Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 Just what I needed - PV Lorias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lou B. Nolan
Serdaigle

avatar

Serdaigle




MessageSujet: Just what I needed - PV Lorias   Dim 4 Sep - 18:18


‘’I guess you're just what I needed‘’
Lorias&Lou


« Et alors tu vois, c’était incroyable. Moi je lui ai dit que j’étais pas intéressée vraiment, j’ai dû lui répéter quoi, deux trois fois ? Tu vois le genre ? Je suis partie je l’ai laissée en plan mais alors après tu devineras jamais sur qui je tombe…
- Mh ? Euh je sais pas…
- Non tu peux pas savoir parce que c’est dingue quand même. Je marchais pour rentrer et là blablabla…. Blablabla… »

Depuis maintenant presque deux heures, j’écoutais cette fille qui me prenait pour son amie, ou son bouche-trou, me raconter ses vacances, ses petites histoires qui ne m’intéressait que très légèrement. Elle était gentille au demeurant et même si elle se servait un peu de moi quand elle avait besoin d’aide en cours, je voulais lui laisser une chance. Alors je faisais semblant d’écouter ce qu’elle me racontait, sans vraiment y prêter attention. Je cherchais un moyen de m’échapper. Ça n’était pas de l’hypocrisie, j’appréciais Sofia, sans doute plus que l’inverse. Elle s’était retrouvée seule, manque de pot j’étais dans le coin alors elle avait sans doute pensé que je serais d’une très bonne écoute. Et en effet, elle pouvait raconter tout ce qui lui était arrivé en étant sûre que je ne le répéterai à personne. Je ne pouvais pas m’empêcher de me demander quel intérêt avait-elle tirée de toutes ces sorties ? Certes, ça pouvait lui plaire mais se mettre à la tête à l’envers ne résolvait pas tous nos soucis. Une douce ivresse à la limite pourquoi pas mais finir à tout prix la tête dans la cuvette pour prouver qu’on n’était pas des petites natures, je trouvais que ça frôlait dangereusement le ridicule.

« Tu te rends comptes ?
- Non j’imagine pas…
- Oui c’est incroyable non ? Il l’a recontacté, elle ! Alors que c’est une vraie conne… Oh et puis si tu la voyais, tellement vulgaire, c’est incroyable, j’ai jamais vu aussi peu de tissu sur quelqu’un… blablabla et elle n’a pas honte ! Moi à sa place, ou si j’étais sa mère même je…. Blablablabla »

Là bien entendu, on en était rendu au point où elle critiquait une fille quelconque dont le nom m’échappait et m’était profondément égal. J’ai soupiré, et elle a pris ça pour un encouragement. Bien sûr, moi aussi j’étais outrée de cette inconnue. Mon regard a balayé les alentours, essayant de repérer n’importe quoi, ou n’importe qui pouvant me sauver du chapitre suivant de son été. Quoi ? Pas d’eau chaude pendant deux jours, quelle horreur. Elle n’avait pas pu se laver les cheveux, l’enfer avait donc un nom après tout. Je hochais distraitement de la tête quand j’ai repéré quelqu’un qui était autrement plus intéressant que Sofia.

« Donc là j’ai pété un câble, normal attends c’était impossible du vrai… Eh, tu fais quoi ? »

Je lui adressé un sourire avant de foncer pour rejoindre la personne. Je m’entendais bien avec Lorias et j’étais réellement heureuse de la voir. Si parfois elle semblait complètement absente, j’avais décidé de ne pas m’en formaliser et de l’accepter telle qu’elle était. Je me suis donc approchée d’elle, m’éloignant au passage de la pipelette qui allait sans doute me le faire payer.

« Je ne te dérange pas ? »

J’ai posé ma question doucement, en espérant qu’elle n’ait rien de mieux à faire que de rester un peu avec moi. J’ai souri, réellement contente de la retrouver.

_________________
I don't understand
Your fucked-up system
This sinister city, Try to sell the water, Try to sell the air, Try to sell your daughter, Try to sell her hair
The Strokes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   Sam 10 Sep - 22:37



Just what I needed.


feat Lou


Je me surpris à ne pas tomber en me réveillant debout en plein milieu du couloir. A l'arrêt, avec quelques élèves qui passaient par là dans un sens et dans l'autre. J'avais un plateau dans les mains, un plateau vide. Je le posai par terre. Je n'avais pas besoin d'un plateau en bois, ou alors j'avais oublié pourquoi. Il m'en fallait peut-être un pour les cours ? Je demanderais à l'occasion. Je m'écartais, dégageant le passage, et allai m'asseoir sur le rebord d'une jolie fenêtre. Je regardais les dessins. Je la trouvais vraiment belle, cette fenêtre, avec ces motifs sur sa vitre qui pouvaient être n'importe quoi. J'y voyais beaucoup de choses, on pouvait aisément écrire une histoire là-dessus, et je suis sûre que cette histoire aurait du succès. Un succès immense même, parce qu'une jolie fenêtre ouvre toujours sur un monde merveilleux.
On me tapota l'épaule et je me tournai, oubliant brusquement mon histoire. Déçue, je regardai mon interlocuteur. Un Gryffondor qui semblait avoir des étoiles dans les yeux. « Tu referas des cupcakes ? » qu'il me dit, et j'eus que des yeux ronds à lui offrir. Des cupcakes ? Quels cupcakes ? Je savais pas faire les cupcakes, j'étais nulle en cuisine, ça m'intéressait pas. J'aimais pas trop manger non plus de manière générale, ça faisait toujours des sensations bizarres dans le ventre. A force de le regarder comme ça, il se lassa et partit. Il reviendrait, d'après ce qu'il avait dit en partant. Mais des cupcakes, moi, j'en avais pas, je pouvais pas lui en donner. Il s'était sûrement trompé de personne. Ou alors j'avais une jumelle dans l'école et cette idée me plaisait plutôt bien. D'ailleurs, je décidai de l'ajouter à mon histoire que je recommençai aussitôt. Ma jumelle pâtissière était le personnage central parce qu'elle était super cool et qu'on aimait tous les jumelles cool, et sans trop savoir pourquoi je l'imaginais avoir l'apparence de ma mère, parce que ma jumelle était une jumelle comme ma mère et que peut-être je lui ressemblais, à ma mère. Peut-être même que ma jumelle connaissait ma mère et qu'elles s'étaient dit que j'étais pas une jumelle assez cool pour rester avec elles, alors mes parents avaient feint un accident pour m'éloigner d'eux, et du coup je savais même pas que j'avais une jumelle super cool, aussi cool que ma mère, trop cool pour moi.
Cette histoire était nulle, en fait, très belle mais j'étais encore la méchante dedans alors je voulais pas la garder. Je voulais l'oublier mais c'était dur d'oublier volontairement, alors je me levai et pensai à tout plein de cupcakes. C'était beau un cupcake, tout coloré comme c'était.
« Je ne te dérange pas ? »
Je m'arrêtai. Cette voix-là je la connaissais, j'en étais sûre. Je tournai la tête et souris en découvrant Lou. Elle me dérangeait pas, au contraire, j'étais toujours contente de la voir, parce que Lou je la connaissais, et que c'était bien de pas faire semblant de connaître les gens qui nous parlaient. J'oubliai mon histoire pas sympa mais les cupcakes étaient encore là. Je voulais vraiment savoir pourquoi on m'avait parlé de cupcakes, et comme Lou était là je me dis que je pouvais le lui demander. Je me précipitai un peu, sans trop réfléchir, et je le regrettai un peu après.
- Lou ! Dis je t'ai déjà fait des cupcakes ? 



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou B. Nolan
Serdaigle

avatar

Serdaigle




MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   Lun 12 Sep - 23:04


‘’I guess you're just what I needed‘’
Lorias&Lou


J’avais fini par m’habituer aux réactions parfois étranges, du moins peu communes, de Lorias. J’avais appris à faire avec au fil du temps. Alors parfois, quand je me présentais à elle et qu’elle ne semblait pas me connaître, j’essayais de ne pas m’en formaliser. Au début, j’avais cru qu’un jour sur deux, elle était profondément snob et que je n’étais pas assez bien pour qu’elle m’accorde son intérêt tous les jours. Mais j’avais rapidement deviné que c’était quelque chose d’autre, quelque chose de plus complexe et qui m’échappait encore. Curieuse dans l’âme, je n’avais pas pu m’empêcher d’essayer de comprendre, sans pour autant lui demander clairement. En même temps, je me voyais mal lui demander de but en blanc pourquoi elle m’ignorait quand elle en avait envie. C’était assez gênant pour question et puis après tout, j’avais plutôt l’habitude d’être laissée pour compte. Non pas que je veuille me faire plaindre, mais c’était la réalité : j’étais celle qu’on appelle Mathilde, Marie, Jane, Louise… Bref par tous les prénoms possibles et imaginables sauf le miens. Les profs se trompaient aussi, hésitaient longuement en essayant de se rappeler qui j’étais et si oui ou non j’étais là aux cours précédents, après tout avec un peu de chance je pouvais être nouvelle n’est-ce pas ? Finalement, abandonnant la lutte, la plupart des enseignants optaient pour un « mademoiselle » assez neutre qui leur évitait une bourde.
Bref, j’étais terriblement transparente.

Alors forcément, quand je voyais que Lorias me reconnaissait la plupart du temps, je ne pouvais pas lui tenir rigueur des quelques fois où un air ahuri remplaçait son air bienveillant. Je n’imaginais pas que cela puisse être dû à quelqu’un d’autre que moi alors que pour une fois, ça n’était franchement pas le cas. Mais bon, je ne pouvais pas le deviner. Laissant mes pensées de côté, je n’ai pas cessé de sourire en attendant la réponse de la Serdaigle. J’étais confiante, elle ne semblait pas affolée, bien au contraire. Mon visage semblait lui être familier ce jour-là, et je n’en demandais pas plus. Alors forcément, quand sa seule question a porté sur des cupcakes, je n’ai pas tiqué. Après tout pourquoi pas, c’était une approche comme une autre et ça ne m’a pas paru bizarre. Il y avait des rumeurs sur Lorias, comme sur tout le monde, et je pense que certains s’interrogeaient sur ses attitudes mais je m’en fichais éperdument. Si je devais m’attacher aux bruits qui courent, je crois que je me tiendrais éloignée de tout le monde. Non, ça n’était pas ce que je faisais, c’était le monde qui se tenait à l’écart de moi, nuance. J’ai haussé les épaules avant de répondre.

« Non jamais ! Enfin je crois pas… Je m’en serais souvenue quand même, des cupcakes… » Fronçant les sourcils j’ai réfléchi quelques secondes. « Pourquoi ? Tu voudrais m’en faire ? » D’accord, j’espérais avec naïveté qu’elle me prenne comme cobaye pour ses expériences culinaires.
Sait-on jamais, j’étais peut-être dans un jour de chance.

_________________
I don't understand
Your fucked-up system
This sinister city, Try to sell the water, Try to sell the air, Try to sell your daughter, Try to sell her hair
The Strokes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   Mar 13 Sep - 22:44



Just what I needed.


feat Lou


Sa réponse me laissa douter. Si j'avais bien fait des cupcakes comme on me l'avait laissé penser, ne lui en aurais-je pas donné un ? C'était curieux et je me disais que, peut-être, on m'avait confondue. Peut-être que j'avais bel et bien une jumelle ici et dans ce cas-là je devrais la trouver pour lui demander des cupcakes puisqu'ils avaient l'air si bons. Si on en redemandait, c'était car ils n'étaient pas si mauvais, non ? C'était étonnant, une jumelle et des cupcakes, ce que je n'imaginais pas avoir ici. Ni ailleurs, en fait. J'avais des frères-cousins et c'était tout. Je n'étais pas certaine de vouloir une jumelle, surtout si elle était trop cool pour moi.
A la question de Lou, je m'imaginai faire des cupcakes, et c'était un peu une catastrophe. Mais après tout, peut-être que j'avais vraiment un don et que, par magie, j'allais pouvoir faire de beaux et délicieux cupcakes. Peut-être même que je les faisais en dormant et que, par conséquent, il me suffisait de faire comme je le sentais. L'idée me plaisait bien. Faire des cupcakes quand on était censé savoir les faire paraissait une meilleure activité que les faire sans savoir les faire. Maintenant que j'y pensais, j'aimerais peut-être tout faire si je savais tout faire. Il fallait que j'apprenne à faire tout. Mais tout, c'était quoi ?
- Je veux bien essayer ! Il paraît que je les fais bien, mais je crois qu'on m'a confondue avec quelqu'un. Ou alors, je les fais vraiment bien et dans ce cas-là je veux bien faire des cupcakes !
Parce que d'un autre côté, les cupcakes c'était bon et les gens aimaient le bon alors si ça pouvait faire plaisir aux gens, j'étais partante. J'étais loin d'être sûre de réussir, par contre, j'avais jamais visité les cuisines et il paraissait que c'était pas mal du tout à voir et que ça devait être super cool de cuisiner dedans. Je savais pas moi, je cuisinais pas, mais si j'essayais de cuisiner dedans et qu'en plus je savais cuisiner, alors ça serait sûrement vraiment super cool. J'imaginais.
- Tu crois qu'on peut aller aux cuisines à cette heure-là ?
Il me semblait qu'on n'avait pas trop le droit d'y aller mais j'avais entendu dire que certains élèves ne s'en privaient pas pour autant. Il n'était pas rare que quelqu'un y aille pour prendre un en-cas ou pour cuisiner je-ne-sais-quoi. Je l'avais jamais fait et, pour une fois, je pouvais bien faire quelque chose de mal consciemment non ? Faire un truc pas bien éveillée. Au moins, si je me faisais prendre, je saurais tout ce que j'aurais fait et que tout serait réellement de ma faute.
- Tu veux faire un truc qu'on n'a pas le droit de faire ? Moi, je veux bien essayer de faire des cupcakes illégalement, mais j'avoue que j'ai jamais fait ce genre de chose pas bien alors je sais pas trop comment faire...
Entrer aux cuisines comme ça ? C'était facile. Mais discrètement, j'avais peur de pas pouvoir y arriver. Je savais que je me perdais souvent toute seule et ça j'y pouvais rien, alors j'espérais que Lou puisse venir m'aider à rester concentrer plus de deux minutes.



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou B. Nolan
Serdaigle

avatar

Serdaigle




MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   Lun 26 Sep - 22:07


‘’I guess you're just what I needed‘’
Lorias&Lou


J’ai souri timidement en attendant la réponse de Lorias.  Il y avait chez elle quelque chose de fascinant, d’intrigant, de pas clair. Loin de me faire peur, cette différence attisait ma curiosité qui n’avait rien de malsain. J’avais envie de résoudre l’énigme Diabell, j’avais envie de mieux la connaître, mieux la comprendre et de la suivre dans le monde dans lequel elle s’enfermait. Moi qui passait inaperçue, j’étais bien contente de ne pas être pointée du doigt, de ne pas être le prénom sur toutes les lèvres, de n’avoir aucune rumeur circulant autour de moi. Si parfois je regrettais d’être transparente, j’étais tout de même loin de désirer la célébrité de certains élèves. Comment pouvaient-ils supporter les regards qui se tournaient sur son passage, les histoires qu’on racontait à leur sujet, les actes dont on les estimait responsables ? En quoi était-ce une gloire de finir endormi dans son vomi à 4h du matin parce qu’on a trop bu ? J’entendais certaines filles glousser en évoquant leur dernière nuit blanche. Je ne comprenais pas cette mentalité, je ne jugeais pas non plus, j’étais simplement en quête d’explications. Je n’étais pas contre sortir, et pourquoi pas aller boire un verre mais se réveiller le lendemain sans se souvenir de la veille ? Où était le plaisir ?
Je pensais franchement ne pas être comme eux.

J’ai souri plus franchement en entendant sa réponse. Peut-être bien qu’on l’avait confondue oui. J’ai noté la présence du plateau à ce moment-là mais je suis restée silencieuse. J’ai relevé la tête vers elle alors qu’elle mentionnait les cuisines. J’ai réfléchi quelques secondes en trouvant une solution au problème qu’elle soulevait. Ouvrant la bouche pour parler je l’ai refermée alors qu’elle continuait à parler. Mon sourire s’est agrandi si jamais c’était possible. J’étais soudainement très – trop – enthousiasmée par la proposition de Lorias. Je n’étais pas vraiment habituée à ce genre de spontanéité, alors forcément, je me suis emportée.

« Je suis partante ! »

Je voyais mal pourquoi on nous aurait collé. Imaginez un peu la justification : fait illégalement des cupcakes, c’est quand même très peu crédible non ? On ne pouvait pas vraiment nous punir pour avoir cuisiné, si ? Et dans le pire des cas, je me sentais prête à prendre le risque, une vraie gryffondor sur les bords, une rebelle dans l’âme. Je riais intérieurement de l’ironie de mes pensées avant de reprendre.

« Je suis sûre que les Poufsouffles passent leur temps dans les cuisines, on a rien à craindre, viens ! »

Je lui ai pris la main pour l’entraîner vers la sacro-sainte cuisine de Poudlard. Je me sentais à la limite de l’euphorie alors que ce nous avions prévu n’avait rien de bien incroyable. J’étais simplement heureuse à l’idée de passer du temps avec Lorias. Je m’étais déjà rendue dans la salle commune des Poufsouffles, je connaissais un peu les lieux à force d’aider Nao avec ses animaux et j’avais assez déambulé dans Poudlard pour connaître quelques raccourcis. En arrivant aux cuisines je me suis tournée vers Lorias en mettant mon index sur mes lèvres : jetant un coup d’œil aux alentours j’ai haussé les épaules en remarquant que la pièce était déserte.
« À toi de jouer cher cuisto ! »

Je lui ai adressé un clin d’œil en attendant de la voir à l’œuvre, tout en devinant à moitié qu’elle ne savait absolument pas comment s’y prendre : ça promettait d’être assez drôle.

_________________
I don't understand
Your fucked-up system
This sinister city, Try to sell the water, Try to sell the air, Try to sell your daughter, Try to sell her hair
The Strokes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   Ven 30 Sep - 22:51



Just what I needed.


feat Lou


Et voilà, on était dans les cuisines. Lou avait réussi à nous y faire entrer sans nous faire remarquer. J'étais sûre que j'aurais pas pu faire autant attention et qu'on se serait faite prendre rapidement si j'avais guidé la voie. Comme quoi, heureusement qu'elle était là. Peut-être que je lui dirais que je lui en étais reconnaissante une fois sorties de là, si j'oublie pas. Mais en attendant, j'avais pas trop le temps de penser à ça parce que Lou me dit déjà de commencer. Je décrivis la grande pièce du regard, attendant un signe. Je devais bien reconnaître quelque chose puisque j'avais déjà fait des cupcakes. Et au pire, ça devait pas être si compliqué. J'avais vu plein de gens cuisiner et j'avais déjà cuisiné moi-même. Pas des cupcakes, mais des sandwiches, ou de la soupe en boîte, des pâtes aussi, enfin, les cupcakes, ça devait pas être plus dur, non ?

J'allai fouiller les placards à la recherche d'un récipient assez grand. Je trouvai assez rapidement une grande marmite et la tirai hors du placard pour aller la déposer sur la table. Je contemplai l'intérieur un moment. C'était vide. Un peu vieux, parce que je voyais pas mon reflet dans le fond alors que ça semblait être en métal. A moins que ça ne soit autre chose, mais j'étais pas trop sûre. En tout cas, on pouvait presque voir des formes danser au fond de la marmite et je les trouvais particulièrement jolies. Un feu de camp au milieu, des petites fées voletant tout autour. J'avais l'impression que le feu bordait une rivière, mais c'était assez indécis. Je baissai la tête. J'aurais voulu entendre des sons, n'importe quoi, et peut-être des conseils, des indications sur ce que je devais faire. Mais rien. Le silence. Alors je relevai la tête, regardai autour de moi et allai de nouveau fouiller dans les placards. Je pris un peu n'importe quoi, des pots et boîtes au hasard dont les contenus me semblaient bons parce qu'ils étaient beaux. Je les posai sur la table et les ouvris une à une, en versant des quantités différentes de chaque. Fallait pas mettre la même quantité de tout, les cupcakes étaient bons car ils étaient irréguliers. Cette petite déduction m'amena à ajouter de l'eau avec ma baguette. Un quart de marmite d'eau pour pouvoir faire une mixture avec les poudres et pâtes. Je saisis une grosse cuillère en bois et mélangeai. C'était un peu dure car la table était haute et la marmite remplie de moitié. J'y arrivai quand même. Par contre, après avoir mélangé, je savais pas trop quoi faire de cette pâte qui n'avait pas du tout le goût de cupcakes.
- J'y suis presque, lançai-je, consciente du faite que Lou attendait.
Je voulais juste essayer. Une fois. Sans l'aide de personne. Baguette en main, je tentai le tout pour le tout. Un sort devait bien marcher, c'était magique la magie, non ? Je pensais à des cupcakes, baguette pointée vers l'intérieur de la marmite, et me concentrai un peu plus. Cela fonctionna, un sort sortit, mais avant que je n'ouvre les yeux à nouveau, une mixture gluante me sauta au visage. Je n'eus pas le temps de m'éloigner, le contenu de la marmite ayant volé un peu partout dans la pièce.
- J'y étais presque, soupirai-je.
Presque. J'étais convaincue que je pouvais faire des cupcakes, mais je ne savais vraiment pas les faire. J'avais créé un beau bazar, je supposai que rien ne valait le faire d'avoir essayé. Mais tout de même, avec le visage et les vêtements gluants, la chute de mon espoir, j'étais quand même un peu fatiguée. Même de plus en plus.



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou B. Nolan
Serdaigle

avatar

Serdaigle




MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   Mar 1 Nov - 23:05


‘’I guess you're just what I needed‘’
Lorias&Lou


Depuis longtemps, j’ai renoncé à tout ce qui me faisait envie avant. Je n’étais pas faite pour coller aux modes et suivre les troupeaux de jeunes filles se ressemblant. J’étais ulcérée par l’idée même de renoncer à ma personnalité pour correspondre à celles des autres. Je me fichais à présent de ne pas être la plus populaire ou la plus regardée. Du moins en général, il m’arrivait, dans mes moments de mélancolie, de regretter d’être celle que j’étais. Je me demandai ce qui clochais, pourquoi j’étais si différente, pourquoi je ne pouvais pas être comme les autres. Mais une fois la nuit passée, je me rendais bien compte que j’étais incapable de plier devant le regard méprisant d’une serpentard qui se sentait supérieure. Mon esprit ne pouvait pas accepter d’être le clone de quelqu’un, encore moins quand ce quelqu’un ne m’intéressait pas. J’avais l’impression d’être profondément opposée à cette façon d’agir, je ne comprenais pas comment et pourquoi certaines personnes étaient plus estimées que d’autres ? Pourquoi porter plus d’importance à une fille qui en plus était généralement hautaine et détestable ? Quelque chose m’échappait, j’en étais certaine, et c’était à ça que je songeais tandis que je regardais vaguement Lorias s’agiter en cuisine, prenant tout et n’importe quoi pour essayer de faire des cupcakes. Je me rappelais déjà à peine comment nous en étions rendues à essayer désespérément de cuisiner.

J’ai regardé avec plus d’attention Lorias essayant de dompter sa mixture à l’aide d’une grande cuillère en bois. Je me demandais ce que ça allait donner et j’avoue que j’étais un peu curieuse. Si elle réussissait à faire des cupcakes alors c’était parfait pour moi : j’allais pouvoir en profiter. Mais rien n’était encore sûr et comme j’étais incapable d’un tel niveau de cuisine, je suis restée en retrait. Je songeais non sans sentir mon cœur se serrer, à l’odeur des gâteaux que pouvaient me faire ma mère quand elle était à la maison. J’adorais me réveiller, sortir de ma chambre ou même revenir de la plage en sentais cette odeur titiller mes narines. Ma mère me manquait terriblement, mais je préférais le garder pour moi. A mon âge, j’avais l’impression que peu de personnes songeaient à leur parents en espérant les revoir le plus possible. Alors je restais silencieuse. C’était mieux ainsi, d’autant plus que je préférais ne pas essayer d’expliquer ma situation familiale : même pour moi c’était flou. J’étais incapable de dire pourquoi parfois, ma mère ressentait le besoin de s’éloigner de mon père et moi pendant plusieurs mois, sans trop nous donner de nouvelles. Je pensais à la dernière lettre que j’avais envoyée, restée sans réponse. J’ai retenu un soupir alors que la Serdaigle annonçait la fin de son plat.

Je me suis rapprochée au moment où la mixture s’est jetée sur Lorias. Comment, pourquoi ? Impossible à dire mais en tout cas je n’étais pas prête de voir des cupcakes. J’ai reçu un peu de ce mélange sur le visage et les vêtements mais je m’en fichais bien. Devant l’air déçu de mon ami, j’ai préféré retenir mon rire, de peur de la vexer. Levant ma baguette, j’ai lancé un sort pour nettoyer tout ce qui venait de s’étaler dans la cuisine, puis je me suis tournée vers Lorias en haussant les épaules.

« C’est pas grave, tu feras mieux une prochaine fois ! »

J’ai posé une main réconfortante sur son épaule.

« Tu veux qu’on recommence tout de suite ? Je peux essayer de trouver une recette ou… »

J’ai été coupé par un bruit suspect. Je me suis retournée vers l’entrée, reconnaissant le grincement de la porte, j’ai attrapé Lorias par la main.

« Eh ! Qu’est-ce que vous faites là, restez ici ! Les élèves ne sont pas autorisés dans les cuisines ! »

Je ne savais pas trop où on allait mais j’essayais de fuir la personne qui venait d’entrer, sans trop savoir par où nous allions sortir. Si on la semait on pouvait très bien emprunter à nouveau la porte pour sortir mais d’ici là il fallait trouver une solution.
En attendant je courais à travers la cuisine, emportant Lorias dans ma fuite.

_________________
I don't understand
Your fucked-up system
This sinister city, Try to sell the water, Try to sell the air, Try to sell your daughter, Try to sell her hair
The Strokes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   Mar 29 Nov - 22:19



Just what I needed.


feat Lou


Je m'avouai à moi-même que je n'avais pas trop compris. J'étais devant ma marmite de cupcakes-pas-vraiment-cupcakes et maintenant je me trouvais à l'autre bout de la cuisine, avec Lou qui me tirait par la main pour une raison qui m'échappait. Il me sembla qu'elle avait peur, qu'elle fuyait quelque chose. Mes cupcakes-pas-vraiment-cupcakes s'étaient-ils transformés en gigantesques monstres gluants prêts à nous dévorer toutes crues ? J'en doutais. Parce que mes cupcakes-pas-vraiment-cupcakes étaient redescendus aussitôt qu'ils étaient montés. Alors comme je savais pas pourquoi on courait, je m'arrêtai. Et elle aussi par la même occasion. Je voulais dire quelque chose, mais je savais pas trop quoi. Je savais pas pourquoi on courait, ni comment le demander. Parce que je cherchais à savoir et que les cupcakes m'en empêchaient. Parce que je voulais vraiment essayer de les réussir et que je voyais pas pourquoi on essaierait de les fuir.

- Tu fuis ?

C'était peut-être ça le mot. Fuir. Je pouvais pas lui demander pourquoi elle fuyait si j'étais même pas certaine qu'elle fuyait. Alors autant commencer par là.
Mais quand même, je n'avais même pas eu le temps de ranger mes cupcakes-pas-vraiment-cupcakes que Lou m'avait éloignée d'eux. J'aurais au moins pu nettoyer, les laisser disparaître tranquillement au lieu de les laisser agoniser. Même si je doute qu'ils aient pu agoniser dans l'état où ils étaient. J'en avais même des bouts sur moi. Je me rassurai à l'idée que, de toute façon, ils n'étaient pas en vie. Sinon, je m'en serais quand même un peu voulue. Parce que j'aimais pas faire du mal et que tuer des cupcakes sous prétexte qu'ils n'étaient pas des cupcakes comme les autres était vraiment injuste. Horrible même. Parce que tout cupcake avait droit à sa chance.
C'était décidé. Je pouvais pas les laisser là. C'était pas seulement un principe, mais une chose que je ne pouvais pas ne pas faire. J'allais pas oublier ces cupcakes parce qu'ils n'étaient pas arrivés à leur forme finale de cupcake. Il fallait que je nettoie. Que je libère les cupcakes du mauvais traitement de ceux qui les trouveraient.

- Je dois y retourner !

Je pouvais pas lui dire de venir parce qu'elle avait fui, sûrement par peur, ou parce qu'elle avait envie de courir. C'était difficile de savoir ce que les gens pensaient. Mais moi, je devais vraiment y aller, parce que je savais que je pourrais pas sortir sans être revenue en arrière. Je courais. Avant même d'avoir fini de réfléchir, je faisais déjà marche arrière, en espérant ne pas m'être trompée de côté. Mais ça me semblait être le bon chemin. Parce que j'étais certaine que rien ne pourrait m'empêcher de retrouver le reste de mes cupcakes-pas-vraiment-cupcakes.
Mais je m'arrêtai quand même un moment. Parce que si j'allais jusqu'à eux, ça voulait dire laisser Lou derrière. Je savais pas du tout si elle me suivait, et je me dis que, finalement, je pourrais aller la chercher après. Parce que j'étais presque sûre qu'elle était pas en situation de mort imminente.
Mes cupcakes non plus. Mais c'était tout comme. Alors j'y allais. J'avais vraiment l'impression qu'ils hurlaient pour que je revienne. Il y avait dans ces cupcakes différents quelque chose de vivant. Comme s'il devait en jaillir un nouvel être. Et c'était bizarre. Mais je préférais suivre l'illusion et me laisser porter par elle, car c'était toujours plus simple et plus sympa comme ça.



_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Just what I needed - PV Lorias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just what I needed - PV Lorias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan
» We needed to talk, sister ! - Lexie & Alex.
» I guess he... needed to talk ? [DAMON SALVATORE]
» PRIAM - What? The boy needed a big hug from my wrist
» i needed you. (oron)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement ::  :: ❝ Le Château. :: Les Couloirs :: 1er Étage-
Sauter vers: