Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nisrina Nastari
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Dim 10 Avr - 22:35

La fin des cours, enfin. Mon dieu que cette journée fut éreintante je pensais ne jamais en voir la fin. Les cours me plaisaient énormément, tous, bon sauf la botanique et les soins aux créatures magiques.. Il faut dire que j'ai un peu de mal à me salir les mains. Sans prêter attention aux autres, je me dirigeais d'un pas décidé en direction des cachots, là où se trouvait notre salle commune. Il y en avait des journées comme celle-ci où je n'étais pas d'humeur à converser et où je n'avais pas l'envie d'afficher de faux sourires. A mesure que j'avançais, les rayons du soleil traversaient les carreaux des couloirs et me caressaient le visage. Comme c'était agréable. Ce n'était pas un temps à rester cloîtré dans notre salle Commune si froide. Non, à ce moment-là j'avais plutôt envie de prendre un peu d'air frais, me prélasser au bord du lac et feuilleter un bon magazine de Mode.

Le Lac de Poudlard était d'après moi l'un des plus beaux lieux du domaine. A la fois beau et effrayant. Ces eaux noires renfermaient toutes sortes de créatures plus mystérieuses les unes que les autres. N'aimant pas me salir, j'avais retiré ma robe de sorcière et m'étais assise dessus. En regardant ce paysage qui s'offrait à moi, cette étendue d'eau immense et lisse, je me disais que les Serpentard étaient sans doute les plus chanceux de l'école. Oui, parce que notre salle commune se trouvait sous Lac et parfois la nuit, on pouvait observer les créatures sous marine qui s'approchaient près de la grande fenêtre. Aucun autres élèves à part les Serpentard ne possédaient ce privilège.

Mon regard se perdait devant l'eau qui se fracassait sur les galets. Celle-ci s'en allait puis revenait, indéfiniment. Cette journée n'était pas si mal après tout. Je sortis alors une cigarette de mon paquet. La première bouffée me fit un bien fou. Tout ce qui me manquait c'était un peu de compagnie...


Dernière édition par Nisrina Nastari le Mer 20 Avr - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Mar 19 Avr - 15:56



Au bord du lac, eaux sombres.
~ Malicia ~


feat Nisrina



Les cours étaient terminés et, n'ayant pas de devoirs, Kelsey avait abandonné la conscience. Autant aller dormir et laisser quiconque le voulait s'occuper. C'est une Malicia en grand manque d'air frais qui apparut. Elle traversa les couloirs et atterit dans la cour du château, profitant du rayon de soleil qui caressait son visage, de la tendresse de l'herbe, et de la brise d'une fraîcheur tout juste agréable. Comme à son habitude, elle en voulait plus. Non, elle avait besoin de plus. Elle prit le chemin du parc, contente d'enfin pouvoir retrouver la nature. Les alentours du château étaient très agréables, Malicia adorait s'y promener, les redécouvrir à chaque fois. Et puis, le paysage était par beaucoup d'endroits à couper le souffle. Elle marchait d'une démarche décontractée, s'arrêtant de temps à autre pour arroser quelques plantes avec le sortilège d'eau par la baguette de Lorias, plus par amusement que par réel intérêt. La température de l'air n'était pas si chaude mais il en fallait peu à Malicia pour qu'elle s'amuse avec la nature. D'ailleurs, les filets d'eau lui avaient donné envie d'aller aux abords du lac, si ce n'était dedans. A chaque fois qu'elle allait s'y promener, elle ne pouvait s'empêcher de se baigner. Une nuit, la beauté du clair de lune l'avait emmenée aux bords du grand lac pour y contempler son reflet et la jeune femme avait fini par effectuer une baignade nocturne. Elle était retournée au château pour le petit-déjeuner et ses camarades avaient pensé qu'elle avait pris sa douche tôt ce matin-là. La seule personne à ne pas avoir été bernée avait été son cousin qui n'avait pas manqué de lui passer un savon pour avoir « fait des conneries avec le corps de sa cousine ». Cela ne l'avait pas empêchée de recommencer.

Le soleil se reflétait merveilleusement à la surface de l'eau et Malicia s'arrêta un instant pour l'observer. Elle marchait à pas lents, elle ne savait pas encore quand elle s'arrêterait, probablement quand ça lui chantera. Elle en avait vu des paysages au cours de sa vie, de toutes sortes, mais le lac de Poudlard était définitivement l'un de ses préférés. Il l'appaisait, l'hypnotisait, l'attirait toujours. Il avait cette particularité indéfinissable qui avait touchée Malicia dès le premier regard. Un peu comme un coup de foudre, ce qui touchait souvent Malicia quand il en venait à voir la nature dans toute sa splendeur. Elle observa les rives, le calme, la sérennité, et aperçut une silhouette à quelques dizaines de mètres. Moins de calme, moins de sérennité. Cependant la personne ne semblait pas troubler la paix de ce lieu, aussi Malicia décida d'aller à sa rencontre. En s'approchant, elle s'était rendue compte qu'il s'agissait d'une personne qu'elle connaissait un peu, si ce n'était dire de vue, et elle pensa à saisir l'occasion de faire plus ample connaissance.

- Bon endroit pour se prélasser, lança-t-elle avec un sourire de son petit accent australien, se postant à quelques mètres à côté de la jeune femme au sol dont l'uniforme acclamait la maison Serpentard. Je peux peut-être en profiter aussi ?



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nisrina Nastari
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Mar 19 Avr - 23:58

Chacune des bouffées de ma cigarette me stimulait le cerveau. Cet effet agréable, de détente et de relaxation. J’inspirais. Je soufflais. Comme c’est curieux qu’une si petite chose puisse avoir une telle emprise sur notre corps et notre esprit. L’accoutumance, ce besoin irrépressible d’en reprendre régulièrement encore et encore, toujours un peu plus, qui vient s’ancrer en nous de façon si subtile. Dépendante j’étais désormais. Cette seringue buccale. Et dire qu’avant je fumais par plaisir, oui, un petit plaisir qui accompagnait ces conversations peu captivantes dans les soirées mondaines auxquelles j’étais conviée. Maintenant, je suis esclave de cette petite chose. Esclave de ce petit plaisir. Esclave du plaisir que cette « drogue » me procure. Ses petits crépitements m’annonçaient sa fin tandis que mes yeux se baladaient sur mon magasine. Tiens, le daim est à l’honneur cette année. « Les vestes courtes en daim seront la tendance pour ce printemps mesdemoiselles ». Comme c’est pathétique. Enfin pour ma part, les tendances je ne les suis pas, je les lance. J’arrivais donc en fin de page quand des pas sur les galets se firent entendre.

« Bon endroit pour se prélasser. Je peux peut-être en profiter aussi »

Pensez-vous que j’allais répondre sans finir de lire la dernière phrase ? Bien sûr que non. Voyons. J’aime terminer ce que j’entreprends. C’est ainsi. De plus, finir une chose me permettrai d’en commencer une autre. En l’occurrence ici, accorder un peu de mon attention à cette jolie voix féminine. Un accent ? Elle aussi ? Avais-je bien entendu ? J’ai alors refermé mon magazine et l’ai déposé soigneusement à ma droite. Puis, de façon gracieuse, j’ai relevé ma tête en direction la personne qui m’avait extirpé de mes pensées.

Oh. Ravissante, avais-je constaté en la regardant plus intensément. Aussi, je ne vous cache pas que je me suis aussitôt relevée, par politesse - bien entendu. Qui avais-je dont en face de moi ? Son visage m’étais vaguement familier. L’avais-je croisé au détour d’un couloir ? Ou peut-être dans la grande salle ? Pour tout vous dire je ne savais plus. Je me tenais devant elle, baissant mes yeux en direction des siens car je la dépassais d'une tête et demie. Je souriais tout en observant son visage aux traits fins. Son visage si pur et ses yeux azurs qui donnaient envie de s’y perdre. Charmante.

« C’est vrai, il est apaisant, il m’aide à penser. »

Lui avais-je répondu d’un ton calme et aimable.

« Je constate que nous avons toute deux un léger accent. Australie n’est-ce pas ? Nisrina Nastari, ravie. » En lui tendant la main d’un geste élégant juste avant de l’inviter à s’assoir à mes côtés.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Ven 22 Avr - 13:48



Au bord du lac, eaux sombres.
~ Malicia ~


feat Nisrina


Malicia lui adressa un sourire poli en la voyant se lever. Elle n'avait pas besoin de faire ça, se dit-elle, mais c'était toujours sympathique. Où donc avait-elle appris ses manières ? Cela n'était pas très courant en Angleterre. Dans la classe populaire, du moins. Enfin, de ce que Malicia avait pu constater. Globalement, ce n'était pas si différent de son pays d'origine. Malicia avait grandi dans un quartier de grande ville, là où la politesse s'oubliait souvent. Elle ne venait pas d'un milieu très aisé mais de ce qu'on pouvait qualifier de « milieu moyen ». Un entre-deux où politesse et insolence étaient nécessaires à la survie. Être poli, certes, mais ne pas se laisser faire non plus ! Ceci dit, Malicia n'était pas impulsive, elle débordait au contraire d'une joie de vivre qui annihilait toute violence. Dans le building où elle avait grandi, les voisins avaient apprécié son attitude flamboyante. La jeune femme affichait rarement un visage triste, le simple fait d'aller dehors la rendait joyeuse. Et dans de grands espaces naturels, le bonheur absolu !

Malicia scruta le regard de la jeune femme un instant avant de se perdre à nouveau dans les eaux du lac. C'était inconscient, toujours se perdre dans le paysage. La Serpentard la ramena à la réalité avec une question. Malicia tourna la tête et ses lèvres s'étendirent en un sourire sincère.
- C'est bien ça, répondit-elle en prenant doucement la main qui lui était tendue. J'ai bien peur de ne pas reconnaître ton accent.
Elle accepta l'invitation et s'affit face au lac qui brillait encore sous les rayons du soleil qui commençait lentement mais sûrement à se coucher. Malicia était partagée entre contempler sans un mot la splendeur du paysage et s'intéresser à l'élève à côté d'elle qui semblait avoir bien des choses surprenantes à raconter. Elle opta pour un « un peu des deux » inconscient, prenant la parole sans quitter le lac des yeux.
- Il y a bien des lacs chez moi, mais aucun d'aussi particulier. Chaque endroit a son histoire, son atmosphère. Je ne m'en lasserai jamais, son regard étant suffisant pour désigner le lac. En aurais-tu déjà vu un semblable ?
Elle avait tourné sa question de manière subtile, ne voulant pas contrarier son interlocutrice. Elle ne la connaissait pas après tout, mais elle voulait bien la connaître. Chaque personne était, au même titre qu'un paysage, une nouvelle histoire. Malicia aimait les contempler, observer ce que les histoires avaient fait de ces lieux et personnes.

Cette fille, elle en avait peu entendu parler. Elle l'avait déjà croisée, comme on croise un élève dans une école. Les élèves, ce n'était pas ça qui manquait. Mais de là à la connaître, même de nom, c'était beaucoup dire. A présent qu'il lui avait été dit, Malicia pouvait affirmer connaître son prénom. Mais c'était tout ce qu'elle savait. Elle n'en demandait pas forcément plus mais elle était curieuse de savoir où ce bel accent pouvait bien mener. Un scintillement vif dans son esprit lui rappela qu'elle ne s'était pas présentée. Elle s'était tant perdue dans sa contemplation du lac qu'elle en avait oublié de décliner son identité. Ou du moins, celle de Lorias. Elle ne pouvait certainement pas se présenter elle-même, elle devait garder sa « couverture ». C'était ça ou la camisole après qu'il ait été découvert que quinze personnes partageaient un seul corps.
- Je m'appelle Lorias, fit-elle simplement sur un ton toujours aussi serein.
Le lac appaisait réellement quiconque le contemplait.



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nisrina Nastari
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Dim 24 Avr - 15:24

La jeune femme me regardait à peine, chose que je peux aisément comprendre ; le lac avait le pouvoir d’attirer l’œil de ceux qui convoitaient le savoir et la découverte de mystères. Elle était souriante et apaisée, je la sentais très sereine, il en va s’en dire que le paysage avait l’air de lui procurer une sensation de bien-être. Elle n’avait pas reconnu mon accent et je n’en fus pas surprise. Il plaisait, très souvent, cependant personne n’avait jamais reconnu sa provenance et il faut dire que je n’ai jamais parlé particulièrement de moi et de ma vie privée. Aussi, je lui ai adressé un sourire amical en guise de réponse.

La Serdaigle s’assit à mes côtés, s’extasiant sur la beauté du paysage qui s’offrait à nos yeux. Son regard était plongé dans les eaux, j’en profitais pour l’écouter parler, d’une oreille calme et attentive, regardant plus intensément son visage et ses traits fins. Puis elle engagea une nouvelle fois la conversation.

«Il y a bien des lacs chez moi, mais aucun d'aussi particulier. Chaque endroit a son histoire, son atmosphère. Je ne m'en lasserai jamais, son regard étant suffisant pour désigner le lac. En aurais-tu déjà vu un semblable ?  »

J’aimais son accent, son accent chantant. Il sonnait bien et était agréable à entendre. Les paroles qu’elle venait de prononcer me laissait à penser qu’elle était une personne qui appréciait la beauté de toute chose, le genre de personne qui sache apprécier l’histoire, la culture et s’intéressait au monde qui l’entourait. Je me souvins alors qu’il existait un lac dans le pays d’où je venais, un lac tout aussi mystérieux mais, complètement différent de celui-ci.

« Je dois l’admettre le Lac noir est sacrément fascinant, cependant je ne m’y baignerai jamais, pas après avoir vu ce qu’ils renferment dans ses profondeurs. »

Une nuit où je ne trouvais pas le sommeil et m’étais assise au bord du carreau verdâtre de ma salle commune, une créature étrange et effrayante était venu s’y cogner. Les frissons m'ont parcourru rien qu’en y repensant. Ah, oui j’en avais vu des choses.

« J’ai vu d’autres lac en Angleterre mais rien de comparable, cependant d’où je viens il existe un mythe concernant un lac qui se trouverait dans le désert. Je ne l’ai jamais vu, mais d’après les récits de certains hommes il serait tout aussi fascinant. Certains partent même à sa recherche pour y purifier leur âme, enfin, tout ceci n’est que superstition. Des histoires que l’on raconte aux enfants. »

Je laissais échapper un petit rire. Le soleil commençait à se coucher, nous n’allions pas tarder à être enveloppé par l’obscurité. Je me suis alors penchée vers mon paquet puis ai rallumé une cigarette.

« Cigarette ? »

Lui avais-je proposé en lui tendant le paquet.

« Il me semble t’avoir déjà vu avec un garçon de Serpentard, c’est ton mec ? »

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Dim 24 Avr - 19:09



Au bord du lac, eaux sombres.
~ Malicia ~


feat Nisrina


Malicia écoutait sa camarade sans briser son instant de contemplation. Elle avait beau observer le lac avec attention, son ouïe était centrée sur la Serpentard assise à ses côtés. Cette dernière n'avait pas l'air de vouloir nommer son pays d'origine et Malicia ne le lui fit pas remarquer malgré le fait qu'elle était déçue de ne pas avoir eu l'information. Ceci dit, Nisrina avait parlé d'un désert, ce qui donnait à Malicia une idée un peu plus précise qu'auparavant. Des déserts, il y en avait certes beaucoup mais le teint de la jeune femme était loin de dire Mexique. Malicia avait acquiesçé à la remarque de son interlocutrice sur les mystères du lac noir. Elle n'avait pas ajouté un mot sur le sujet car elle ne s'était jamais elle-même risquée dans les profondeurs. Elle avait nagé sous l'eau, mais sans jamais dépasser les trois mètres. Non pas par peur, loin de là, Malicia aimait l'aventure et était trop bornée pour refuser une escapade sous prétexte d'éventuels dangers, mais car elle n'avait pas les capacités pour plonger plus profondément. Elle n'était pas une championne en apnée et le peu qu'elle avait nagé dans le lac, elle avait préféré flotter à sa surface, observant le ciel étoilé. C'était un spectacle bien plus beau que les profondeurs obscures du lac.
Elle tourna la tête, jetant un regard surpris au paquet de cigarettes de la jeune femme. Cette question soudaine l'avait tirée hors de ses pensées. Elle hocha négativement la tête, justifiant :

- Je ne fume pas.

Elle tourna la tête, se perdant à nouveau dans le paysage. Encore une fois, ce n'était pas parce que son interlocutrice ne l'intéressait pas mais car le paysage en face d'elle avait le don de l'hypnotiser. Elle se dit que la Serpentard avait dû le comprendre et qu'elle ne serait pas vexée de ce comportement qui semblait assez détaché. Malicia ne se tourna à nouveau que lorsqu'une nouvelle question lui fut posée. Elle s'attendait à une nouvelle remarque sur le lac mais il n'en était rien. La jeune femme saisit cette occasion pour en apprendre un peu plus sur la Serpentard à ses côtés.

- Non, du tout, répondit-elle avec un rire. Allen était charmant, elle le trouvait bien mignon, mais c'était le cousin de Lorias. Il ne l'avait jamais vraiment vue telle qu'elle était, car elle-même était coincée dans le corps de sa cousine. Enfin, presque cousine. C'était fatigant de le préciser à la longue. Mais il faut dire que présenter le jeune homme comme cousin était bien plus simple que d'expliquer la véritable histoire. Histoire dont elle ne connaissait qu'une infime partie, par ailleurs. Elle la partageait avec dix personnes, de quoi en perdre quelques morceaux. C'est mon cousin, reprit-elle, pourquoi, ajouta-t-elle avec un rire amusé, il t'intéresse ?

Elle lui lança un regard suspicieux, son expression amusée montrant qu'elle plaisantait, et son regard sur fixa sur la couleur orangée du bout de la cigarette que Nisrina venait d'allumer. Cela la fascina, l'envoûta, mais d'une manière différente que le lac plus tôt. Elle était apaisée. Il ne fut pas difficile pour elle de s'évader et laisser ainsi quelqu'un prendre sa place. Son regard, plus tôt rivé sur la cigarette, remonta pour se figer dans celui de la jeune femme en face de lui. Il la fixa ainsi un moment et la dévisagea. Le clair de lune, dont le satellite apparaissait doucement dans le ciel s'obscurcissant au fil des minutes qui tombaient, se reflétait à la surface des yeux clairs de la jeune femme. Peter ne réagit pas tout de suite, subjugué. L'odeur de cigarette le coupa dans sa contemplation.

- Je peux en avoir une ? L'accent australien de Malicia s'était atténué pour se métamorphoser en accent britannique. Les deux accents n'étaient pas si différents et Peter essayait souvent d'imiter celui de Malicia. Son accent était entre l'Angleterre et l'Australie, au milieu peut-être avec ceux qui creusaient pour rejoindre l'autre côté, donnant ainsi un air apaisant aux paroles du garçon. Il jeta un nouveau regard à la cigarette et se souvint du fait que Malicia ne fumait pas. Elle lui avait assez fait de remontrances à ce sujet pour qu'il l'eut oublié. S'il avait pris la place de la jeune femme après avoir entendu en murmures les paroles d'une jeune femme à l'accent charmant, il se devait au moins de ne pas griller sa couverture. Soyons fou, rattrapa-t-il simplement avec un clin d'oeil et un petit sourire au coin des lèvres. Son attention ne se fiait pas au paysage autour de lui. Il était captivé par la jeune femme dont il était plus qu'enchanté de faire la connaissance.



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nisrina Nastari
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Mar 26 Avr - 20:34

Lorias refusa mon offre de cigarette avec politesse, le regard toujours rivé sur l’eau. Elle regardait plus le paysage que moi, surprenant. J’ai pour habitude de captiver le regard de mes interlocuteurs, pour diverses raisons, certes, mais au moins j’attirais toute leur attention. Lorias était différente, elle ne semblait pas éviter mon regard par timidité, mais bien par ce qu’elle avait quelque chose de meilleur pour satisfaire sa vue. Je ne lui en tins pas rigueur, bien entendu, au contraire, son indifférence me rassurait d'un côté. Je me disais qu’au moins elle était désintéressée de ma « popularité ».

Aussi elle me répondit que le garçon dont j’avais fait allusion n’était nul autre que son cousin. J’ai laissé échapper un rire narquois mais teinté de douceur lorsqu’elle me demanda s’il me plaisait. L’air amusée je répondis :

« Absolument pas,  bien qu’il soit plaisant à regarder »

J’accompagnais mes paroles d’un sourire en coin. Les garçons, ne me plaisaient pas et pourtant, j’avais déjà essayé mais ce n’était définitivement pas ma tasse de thé. Lorsque j’allumai ma cigarette, le regard de Lorias se détourna immédiatement du rivage, pour se poser avec fascination sur le rouge orangé crépitant de ma cigarette. A mesure que la nuit s’installait et que la lune étincelante faisait son apparition, le regard de la jeune femme vint se plonger dans le mien. Et ce, pour la première fois depuis notre rencontre.

« Je peux en avoir une ? »

J’arquai un sourcil, marquant mon étonnement. Je pris quelques secondes de réflexion avant de lui répondre.

« Soyons fou » accompagna-t-elle d’un clin d’œil.

« Tu changes d’avis aussi rapidement qu’un éclair de feu » fis-je d’un ton calme teinté d’une pointe d’humour.

Je lui tendis mon paquet, d’un geste gracieux et lui proposai de lui allumer. Sa façon de parler avait légèrement changée, peut-être était-ce parce qu’elle se sentait plus à l’aise ?

« Si je puis me permettre Lorias, tes yeux sont magnifiques, je vois dans ce bleu d’horizon, l’océan et les cieux éclairés de splendeur. »

Je pris une bouffée sur ma cigarette tout en la regardant.

« Il se faire tard, on va certainement rater le dîner. Dis-moi, ça t’arrive souvent de trainer seule par ici ? »

Ma fonction de préfète m'offrait quelques privilèges, mais qu'en était-il de cette jeune fille.

« Tu connais la légende moldue du monstre du Lockness ? » demandais-je, c'était une légende que l'on avait étudié en cours d'étude de runes.

« J'ai l'intime conviction qu'il se trouve dans ce lac.»

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Nisrina Nastari le Dim 1 Mai - 18:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Dim 1 Mai - 16:43



Au bord du lac, eaux sombres.
~ Peter ~


feat Nisrina


Ca oui, Lorias changeait d'avis aussi rapidement que de personnalité ! Le petit sourire de Peter ne quitta pas ses lèvres, s'étendant un peu plus à la remarque de la jeune femme. Il était d'accord pour dire que Lorias avait de très jolis yeux, il les avait longuement contemplé dans le miroir par le passé. Il prit une cigarette et la coinça entre ses lèvres. Il profita de la proposition de Nisrina de la lui allumer pour s'approcher. Il la remercia du regard et glissa :

- Je préfère la couleur des tiens, c'est bien la première fois que je vois des yeux de cette couleur. Je ne saurais la définir...

Nisrina avait en effet des yeux à la couleur particulière. Peter se plaisait à les contempler. Il n'ajouta rien, il ne fut pas le premier à briser le silence. Il afficha un air surpris. S'il traînait souvent ici ? Lui ? Ou Malicia ? Ou les autres ? Il ne savait pas trop quoi répondre et conserva son air pensif jusqu'à trouver une réponse. Il ne pouvait pas affirmer ne jamais venir ici car Malicia semblait venir régulièrement. Et puis, les autres se promenaient peut-être dans le coin...
Il opta pour une réponse vague.

- Souvent, ça dépend... et seul... pas forcément, ajouta-t-il avec la réapparition de son sourire en coin. Soulevant la remarque sur le dîner, il ajouta : Ce n'est qu'un repas, il y en aura d'autres. Ce moment-là est bien plus unique.

Il décrivit l'horizon du regard. Il allait bientôt faire nuit noire. Ils seraient éclairés par la seule lumière de la lune. Peter n'avait pas envie de partir tout de suite, et il espérait que la ravissante jeune femme à ses côtés resterait un peu plus. Pourquoi gâcher un tel moment ? N'étaient-ils pas bien, là ? La jeune femme le fascinait, tant par son attitude que par sa beauté. Elle le surprit en changeant à nouveau de sujet, auquel il ne tarda pas à répondre.

- J'en doute. Je pense que ce lac renferme autre chose, une chose différente. Pas une bête, ni un monstre. Quelque chose de différent. Je ne sais pas trop quoi, mais je sais que ce que dégage ce lac est encore inconnu de tous. C'est bien pour ça qu'il nous est si mystérieux.

Il avait regardé le lac durant son explication mais lui avait jeté un regard à la prononciation de sa dernière phrase. Elle aussi, elle était mystérieuse. Il repensa d'ailleurs à une interrogation précédente.

- Mais dis-moi, toi... tu viens souvent ici ? Depuis le temps, aurais-tu réussi à percer lemystère de ce lac ? Il fit une pause et ajouta : A moins que, plus tu le regardes, plus tu te poses des questions...

Encore un sous-entendu, une référence à elle. Subtile, sûrement. Après l'avoir longuement regardée, il fit mine de baisser la tête comme s'il avait été pris sur le fait.
- Désolé... s'excusa-t-il sans justifier la raison de son excuse.
Elle était assez intelligente pour comprendre, non ?
Peter hésitait. Il ne la connaissait pas encore assez bien pour la charrier, pourtant il le faisait toujours à un moment ou un autre. Il décida de la tester :
- Je compte rester encore un moment. Je n'ai pas envie de retrouver le brouhaha général. Tu restes ? Tu es d'agréable compagnie.



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nisrina Nastari
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Lun 2 Mai - 1:59

J’avais du mal à comprendre ce qu’il se passait, Lorias avait subitement pris confiance en elle.

« Je préfère la couleur des tiens, c'est bien la première fois que je vois des yeux de cette couleur. Je ne saurais la définir... »

J’esquissai un petit sourire complice et lui répondis sur un ton calme, avec une légère pointe de sensualité :

« Tu n’es pas la première à me le dire, Lorias. »

Elle n’était pas la seule à rester perplexe devant la couleur mystérieuse de mes iris. En effet, mes yeux d’un vert jaune et parfois orange à la pupille plus verticale que la normale, m’ont valu toutes sortes de remarques. Parfois ils suscitaient l’intrigue et la fascination et parfois ils provoquaient l’effroi. A vrai dire tout dépendait de la personne que j’avais en en face de moi. Lorsque j’étais encore en Orient, certaines femmes superstitieuses allaient même jusqu’à dire à mon père que j’étais maudite. La blague.

Je n’ai pas pour habitude de me faire de fausses idées, cependant j’avais la nette impression que Lorias m’admirait, du moins son regard insistant me laissait à penser que c’était le cas. Je l’écoutais déverser ses paroles comme une pluie légère de mots, son regard quittant le mien pour se poser sur l’eau puis se reposer sur le mien. Elle avait comparé cet instant à un moment unique, j’arquai légèrement un sourcil et aussitôt tentai de dissimuler mon étonnement. Mes joues vinrent se colorer de rose, je détournai alors les yeux d’elle pour reprendre mes esprits.

« Mais dis-moi, toi... tu viens souvent ici ? Depuis le temps, aurais-tu réussi à percer le mystère de ce lac ? A moins que, plus tu le regardes, plus tu te poses des questions... »

J’allais prendre la parole cependant elle ajouta :

« Désolé… » En baissant la tête.

Pourquoi s’excusait-elle ? La déstabilisais-je ? Je répondis alors sur un ton aimable, pour la rassurer :

« Je ne cherche pas à percer les mystères, parce qu’une fois résolu, c’est moins intéressant, alors je dirai que… Plus je regarde plus je me pose des questions. » J’enjoignis un sourire sincère.

« Je compte rester encore un moment. Je n'ai pas envie de retrouver le brouhaha général. Tu restes ? Tu es d'agréable compagnie. »


«Tu me flattes beaucoup décidément, Lorias.» Dis-je en riant doucement. « Ce serait avec plaisir de faire plus ample connaissance. Je dois bien admettre que ta compagnie aussi est agréable et moins ennuyante que celles de certains de mes confrères. »

Je terminai ma cigarette et l’écrasai sur les galets.

« Si l’on nous surprend à dépasser le couvre-feu, je dirai que je te reconduis à ton dortoir » Dis-je d’un air malicieux.

Je passai mes doigts fins dans ma chevelure puis ajoutai :

« Pour répondre à ta question plus sérieusement, je viens ici le plus souvent pour trouver de l’inspiration, je design des robes de soirées. Et je dois avouer que je suis assez satisfaite car ce soir s’ajoute ta beauté dans le décor »

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   Sam 14 Mai - 21:26



Au bord du lac, eaux sombres.
~ Peter ~


feat Nisrina


Peter tira sur sa cigarette, laissant un temps avant de laisser la fumée s'échapper lentement de sa bouche. Il réfléchit aux réponses de Nisrina. Elle ne prenait pas mal son comportement, c'était déjà ça. Elle semblait même y répondre. Il conserva son petit sourire en coin, appréciant discrètement la situation. Il la dévisageait avec une insistance croissante, tâchant de toujours paraître un peu gêné.

- Je ne faisais qu'admettre la vérité, fit-il avec un léger rire.

Tandis qu'elle écrasait sa cigarette, il tirait une nouvelle bouffée de la sienne. Il n'en avait pas au château. Et en-dehors de Poudlard, il en avait rarement. Les autres n'étaient pas très favorables au tabagisme, même le passif gênait Delphine. Mais à eux tous, il n'était pas étonnant de trouver quelques fumeurs, non ? Il relâcha la fumée. Il était enveloppé dans une étrange bulle. Détendu, étonné, empli d'un bien-être nouveau ? Il ne savait pas vraiment. Il n'était jamais aussi détendu, délivré de toute anxiété, que lorsqu'il jouait de la guitare. Il tourna la tête, les sourcils haussés. Il ne parvint pas à garder le large sourire amusé qui s'étendit de tout son long sur son visage. Me reconduire à mon dortoir ? C'est quand tu veux ma belle... rit-il intérieurement.

- Je saurais jouer le jeu, répondit-il avec un clin d'oeil complice.

Il l'observa démêler ses cheveux de ses doigts. Elle avait une belle chevelure, la nuit touchant presque le sol leur donnait une teinte merveilleuse. Un mystère à eux-mêmes...
Il sourit au nouveau compliment qui venait de lui être fait. Ce n'était pas vraiment lui que Nisrina complimentait, plutôt Lorias, mais il ne pouvait pas vraiment se montrer lui-même alors il faisait avec, comme il l'avait toujours fait d'ailleurs. Ce n'était pas comme si il était coincé dans un corps affreux. Au contraire, s'il avait été dans son propre corps et avait croisé Lorias, il aurait probablement été à sa rencontre. Mais à cela, il n'y pensait pas trop, c'était bien trop étrange. Le corps de Lorias était devenu le sien, en quelque sorte, puisque cela faisait plusieurs années qu'il l'habitait. Si sa féminité physique le surprenait encore quand il voyait son reflet, son caractère n'en avait pas changé le moins du monde. Ni son comportement, d'ailleurs.
Il écrasa sa cigarette qui arrivait à sa fin.

- Tu me flattes beaucoup toi-même, il m'est difficile de maintenir le niveau, la charria-t-il. Et, sur un ton autrement plus sérieux, il ajouta : Je te comprends tout à fait. Cet endroit est parfait pour laisser libre cours à son imagination. Je ne design pas de vêtements, mais je compose.
Son regard vogua dans le vide un instant, serrant les bouts de ses doigts contre sa paume en geste inconscient qu'il avait quand il ressentait le besoin de jouer. Sa guitare lui manquait toujours un peu, en quelque sorte. Guitare, souffla-t-il après s'être rendu compte qu'il n'avait pas précisé.
Il se perdit dans une nouvelle réflexion et reprit la parole une courte minute plus tard.
- Créer de la musique, créer des vêtements, au fond, ne sont pas des activités bien différentes. On donne corps à quelque chose, à nos idées, nos émotions, puis on les sublime jusqu'à ce que notre esprit retrouve ce qu'il imaginait. Je ne pourrais pas expliquer ce que je joue, ajouta-t-il sur le ton de la confidence, parce que c'est justement le moyen que j'ai trouvé pour exprimer ce que les mots ne peuvent pas faire.



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au bord du lac, eaux sombres [ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche dans les eaux sombres
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement ::  :: ❝ Le Parc. :: Le Lac-
Sauter vers: