________
His long sleeves cover the scars of his addiction, but his words convey thoughts of someone who is intelligent and sensitive, perhaps too sensitive for his own good.
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Raphael Hope - Stones grow their name   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raphael Hope - Stones grow their name
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La justice de Raphael [Terminé]
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement :: Grandes papiers du forum :: ❝ Cérémonie de répartition. :: Fiches Validées-
Sauter vers: