Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 Eirian Egar Aradenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eirian E. Aradenn
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 1:13

Eirian Egar Aradenn
feat : Melanie Martinez



   
ID DU SORCIER
 
→ AGE :
21 ans
→ SANG :
Né-Moldue
→ DON/FORMATION :
Cuteness. C't'un don.
→ MAISON A POUDLARD :
Poufsouffle.
→ METIER :
Etudiante en troisième année d'Histoire des arts sorciers et arts appliqués magiques.
→ PATRONUS :
Loutre
→ EPOUVANTARD :
Son alter ego imaginaire à l'apparence d'un clown. ♥
→ AMORTENTIA :
Un mélange de vieux jouets et d'appareils neufs. Des feuilles mortes brûlées. Lait chaud. ♥
→ BAGUETTE :
Bois d'érable, moustache de troll, 23 cm. 



 
INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES
 

♦ Eirian a déjà rendu son frère muet pendant une semaine sans le vouloir. Il l'avait agacée. Ses parents ont pensé que son frère faisait sa petite crise de gamin boudeur. Ils n'ont jamais su la vérité, et l'enfant ne leur a jamais dit car il sait qu'il ne serait pas cru.

♦ Le Canada et ses immenses espaces verts lui manquent. Eirian aime la nature, elle s'y sent toujours mieux qu'en ville. Elle aimait aller se promener et se perdre au milieu des arbres, des lacs et des montagnes.

♦ Elle n'a pas de couleur préférée. Elle n'a jamais pu choisir. En fait, elle ne sait jamais ce qu'elle préfère. La seule façon pour elle de savoir ce qui est le mieux est de tenter des expériences. Mais pour les couleurs, toutes lui paraissent jolies, car elles sont uniques les unes par rapport aux autres.

♦ Son père est acteur, sa mère scénariste. Les fans de ses parents pensent que la famille mène une vie parfaite. C'est loin d'être le cas. Eirian sait que ses parents ne s'aiment plus depuis longtemps mais restent ensemble pour la famille, car avec leurs emplois du temps chargés ils n'ont pas le temps pour de nouvelles rencontres, ou même pour un divorce. Eirian se demande parfois si ses parents se sont déjà aimés, car elle ne se souvient pas les avoir vus amoureux.


Caractère de votre personnage
Difficile à définir, quand on la voit pour la première fois. Son look original attire souvent l'oeil, même si cela n'a jamais été l'intention de la jeune femme. Elle est modeste, pourtant il lui est arrivé de se montrer prétentieuse. Quand la situation le requiert, Eirian sait très bien jouer n'importe quel personnage, et cela l'a déjà sauvée à de nombreuses reprises.

Mais Eirian, en réalité, c'est une jeune femme sensible à tout ce qui l'entoure. Elle est curieuse, c'est pourquoi elle veut tout comprendre. Si la solitude est sa plus chère amie, elle aime aussi échanger avec les autres. Tout dépend de la conversation. Elle peut parler de choses inutiles pendant des heures, si cela a un quelconque intérêt pour elle.

Eirian a une poupée favorite, datant de la fin du XIXème siècle. Elle lui a apporté quelques modifications, lui donnant la capacité de parler et de bouger. La poupée, nommée Egar, n'est pas capable de toutes les prouesses mais elle est mignonne, et Eirian s'en est déjà servie pour jouer des tours à des personnes peu appréciables. Si Eirian peut se montrer fourbe, elle voit plutôt ça comme un moyen de rendre justice. Ou alors elle s'ennuie. Cela arrive aussi.

Son apparence va de paire avec son caractère. Eirian aime se perdre dans son monde, et n'a pas honte de le montrer. Elle déborde d'imagination et a souvent l'impression de se noyer dans ses idées, car elle considère la vie trop courte pour pouvoir les faire toutes éclore. Elle passe d'une idée à une autre très rapidement, mais ne bâcle jamais un projet. Elle veut que chaque œuvre soit comme elle l'a imaginée. La perfection pour elle, c'est de pouvoir créer une chose telle qu'on l'a pensée. Et jusqu'ici, elle trouve la majorité de ses créations parfaites.
 


Derrière l'écran ♥

PSEUDO
Allen/Lorias
AGE
 Blablabla
HOBBY
 Blablabla
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?
 Blablabla 
DES AVIS ?
 Blablabla
AUTRE ?
Blablabla




Dernière édition par Eirian E. Aradenn le Mer 27 Juil - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eirian E. Aradenn
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 1:14


HISTOIRE DE VOTRE PERSONNAGE
« Everyone thinks that we're perfect, please don't let them look through the curtains. »



Magicalement™


Cela piqua un peu, mais elle était habituée. La petite épine de métal sur son index s'enfonça dans la peau de sa nuque. Quelques millimètres suffisaient. Eirian sentit très vite le monde tourner, les formes changer, les couleurs bouger pour se muer en de nouvelles nuances que la science ne connaissait pas. Elle ferma les yeux, et les premiers flashs apparurent.

Les cris. Des pleurs. Elle ne parvient pas à distinguer ce qui l'entoure. Tout était flou. Elle entend mal. L'impression de mourir. Alors qu'elle sait qu'elle vient seulement de naître. Pourtant, elle a mal. Elle ne veut pas vivre, mais on l'oblige à assumer la douleur.
Un gâteau. Des bougies. Elle souffle sur toutes les bougies, les éteignant toutes d'un seul souffle. Il n'y a personne. Son père est en tournage aux Etats-Unis. Sa mère est en réunion. La lecture de son scénario avec les acteurs. Son frère n'est pas encore né. Sa mère rentrera demain. Eirian pleure, car ça lui fait du bien. Puis elle pousse le gâteau par terre, car elle le trouve plus joli comme ça. Écrasé, sur le sol. Elle l'a fait elle-même, ce gâteau. Elle le trouve laid.
Un parc. Des gens. Sa mère l'appelle de la main, un grand sourire aux lèvres. Eirian voit au combien sa mère l'aime, malgré le fait que ses parents n'attendaient pas un enfant de sitôt. Ils l'avaient eu elle, et vont bientôt avoir Nick. Elle suit un petit chemin, une odeur l'intrigue. Des feuilles mortes, en été. Elle continue, et sent des bras l'entourer soudainement. Prise par derrière, elle ne voit pas qui l'a attrapée. Elle se débat. Les images se brouillent. Eirian bouge trop la tête. Il fait noir. Le coffre d'une voiture. Une grosse voiture, car le coffre est très grand. On pourrait y mettre trois machines à laver, qu'elle se dit. Eirian aimait laver ses peluches et leur donner de nouvelles odeurs à chaque lavage. Boom.
Des murs. Un bruit saccadé agaçant. Eirian a mal à la tête. Les sensations reviennent très vite dans chaque partie de son corps. Une main est posée sur la sienne. Papa. Elle respire plus vite. Que fait-elle là ? Une main se pose sur sa joue. Elle aimerait leur hurler de la lâcher. Quand on lui retire enfin le tube qui lui obstruait la gorge, elle demande ce qui s'est passé d'une voix éraillée.
« On a essayé de te kidnapper, et la voiture a explosé. » répond son père.
Alors elle se souvient. Roulée en boule sur le sol froid du coffre, elle n'avait pas eu peur. Elle avait été en colère. Très en colère. La rage. Une rage si forte, mêlée à de la haine. Elle ne peut pas l'expliquer. La voiture a fait boom. Elle ne le dit pas à ses parents. Ni au docteur, qui lui demande la forme de la tâche noire. Elle se met à pleurer, pour que le docteur de la tête se fasse crier dessus et soit obligé de partir. Elle pleure à chaque fois qu'on lui pose une question, pour ne pas avoir à y répondre. On pense qu'elle est traumatisée, elle n'a rien. Elle va bien. Elle veut rentrer à la maison.
Des poupées. Une maison. Elles sont vieilles ces poupées, c'est pour ça qu'Eirian les adore. Elle les réinstalle correctement dans la maison.
Le moment s'arrête, le suivant arrive.
Elle construit une ferme avec des cubes de bois. Ils ont une odeur agréable, douce et agressive à la fois. Eirian se souvient de l'explosion de la voiture, et elle se dit qu'au fond, elle-même n'est pas si différente de l'odeur de ses jouets. Douce et agressive à la fois. Elle sourit. Elle sait qu'on ne peut pas lui faire de mal. Et alors sa solitude devient de plus en plus réconfortante.
Une table. Papa, Maman, Nick. Dinde. Haricots verts. Une tasse. Elle prend la tasse de lait dans sa main. Froide. Elle la passe doucement sous la table. Papa et Maman discutent, ils ne voient rien. Nick observe sa sœur, mais ne comprend pas pourquoi elle fait ça. Les mains entourant sa tasse, Eirian se concentre et les bords du récipient prennent une teinte orangée le temps d'un court instant. Elle porte la tasse à ses lèvres. Savoure son lait chaud. Ni tiède, ni trop chaud. Parfait. Comme elle l'aime.
Des enfants. La maîtresse. Eirian chante. A gorge déployée. Très bien. Personne ne bouge. C'est son petit talent, que la maîtresse dit. Mais Eirian ne le pense pas. Elle aime chanter, mais cela ne la passionne pas. Elle préfère chanter avec des instruments. Elle a quelques vieux instruments dans sa chambre, trouvés dans des vide-greniers. Ukulélé, guitare, piano, percussions. Ses parents avaient accepté de les lui acheter. Leur fille était mignonne. Elle avait aussi vécu un événement terrible. Ils avaient failli la perdre.
Des gens. Bizarres. Des objets. Modernes. Quelqu'un apparaît dans son champ de vision et lui donne des instructions. Bientôt, elle entend « action » et sait ce qu'elle doit faire. Elle le fait, même si cela lui importe peu. Elle veut retourner dans sa chambre. Avec ses jouets.
Un ordinateur. Plein de fils autour. Mélangés à ses jouets. Eirian veut savoir. Laquelle serait la meilleure : la poupée électronique ou la poupée magique ? Alors elle essaie. Transforme l'une de ses poupées favorites en poupée intelligente grâce à la technologie, et se concentre sur une autre pour l'enchanter. Elle ne sait pas trop ce qu'elle fait avec sa magie, mais elle sait qu'elle en a, alors elle pense très fort à ce qu'elle veut et la plupart du temps, ça fonctionne. La poupée intelligente gagne tout. Le concours de danse, de chant, de dessin, de piano, et encore plus de mathématiques. Eirian sait maintenant qu'elle doit se concentrer sur la technologie. Alors elle apprend encore plus. Elle crée, invente, fabrique.
Un carré d'herbe. Une maison en briques rouges. Elle regarde sa nouvelle maison. Quitter son pays natal n'avait pas été facile. Le Canada lui manque déjà. Vancouver était une belle ville. Ce qui ne lui manque pas, ce sont les tournages. Quatre, elle en avait fait quatre, sa mère avait voulu. Elle s'en fiche, de ces mondes imaginaires qu'ils aimaient créer. Elle a les siens. Et les siens sont bien mieux.
Une lettre. Des flammes. Une cheminée. Alors, elle n'est pas spéciale. Un peu bizarre, mais c'est son caractère, on lui a dit assez souvent, mais pas spéciale. D'autres ont des pouvoirs aussi. Elle ne veut pas y aller. Elle veut pas quitter la maison. Pas sa chambre. Pas ses jouets. Pas ses créations. Elle lance la lettre dans les flammes.
Un train bizarre. Il est grand ce train. Atypique. Vieux. Eirian le trouve particulièrement joli. Elle entre dedans. Elle ne voulait pas partir, mais ses parents avaient des projets importants en Amérique du Nord et voulaient les envoyer son frère et elle en internat. Alors, quitte à être coincée quelque part, loin de sa chambre, de son monde, elle avait décidé d'aller voir l'école de magie. C'est peut-être bien, elle se le répète encore en entrant dans un compartiment.
Le château. Il est ancien, elle adore. L'excitation monte, redescend très vite. Elle n'a pas tous ses jouets, et ses gadgets, mais elle devra faire sans. Ou en créer de nouveaux avec ce qu'elle a amené.

Elle se redressa, se pencha en avant et vomit dans la bassine qu'elle avait mise là pour l'occasion. Elle avait arrêté là le fil de ses souvenirs. Elle parvenait à contrôler son petit gadget, maintenant, mais n'avait pas encore réussi à rendre son utilisation agréable. En tout cas, elle comprenait mieux, maintenant, après avoir revu tout ça. Elle comprenait mieux ce qu'elle ressentait. Elle en voulait un peu à ses parents, mais les aimait quand même. Elle aimait aussi son frère, qui était le seul de la famille à savoir pour les pouvoirs de sa sœur après l'avoir surprise en train d'allumer un feu dans la cheminée en plein milieu de la nuit. Il était en internat moldu, et s'il espérait avoir un jour des pouvoirs, Eirian doutait qu'il n'en ait. Ils seraient déjà apparus autrement.
Elle souffla. Elle avait un peu mal à l'estomac et sa tête lui tournait. Cela passerait. Elle retira le faux ongle qui maintenait en fine bague discrète la petite pointe qui lui avait permis de faire sa petite expérience et la rangea dans sa boîte. La vieille boîte de sa mère, qui avait un jour contenu sa bague de fiançailles.
Eirian jouait beaucoup avec les vieux jouets, les transformant régulièrement en innovations technologiques. Elle avait accompli des choses que la magie ne pouvait pas contrer. Son simple voyage dans les méandres de ses souvenirs en était la preuve. Un sort n'aurait pu empêcher ce voyage virtuel. Eirian avait passé beaucoup de temps sur ses créations.
Elle prit la peluche qui était à sa droite et joua avec ses petites oreilles. Eirian était une sorcière, et ça ne lui plaisait pas tant que ça. Ni plus, ni moins. Elle avait un monde entier bien à elle et on l'en arrachait régulièrement. Pour quoi ? Des affaires de sorciers ? Des affaires de moldus ? Laissez-là créer, ses jouets, ses mélodies, son apparence. Elle façonnait tout, même elle-même. Elle avait une passion pour le très vieux, et ce qui n'existait pas encore. Elle en avait fait un mixte des deux.
A Poudlard, les avis sur elle avaient été partagés. De « elle est vraiment bizarre » à « j'adore son style ». Elle s'en fichait un peu, de ce que les autres pensaient. Surtout quand elle avait les moyens de leur faire apercevoir ce qu'ils avaient toujours refusé de voir, ressentir ce qu'ils pensaient inexistant, se transformer en rêve, ou en cauchemar. Tout cela, grâce à un mélange de magie et de science. D'ancien et de nouveau. Ce qui avait été fait, et tout ce qu'il y avait encore à faire. Eirian appelait ça de l'art.





Dernière édition par Eirian E. Aradenn le Mer 27 Juil - 2:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 2:26

PURÉE PURÉE PURÉE
YES MELANIIIIE !!!
J'adore trop ton personnage, mon dieu mon dieu
Il FAUT qu'on se trouve un lien !!!!!!!!

_________________
+tu te faufiles+
on peut prendre le temps d'une bise avant que tous nos verres se vident et que tu me dises tout ce que j'aime je brise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eirian E. Aradenn
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 2:36

MERCI

OWI Un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nao K. Rosebay
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 9:50


Magicalement™


BRAVO ! TU ES VALIDÉ(E) !!!    
Bienvenue sur Magicalement ♥


MELANIE MARTINEZ J'ai vraiment beaucoup aimé ta fiche, du caractère à l'histoire, j'étais à fond ! Et le prénom est top aussi, bref je suis fan de ce nouveau perso et j'ai hâte de te voir RP avec
Comment c'est la saison des personnages trop mignons :3

Maintenant que tu es validé(e), tu vas pouvoir commencer à RP sur notre beau forum ! Mais avant toute chose, il va falloir passer sur ce sujet pour recenser tout ce qu'il y a à recenser ! Ensuite si tu veux trouver des partenaires de RP, n’hésite pas à envoyer des MPs aux membres, venir sur la chatbox ou poster un formulaire dans la F.A.D  
Et en attendant d'avoir des réponses, tu peux créer ta fiche de personnage et flooder dans la partie flood.

En espérant te retrouver in-RP très vite !  




_________________
Have courage and be kind.
- just like cinderella. But don't be a slave like her. Just be a cute little cinnamon roll. ©alas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eirian E. Aradenn
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 10:30

Annwwwhh merci je pensais pas que y avait tant de fans de Melanie Martinez sur le fo' xD au moins trois sans me compter, ça fait plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elisa Jones
Serdaigle

avatar

Serdaigle




MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 13:10

Bienvenue sur le forum! J'ai aimé ton perso dès la première ligne *-*

_________________


just let the dragon sleep.
we have faith but our truths are not the same. don't let the magic leave us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charlie A. Carter
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   Mer 27 Juil - 17:38

Re-bienvenue !
Superbe fiche j'ai adoré ! Il faudra qu'on se trouve un lien !

_________________
Where do bad folks go when they die ?
His long sleeves cover the scars of his addiction, but his words convey thoughts of someone who is intelligent and sensitive, perhaps too sensitive for his own good.
©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Eirian Egar Aradenn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eirian Egar Aradenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement :: Grandes papiers du forum :: ❝ Cérémonie de répartition. :: Fiches Validées-
Sauter vers: