Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 Trouver un rêve - Emily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MessageSujet: Trouver un rêve - Emily    Dim 11 Sep - 0:06



Trouver un rêve.


feat Emily


Ce n'était qu'un simple rêve, redondant, et pourtant important. Il l'était, je le pensais, car depuis un mois je ne rêvais que de vrai. Le vrai, un terme bien vague, mais je savais pas trop quoi dire, alors je l'appelais comme ça, « le vrai ». Le vrai, pour moi, c'était rêver d'une conversation sur les huîtres avec un inconnu pour voir cette personne le lendemain et se faire interpeller à coup de jeux de mots comme « bah toi alors, tu regardes pas où tu vas, sur l'échelle du sérieux t'es au moins huitrième ! ». J'étais pas très intéressée par les huîtres alors je m'étais posée pas mal de questions sur l'origine de cette nouvelle amitié. D'ailleurs, ce troisième année était vraiment bizarre et j'avais toujours du mal à le suivre. J'étais consciente de ne pas forcément être très banale mais au moins je me comprenais un minimum.
Le second rêve m'était apparu trois fois, jusqu'à ce que je trouve son sujet. Apparemment, je jouais très bien aux échecs et j'adorais ça. J'avais été plus que surprise de découvrir ce talent caché, alors j'avais joué une partie avec ce Gryffondor, et j'avais lamentablement perdu. J'étais pas censée être si nulle, il avait été déçu et m'avait dit de revenir le voir quand ça irait mieux, mais je savais pas jouer aux échecs et ça ne changerait jamais car ça n'était pas dans mes occupations. En plus, ce jeu consistait en un massacre de royaumes et ça me plaisait pas du tout.
Ces rêves-là n'avaient pas représenté grand chose, du coup je n'y avais pas porté autant d'attention. Je finissais toujours par rencontrer les gens au hasard et mes rêves s'éclairaient aussitôt. C'est pour ça que, quand je commençai à faire un rêve différent sans jamais voir personne les jours suivants, je me posai des questions sur la nature de ces rêves. Moi qui n'y accordais pas tant d'importance, je ne pouvais pas ignorer ces derniers. D'autant plus qu'ils revenaient chaque nuit. Si ne pas savoir me dérangeait, je voulais toujours le revoir, ce même rêve, en voir plus, même, connaître la suite de l'histoire, avoir les pièces manquantes.
Dans ce rêve, j'étais assise à la table des Serdaigle et je renversai toujours mon verre d'eau. A chaque rêve, ce même verre tombait sur le côté et l'eau s'en échappait en flaque mouvante curieuse elle aussi de connaître la suite. Cette eau courait vers l'élève assit deux places plus loin. Je me tournais toujours vers lui, enfin elle car c'était une fille cet élève, et souriais après l'avoir dévisagée. Je disais toujours la même chose, aussi, par rapport à l'eau qu'allait toujours vers elle, sans jamais dévier de son chemin. Je disais : « C'est que tu attires même l'eau dis donc ! », soit une chose que je ne disais jamais en vrai. J'étais même sûre que si quelqu'un me regardait dormir il pourrait me voir rougir parce que parler comme ça à quelqu'un, c'était pas du tout dans mon caractère.
Cette élève du rêve, je pensais la retrouver au château, mais j'avais bien cherché et pas moyen de la trouver. Une élève de Serdaigle comme elle, je l'aurais remarquée. C'était la seule personne de mes rêves que je n'avais pas rencontrée au hasard les jours suivant la première apparition du rêve. Pourtant, si les rêves précédent s'étaient avérés vrais, celui-là devait l'être aussi, non ? Il n'y avait pas de raison que ce ne fut pas le cas, alors j'avais commencé à chercher. J'avais cherché deux bonnes heures avant de m'endormir, épuisée, sur une des tables en bois de la bibliothèque.
Je m'étais réveillée dans un couloir d'un bâtiment inconnu, un papier dans les mains, sans connaître la date du jour ni la raison de ma présence ici. Et après avoir essayé de me rappeler le plus grand nombre de choses possible, j'ouvris le papier. Un nom, une adresse. Je regardai le numéro de la porte la plus proche, comprenant peu à peu. Emily, ça sonnait bien. Mon rêve m'avait finalement conduite ici, littéralement, et je devrais le trouver. C'était bizarre mais j'avais besoin de réponses. J'avais besoin de la voir, de me dire qu'elle existait. De tous les rêves supposément vrais que j'avais eu, c'était le seul dont la véracité m'importait vraiment.
Je toquai à la porte, serrant le papier dans ma paume, et attendis le souffle coupé.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 11 Sep - 16:57




ya un truc dans la porte

Un nouveau jour commençait dans la nouvelle vie d'Emily. Cela faisait tout juste quelques jours qu'elle avait emmenagé là, sur le campus. Après toutes ces années à Poudlard, elle découvrait enfin la vie étudiante, et cette idée l'enthousiasmait énormément. Elle avait déjà eu l'occasion de faire le tour de l'université, histoire de découvrir les alentours, mais elle n'avait pas encore fait grande chose. Elle voulait prendre son temps, elle n'avait aucune raison de se presser à quoi que ce soit. C'était la raison pour laquelle elle n'avait pas encore quitté sa chambre, malgré que l'heure du déjeuner approchait, et qu'elle se soit réveiller aux aurores.

Emily feuilletait un livre sur son lit. Elle l'avait trouvé la veille, dans une des rangées d'une des bibliothèques du campus. C'était un beau livre, avec une belle reliure, et de belles images, c'est ça qui l'avait attiré plus qu'autre chose. Le titre était banal, l'histoire pas transcendante, mais l'objet en lui-même, très plaisant. Chacune des pages qu'elle tournait lui permettait d'appriecier le papier de bonne qualité utilisé. En fait, elle ne lisait pas vraiment, plus du coin de l'oeil, en diagonale, trop occupé à admirer l'ouvrage plus que l'oeuvre.

Ce genre de moment de tranquillité lui plaisait, elle était un peu dans son monde, sa chambre s'associant à un cocon de paix. La lumière filtrait entre les stores et participait à l'ambiance reposante de la pièce. Typiquement ce qu'il faut pour transformer Emily en une petite larve qui ne bouge plus de son lit, et c'est ce qu'elle aurait fait si elle n'avait pas entendu toqué.

Le son provenait de sa porte visiblement, chose pas très étonnante, mais Emily aurait préféré qu'il vienne de la fenêtre, pour une fois. La porte, c'était banal, la fenêtre, ça promettait l'évasion. C'était presque décevant qu'on toque là, au final, et elle fut tenté de faire la morte, ne pas répondre et rester sur son lit, à feuilleter son bouquin. Mais elle aperçut l'heure, et se convainc qu'il lui fallait un peu bouger, son corps n'était pas contre. C'est qu'il devenait courbaturé à force de trainailler. Elle se leva alors, et s'avanca vers la porte, l'ouvrant toujours avec le sourire.

Celle qui l'avait dérangé, Emily la reconnu aussitôt. Si son sourire pouvait s'élargir et s'adoucir, nul doute que ce fut le cas en voyant la petite serdaigle. Il s'agissait là de quelqu'un qu'elle cotoyait de tant à autres à Poudlard, même maison mais pas même année, elle l'aimait bien. Cette fille avait toujours du répondant et avait l'avantage d'être plutôt jolie. Bref, si si c'était pour revoir des têtes qu'elle appréciait, elle voulait bien abandonner plus souvent ses lectures admiratives. « Bah alors, tu ne pouvais plus te passer de moi mon chou ? »

En lançant ses mots, Emily lui toucha le bout du nez, pour la taquiner avant de retourner aussitôt à l'intérieur de sa chambre, afin de se rasseoir sur le lit, laissant la porte ouverte. « Comment tu vas ? » Elle n'avait pas besoin de plus pour l'inviter à entrer, après tout, elles se connaissaient déjà. Tout ça lui rappelait un peu Poudlard.


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 11 Sep - 18:35



Trouver un rêve.


feat Emily


Quand la porte s'ouvrit enfin, je fus immédiatement rassurée. Jusqu'à ce qu'une vague d'angoisse me submerge. Que dire ? Que faire ? Je découvris la blonde de mon rêve en face de moi, preuve que tous mes rêves jusqu'ici s'étaient avérés vrais. Je m'attendais à un bonjour, ou à un silence, de la surprise peut-être, mais rien de tout ça. Un grand sourire, plutôt appréciable, et une question. Je ne pouvais plus me passer d'elle ? Je ne la connaissais même pas! Le surnom qu'elle me donna me laissa aussi sceptique et je me posais d'autant plus de questions sur la nature de notre relation. Elle me planta sur le pas de la porte après un drôle de geste, laissant la porte ouverte, et je supposai que je pouvais entrer. Je fis quelques pas, anxieuse. Je détaillai la pièce, cherchai pour le moindre indice, un objet quelconque qui pourrait activer un autre souvenir. Rien. Dans ma contemplation j'avais pas fait attention à la question d'Emily.
- Emily, me surpris-je à dire tout haut.
Je la dévisageai. Elle était exactement comme dans mon rêve, légèrement plus vieille peut-être, un peu différente. Je regardai le papier à nouveau, celui que j'avais dans la main. Etait-ce son écriture à elle ? Je devais le savoir. Je pouvais pas attendre, surtout que la situation me mettait assez mal à l'aise. Je savais pas comment m'y prendre, j'avais peur de sa réaction. Elle avait l'air gentille mais sa façon de saluer me donnait l'impression qu'elle n'avait pas de limites. Je pourrais pas anticiper ses actions. Déjà que je comprenais pas forcément les autres !
Fallait que je dise quelque chose, au lieu de rester plantée là à la regarder, mais c'était sûrement mieux que de parler. Elle pensait me connaître, comment lui dire que c'était pas le cas ? Je voulais pas lui faire peur, même si elle semblait pas effrayée du tout. La preuve, elle m'a laissée entrer sans me demander ce que je faisais là. D'ailleurs, c'était assez dangereux. On savait jamais sur qui on pouvait tomber. Moi-même je savais pas qui j'étais, alors elle, comment elle pouvait le savoir ?
- Euh, c'est que, bafouillai-je, ça te dérange pas de laisser entrer les gens comme ça ? Parce que, on sait pas, je pourrais te tuer et tout, c'est dangereux.
Surtout que moi j'étais dangereuse et je le savais sans trop savoir, alors je trouvais ça un peu dangereux quand même. Parce que le danger, c'était quelque chose. J'aimais bien la couleur du mur. Je la trouvais réconfortante. Je poulais bien rester là à regarder le mur que ça me dérangerait pas. Mais je sentais la présence d'Emily dans la pièce et si, habituellement, je me déconcentrais facilement, le mur ne suffisait pas à me retirer Emily de la tête. Toutes les questions qui tournaient en rond autour de moi m'assommaient et je voulais juste les laisser sortir. C'était pas comme si Emily allait pouvoir y répondre sans que je les lui pose. Emily. Je m'étais tellement demandée qui elle était que ça me faisait bizarre de connaître son prénom.
- En fait, lançai-je sans trop réfléchir, c'est ton écriture ça ?
Je m'approchai et posai le papier à côté d'elle avant de reculer à nouveau.
- C'est juste que, ces derniers temps, bah, je rêve un peu de toi, alors je me suis dit, peut-être que tu me connais, et vu qu'apparemment oui... du coup... t'es qui ?
Cette sensation de s'enfoncer sans aucune idée de comment s'y prendre autrement.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 11 Sep - 23:05




ya un truc dans la porte

Elle semblait perdue, à regarder un peu partout, sans savoir où se mettre. Emily ne fut pas plus surprise que ça, elle même s’arrêtait parfois au milieu de sa chambre, à regarder partout bêtement, comme si ce n’était pas chez elle. C’était normal, tout était nouveau pour elle, et elle n’avait pas encore pris ses marques. L’autre fille elle, c’était même carrément la première fois qu’elle venait là. Mais bon, elle ferait rapidement le tour; il n’y avait pas grand chose à voir. La chambre était rectangulaire, petite, et dans un léger désordre si caractéristique d’Emily, avec des petits amas de choses un peu partout mais qui formait une certaine harmonie dans la pièce. Comme si elle avait voulu organiser une nouvelle forme de rangement par tas, mais qu’elle n’avait jamais abouti à rien.

Emily observait son invitée en attendant qu’elle prenne ses marques. Elle pouffa d’un petit rire léger lorsque celle-ci commença à parler de la tuer. « Lorias, tu sais bien que de nous deux, je suis la killeuse. Tu peux toujours tenter, si tu veux. » Elle répondait sur un ton enjoué qui ne collait pas du tout avec ses dires. Elle prenait ça un peu à la rigolade, n’imaginant pas une seule seconde sa compère se mettre à l’attaquer subitement. Et quand bien même, elle n’avait pas eu ses ASPICS pour rien, et saurait plus ou moins se défendre - ou fuir, mais toujours avec grande classe, voyons. Ce n’était dans tous les cas absolument pas quelque chose qui effrayait Emily, elle était du genre à ouvrir à tout le monde avec le sourire. Peut-être qu’elle ne voyait le mal nulle part, ou qu’elle se fichait du danger.

Elle ne se demandait même pas pourquoi Lorias lui disait quelque chose comme ça, même si c’était inhabituel, elle ne semblait pas s’en apercevoir. La seule chose qui l’étonna, c’est le bout de papier qu’on lui tendit, en demandant si c’était son écriture. Elle le prit en main, et le regarda d’un air perplexe, avant de remonter le regard vers son invitée, laissant sa perplexité se changer en un petit sourire. « Absolument pas. » Elle écoutait ce qu’on lui disait, arborant un air de plus en plus distrait en observant la jeune fille. Ce qu’elle entendait lui semblait assez irréaliste, et son imagination enchaînait à imaginer d’où pouvait venir la demoiselle. Etait-elle une extra-terrestre qui se trouvait être l’exacte copie de Lorias ? Une clone ? Peut-être était-elle tout simplement atteinte d’amnésie, après un accident, une explosion ? Le début de la fin du monde.

Ses méninges étaient en plein travail de distraction, et Emily profitait d’être sur son lit pour se coucher dessus, posant les pieds contre le mur. Elle semblait très concentrée sur sa non-concentration, avant de revenir quelque peu à la réalité au bout de quelques secondes, pleines de questions. « Tu rêves de moi ? Je suis flattée mon chou. »  Emily sauta hors de son lit pour se planter devant Lorias, tendant sa main droite. « Emily Jude Cornwall, étudiante de 1ère année en Histoire et Patrimoine Sorcier. Enchantée mademoiselle. » Si elle ne la connaissait pas, autant se présenter proprement, faire bonne figure tout ça. Emily était quelqu’un qui s’adaptait très facilement aux situations, surtout celles-ci, qui l’amusait énormément. Elle ne pu pas s’empêcher de rajouter quelques mots en chuchotant. « Au fait, j’étais jolie, dans tes rêves ? Ou je suis mieux en vrai ? » Elle était définitivement trop habitué à ses piques qu'elle échangeait avec l'autre Lorias, celle qui se souvenait d'elle.


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 11 Sep - 23:55



Trouver un rêve.


feat Emily


Sa réponse me laissa perplexe. Elle, une meurtrière ? J'en doutais. Elle n'en avait pas l'air. Déjà, elle laissait entrer n'importe qui. Un tueur qui se ferait tuer aussi aisément, c'était un tueur pas très doué. Puis franchement, à la voir comme ça, c'était à peine si elle ferait du mal à une fleur. Je la vis regarder le papier, sceptique, et m'avouer que c'était pas son écriture. Mais si c'était pas la sienne, c'était celle de qui ?
- T'es sûre ?
Je pouvais pas avoir eu l'adresse au hasard, ou je l'avais écrite pendant que je dormais. C'était possible, maintenant que j'y pensais. Je faisais tout plein de trucs bizarres dans mon sommeil. Mais alors, j'aurais deviné son identité et son adresse ? Comme ça ? C'était idiot comme théorie, je devinais jamais rien. Déjà que j'avais du mal à me souvenir de trucs que je savais. Moi je pensais debout, mais Emily réfléchissait de manière vraiment bizarre. A se tortiller comme ça, comme si les idées allaient mieux lui venir. Je n'essayai pas de comprendre parce que j'imaginais qu'elle était bien comme ça. Elle finit par se lever et vint se planter devant moi. J'étais encore sur sa réplique précédente quand elle se présenta, me tendant une main. Je puisai dans mon courage pour lever la mienne et la glisser avec prudence dans la sienne.
- C'est pas que je rêve de toi, essayai-je de justifier, c'est juste que je te vois la nuit dans mes rêves, c'est tout.
Je retirai ma main après m'être rendue compte que ma prise s'était subitement resserrée. Je broyais pas la main des gens d'habitude, mais je pensais pas non plus tomber sur quelqu'un d'aussi bizarre. Plus je lui parlais et plus j'avais de questions. Son nom aussi était bizarre.
- Je peux t'appeler juste Emily ? Parce que, ce que t'as dit, c'est quand même long.
Question bête, mais je voulais pas qu'elle se vexe si je l'appelais juste par l'un des noms, alors je préférais préciser. Les gens étaient assez lunatiques sur leurs noms, certains voulaient être appelés par leur premier, d'autres leur deuxième, et encore d'autres leur nom de famille. Autant être sûre. Je doutais quand même qu'elle puisse vouloir qu'on l'appelle Cornwall parce que c'était un drôle de nom, qui sonnait comme le rire d'un cousin pas toujours amusant. Mes cousins, d'ailleurs, étaient pas toujours amusants, mais ils ont longtemps été mes frères alors je faisais avec.
Des chuchotements me ramenèrent à la réalité, comme quoi je m'étais encore perdue, et je relevai la tête vers Emily avec de grands yeux ronds. Si ronds que je les sentais bien écarquillés et j'avais l'impression d'avoir des balles de golf à la place des yeux. Elle me demandait vraiment si je la trouvais jolie ? Parce que, c'était compliqué, comme question, ça. Si elle voulait savoir si elle était belle, fallait pas me le demander à moi. Je la détaillai du regard. J'essayai de répondre, au moins. Mais moi, je savais pas trop ce que ça pouvait bien dire « joli » pour les autres. Je savais pas trop quoi en penser non plus, on me disait souvent que j'avais tort, et j'avais peur de donner une réponse fausse.
- Dans mes rêves, tu me souris. J'aime bien quand les gens sourient, c'est beau. Et là, tu me souris aussi. Je sais pas, je veux dire, t'as pas trop changée, déclarai-je en la détaillant encore une fois de la tête aux pieds. Je peux pas te dire ce que les autres pensent, et moi on me dit souvent que j'ai tort, alors excuse-moi si je me trompe, mais je pense que t'es quand même mieux en vrai, parce que dans mes rêves je savais pas trop si t'existais et c'était assez dérangeant de pas savoir.
J'avais essayé de répondre du mieux que je pouvais. J'espérais maintenant qu'elle pourrait répondre à mes questions. Il fallait que je trouve une question claire mais c'était pas facile. Tout était flou dans ma tête, j'avais du mal à voir.
- Je t'ai demandé qui t'étais et tu m'as dit ton nom, mais ce que je voulais surtout savoir c'était... t'es qui par rapport à moi ?
Parce que ça me serait bien utile de le savoir. Elle semblait bien me connaître sans rien savoir du tout – ou peut-être tout savoir et alors c'était moi qui savait rien – et pour comprendre il me fallait savoir ce qu'elle savait.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Sam 17 Sep - 17:12




ya un truc dans la porte

Elle aurait pu demander une expertise graphologique, Emily était sûre que la réponse n'aurait pas été différente. Il était certain que vu le nombre de fois où elle avait due écrire son nom et son adresse ces derniers jours, pour raison administratives ou autres, elle ne pouvait affirmer qu'un des bouts de papier ne lui ai pas échappé, mais elle savait aussi que celui-ci n'était pas un de ceux-là. Elle connaissait encore son écriture, et savait parfaitement qu'elle n'écrivait pas de cette manière, l'harmonie des lettres ne collaient pas du tout à la sienne. Donc oui, elle était sûre : ce bout de papier n'avait jamais été entre ses mains avant cet instant précis.

Lorias semblait quelque peu perdue depuis son arrivée, surtout avec cette histoire de papier, Emily ne s'en formalisait pas plus que ça. Déjà, à ses yeux ce n'était pas du tout extraordinaire de trouver où elle vivait, après tout elle ne s'en cachait pas, ensuite, elle même se sentait toujours un peu perdue en même temps que parfaitement chez elle, où qu'elle aille. Et elle n'avait toujours pas abandonner l'idée d'un possible clone ou extraterrestre sosie de son amie. Même si le fait qu'elle rêvait d'elle - car quoi qu'elle en dise, apparaître dans ses rêves revenait à rêver d'elle - la portait plus sur la piste du clone. Il était plus probable qu'en tant que clone, elle est des souvenirs de son "réel" soi, inconsciemment, ne trouvant que le moment du sommeil, où les barrières sont amoindris, pour s'exprimer. Peut-être était-elle même réellement "elle" mais provenant d'une réalité alternative, un espace-temps différent où elle aurait évoluer différement, et où elles ne se seraient jamais croisé. Peut-être une réalité où Poudlard n'existait pas ?

Plusieurs possibilités s'entrechoquaient dans l'esprit d'Emily, en même temps qu'elle tentait de tenir une discussion plus ou moins normale.Ce qui semblait difficile en compagnie de son invitée qui semblait s'évertuer à se compliquer la vie. Entre l'écrasement de la main qu'elle lui avait fait subir sans raison, une requête inutile - comment comptait-elle l'appeler autrement ? - et une réponse un peu trop poussée et démontrant un certain manque d'assurance, Emily se rendait peu à peu compte qu'elle était en face d'une inconnue au visage un peu trop connu. « Tant mieux, pour tout t'avouer, je préfère quand même exister plutôt qu'être inexistante, enfin, c'est un avis personnel ! Et je suis ravie que mon sourire te plaise ! »

Au final, elle pouvait venir de Mars où de n'importe qu'elle autre réalité, Emily agissait comme ça avec tout le monde, elle ne savait pas être prudente et se méfier des autres. Et puis, malgré tout, elle restait Lorias, avec les mêmes yeux, la même tête, la même voix, c'était juste une Lorias un peu différente, une nouvelle à découvrir. Emily voulait bien découvrir plein de Lorias différentes, elle trouvait ça amusant. « Bah voyons Lorias, on est mariées et on a deux enfants. »

Pouvait-elle vraiment lui raconter n'importe quoi ? Est-ce qu'il suffisait d'un ton et un visage très sérieux, suivit d'un petit blanc monacale pour lui faire gober n'importe quoi ? Emily en doutait, mais elle ne pouvait vraiment pas s'empêcher d'avoir un humour qui n'amusait qu'elle-même. « Ne t'inquiète pas, va. Je sors de Poudlard, j'étais à serdaigle, et je discutais avec une fille tout pareil que toi ! » Son sourire était réapparut et se voulait rassurant, mais elle avait aussi une certaine lueur dans le regard, excitée par les questions qui tournaient dans sa tête depuis un moment. « Alors dis moi tout, tu viens d'où ? Un laboratoire de clonage souterrain secret ? Une autre réalité ? Est-ce que l'Atlantide y a été aussi engloutit sous les eaux ? Oh, tu viens peut-être de là ! Non ? »



_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Sam 17 Sep - 22:37



Trouver un rêve.


feat Emily


J'avais du mal à ne pas être sceptique tant la situation me paraissait irréelle. Moi aussi je préférais qu'Emily existe, mais j'avais encore du mal à croire que c'était bien le cas. C'est vrai, je m'endormais tellement souvent que ça serait pas si étonnant si j'étais encore en train de dormir. Et j'avais tellement peur de me réveiller, pour une fois, que je préférais mieux ne pas savoir si c'était un rêve ou la réalité. Elle n'avait pas l'air de mal prendre mes paroles, mais plutôt de les comprendre un peu. Elle avait raison en disant que son sourire me plaisait car sa seule existence me rassurait. En arrivant ici, j'aurais pu tomber sur quelqu'un qui ne m'aimait pas, quelqu'un qui m'en voulait pour une raison ou une autre, pour rien ou parce que je leur avais fait quelque chose dans mon sommeil, alors la voir agir si gentiment envers moi était un vrai soulagement. Difficile à croire, même. L'une des raisons pour lesquelles j'avais l'impression d'être encore dans un rêve. Etant en train de divaguer, je reculai brusquement d'un pas et me cognai contre un meuble en entendant la nouvelle réplique d'Emily. Je savais bien que c'était pas vrai, mais sur le coup ça aurait pu l'être. L'espace d'un instant, je nous avais vues mariées avec deux enfants et ça m'avait fait réaliser que ça aurait pu être le cas que je ne l'aurais pas su. Je faisais bien des choses en dormant, des choses stupides dont j'essayais de me rappeler aux choses horribles dont j'essayais de me souvenir pour ne plus les refaire. Alors un mariage aurait-il été si étonnant ?
Surtout que, si c'était Emily, c'était pas si dérangeant. Pour l'instant, elle ne s'était pas montrée méchante, alors quitte à me marier avec quelqu'un dans mon sommeil, je préférais que ce soit elle. Elle essaya de me rassurer en me disant ce qui semblait être la vérité, mais cela n'enleva pas mes doutes. Quelqu'un comme moi, mais pas moi ? Elle me parla de clone et de choses dont on n'était pas sûr de l'existence. Comment étais-je censée savoir ? J'avais déjà imaginé avoir une jumelle, une jumelle super cool, fille de jumelle, qui formaient un duo de jumelles trop cools pour moi. Mais si j'avais une jumelle, un clone, ou un quelconque double, ne l'aurais-je pas croisé à Poudlard depuis le temps ? Je doutais qu'elle puisse se cacher aussi bien. Et puis, cela n'expliquait pas mes nombreux moments de sommeil et mes rêves étranges. J'étais paumée, certes, mais je préférais essayer de trouver une réponse que de m'en prendre plein la tête pour quelque chose dont j'avais aucun souvenir d'avoir fait. C'était plus simple avec Emily, en quelque sorte, malgré ses théories encore plus dingues que les miennes. J'essayai d'y réfléchir, mais j'échouai, aspirée par la contemplation de son visage. J'avais un fort sentiment de déjà vu qui grandissait à chaque instant. Les images de mes rêves resurgissaient et je sentais que d'autres essayaient d'émerger. Un fragment de rêve me revint et se superposa à la scène actuelle. Beaucoup de détails. C'était ça, y avait énormément de détails dans mes rêves. Je levai un doigt, accrochée à ma vision, et le posai sur le front d'Emily. Je le laissai doucement glisser sur son nez, obnubilée par la masse de détails que m'avait offert mes rêves et qui se confirmait à présent. C'était trop précis pour un rêve. Je le laissai glisser sous sa paupière, le long de sa joue. C'était forcément un souvenir. Le déjà vu se confirma à son tour. Je pouvais voir dans le coin de mes yeux le décors du château.
Et là, je disais quelque chose. J'étais à la même distance d'Emily que maintenant et apparemment, ç'avait été amusant. Ou pas vraiment amusant, plutôt quelque chose de divertissant et de plaisant. Ce que je lui avais dit se répercuta dans mon esprit. Mon doigt glissa et vint tracer la courbe de ses lèvres. Mon doigt avait tracé le chemin que mon regard avait suivi dans ce souvenir. Mais mon regard avait vite fui, et j'avais eu peur de perdre. Le rêve s'arrêtait là. Le souvenir n'allait pas plus loin. C'était un parmi tant d'autres, pourtant il semblait bien plus réel. Je pouvais pas avoir imaginé Emily, je pouvais pas avoir un clone, c'était sûr que c'était moi qui l'avait rencontrée à Poudlard. J'étais peut-être inconsciente, mais je voyais pas comment ça pouvait être autrement.
Je laissai retomber ma main, encore troublée par ce que je venais de découvrir, mais avec des idées un peu plus claires.
- Je sais pas si j'ai une jumelle ou un clone, mais si c'est le cas je sais que c'est pas elle que t'as vu. Je sais que c'était moi.
Je fis une pause, fronçant les sourcils pour trouver une explication claire. Sachant déjà que j'allais pas réussir à m'exprimer assez bien, je décidai de laisser les paroles sortir et de voir après si c'était compris. Surtout que, de toute façon, j'oubliais toujours vite ce que je venais de dire et je me rendais compte après que j'avais dit une connerie.
- Je me souviens de choses vagues, je suis sûre que mes rêves sont bien des souvenirs maintenant. Je me souviens que je venais te voir parfois sans raison et que j'avais pas besoin d'excuse pour ça ; je me souviens t'avoir dit une fois que je te trouvais sexy alors que je pourrais jamais te dire ça même si je le pense ; je me rappelle aussi qu'on jouait souvent à un jeu dont je connais pas les règles, tout ce que je sais c'est que j'avais peur de perdre, même qu'une fois je m'étais réveillée avant la fin du rêve juste parce que je pensais vraiment que j'allais perdre et qu'apparemment ça aurait été très grave. J'ai pas compris, et je pourrais pas y jouer non plus parce que je perds toujours aux jeux. J'ai toujours eu du mal avec les règles.
J'avais à peine terminé mon monologue que j'oubliai déjà tout ce que j'avais pu y dire. Trop d'informations trop vite, du coup j'avais peur d'avoir dit quelque chose de mal.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 18 Sep - 1:00




ya un truc dans la porte

Emily se racontait des histoires. Cela pouvait être des dragons, des elfes et des nains combattant des orques assoifés de sang, ou bien des problèmes spatio-temporel rempli d'explications pseudo-scientifiques, des légendes traditionnels ou bien des récits de personnages historiques. Ca pouvait être tout et n'importe quoi, elle n'avait jamais eu de sujet de prédilections, tout l'intéressait. Tout germait dans son esprit. Alors nécessairement, dans une situation comme celle-ci, son cerveau était partit à vive allure. Elle était loin, en train d'explorer milles monde possible, tout en restant là, dans le réel. C'était habituel, chez Emily, de jongler entre les deux, c'était peut être pour ça qu'elle semblait toujours contente, au beau-fixe. Les choses ne l'atteignait pas de la même manière, elle les vivait en même temps qu'elle les imaginait, prenant dès le départ un certain recul. Tout était toujours transformé, dans le prisme de ses histoires, souvent en mieux, rarement en pire.

Alors dans son esprit, elle voyageait, immobile devant le probable clone. Elle ferma doucement les yeux lorsque cette-dernière se mit à caresser du bout du doigt son visage. Pour n'importe qui d'autre, ça aurait été étrange, pour Emily, ça semblait naturel. Comme si il n'existait pas réellement de situation qui pourrait la déranger, la mettre mal à l'aise. Elle s'adaptait à tout, et profitait de ce moment apaisant pour se remémorer elle aussi la Lorias qu'elle connaissait, jouant aux jeux des sept différences. Elle ne devait pas être très bonne à ce jeu là, car elle n'en trouva aucune.

La fin du contact sonna la fin du jeu, et la défaite manifeste d'Emily à celui-ci. Elle rouvrit les yeux, un peu déçue, voire contrariée. Elle cherchait déjà de nouvelles explications, des théories qui expliqueraient à la fois l'inconnue et la copie-conforme. Quelque chose qui prouve qu'elle n'avait perdu que parce que le jeu était tronqué dès le départ. Heureusement, pour une fois, son imagination n'eu pas besoin de faire grande recherche, l'accusée apportant elle-même la réponse : l'inconnue était connue. " Je le savais ! " Un cri de victoire qu'Emily ne pouvait retenir. Elle avait toujours été mauvaise perdante.

Une explication longue et pas très compréhensible passa par ses oreilles. Lorias était certainement la seule à vraiment pouvoir comprendre le sens de ses propres mots. Emily, elle, était loin d'avoir toutes les clés, mais glanaît les informations qui lui plaisait. C'est ainsi qu'un petit sourire avait naquit sur ses lèvres, alors qu'elle rapprochait sa tête dangereusement de celle de Lorias, le regard planté dans le sien. " Oh, tu me trouves sexy ? "

Ce n'était pas tout ce qu'elle avait retenue de l'explication pas très claire et précise qu'on lui avait faite, mais c'était évidemment la première chose sur laquelle elle avait du faire une remarque. On lui avait tendu une perche, et en personne très prévisible, elle l'avait prise à pleine main. Mais il ne s'agissait là que d'une remarque de jeu, celui qui vraisemblablement inquiétait la pauvre petite. Emily se recula rapidement et revint s'asseoir sur son lit, invitant d'un mouvement de tête à Lorias de faire de même, avant de reprendre plus sérieusement. " Tu t'en rappelles, mais tu en rêves. Si c'est un rêve ce n'est pas vrai, et si c'est vrai ce n'est pas un rêve, même si les deux se mélange, il faut tirer le vrai du faux et le faux du vrai. " Elle n'était pas très sûre de se faire comprendre par autrui, ni par elle-même à vrai dire. " Des fois, je rêve que je mange une chocogrenouille, parce que c'est trop bon quand même les chocogrenouilles, mais mon rêve se situe dans un lieu que je connais à un moment précis de la journée. Je me rends alors compte en me réveillant que c'est un rêve, mais c'est tiré d'un souvenir de chocogrenouilles avalés que j'ai vraiment, tu vois. Et je dois différencier mon rêve et la réalité. " A force de parler de chocogrenouilles, elle sentait son ventre se tortiller, grommelant le manque d'attention qu'on lui portait. " Si tu as les rêves, tu dois trouver la réalité. Mais fais attention aux rêves de réalité. "


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 18 Sep - 12:44



Trouver un rêve.


feat Emily


Elle avait l'air contente de ce que je lui avais dit, comme quoi j'avais pas dû dire de bêtises. Peut-être même un peu trop contente car elle se rapprocha de moi et me posa une question qui me fit réaliser que quelque chose m'avait quand même échappé dans mon monologue. J'avais dit ça moi ? J'avais pas dit ça, même si je le pensais. Je pouvais pas reculer, coincée par un meuble derrière moi, alors j'attendis qu'elle s'éloigne, ce qu'elle ne tarda pas à faire. Cette proximité m'avait gênée, n'étant pas si proche des gens d'habitude, mais maintenant qu'elle s'était éloignée je réalisai que cet espace me gênait aussi. Ceci dit, je pouvais me remettre à respirer, c'était déjà ça.
- C'est pas que je te trouve sexy, c'est que tu l'es, me défendis-je maladroitement. Si les gens pensent le contraire alors c'est eux qu'ont tort, pas moi.
Assise sur son lit, Emily m'offrit un raisonnement bien à elle. Je fronçai les sourcils. C'était assez compliqué et j'essayai de comprendre du mieux que je le pouvais. Qu'essayait-elle de me dire ? Que tout ça n'était qu'un rêve ? Qu'au contraire tout ça était bien réel et que je devais oublier mes rêves pour me concentrer sur la réalité ? Si tout était bien réel. Elle me disait de trouver la réalité, mais c'était pas facile quand on pouvait jamais être certain de ne pas être en train de rêver. Déjà que je faisais des choses en dormant... et après, j'en rêvais. Alors, si je rêvais de la réalité, c'était pas des rêves, non ? C'était bien des souvenirs, comme je le lui avais dit, et elle me convaincrait pas du contraire. Je pouvais pas croire que tout ça était faux.
- Les rêves de réalité sont la réalité. Ce sont des souvenirs.
Je la rejoignis, suivant le signe qu'elle m'avait fait, mais je ne m'assis pas à côté d'elle. Je me laissai tomber au sol devant elle et m'accoudai sur ses genoux, glissant mes mains dans les siennes et cherchant son regard du mien.
- Tu peux pas me dire que c'est un rêve, ou que tout ce que je t'ai dit n'est pas vrai. T'avais bien l'air de me connaître quand je suis entrée ici, et de connaître aussi les fragments de mes rêves dont je t'ai parlé.
Je tâchai de me souvenir de tout ce que je disais cette fois. Je pouvais plus imaginer que c'était un rêve, ou que mes rêves eux-mêmes n'étaient que des rêves. Pour une fois que je me souvenais de ce que je faisais quand je dormais, pour une fois que j'avais rien fait de mal, je refusais de nier la véracité de ces rêves, qui du coup n'étaient pas des rêves. Des souvenirs, ça pouvait rien être d'autre. Je décidai d'essayer d'expliquer pour la convaincre que je ne mentais pas en disant que c'était moi qu'elle avait rencontré, et peut-être aussi pour me convaincre moi-même. Les doutes étaient toujours difficiles à effacer quand bien même on faisait tout pour.
- Je sais que je fais des choses en dormant que j'oublie en me réveillant, et j'y peux rien. Je sais que j'ai fait des choses pas bien du tout et je sais pas quoi faire pour empêcher ça. Mais de toutes les personnes dont je me suis souvenue, t'es la seule que j'apprécie vraiment, la seule qui ne m'en veut pas pour une quelconque raison. Alors que je sois encore en train de dormir tout de suite, peu m'importe, je veux juste pas me réveiller. Je préfère penser que tout est vrai même si je le saurais jamais vraiment parce que j'ai jamais pu être certaine de rien.
Je m'accrochais à elle comme je m'accrochais à la réalité. Plus ça allait et plus j'avais peur de me réveiller malgré son attitude rassurante. Les bons souvenirs, je pouvais pas les oublier ! Surtout que, plus je regardais Emily et plus je me souvenais. Je baissai la tête un instant, me demandant soudainement comment j'avais même pu oublier.
- Je suis désolée, dis-je la gorge serrée. On s'est vues plusieurs fois et j'ai oublié, mais je me souviens de mieux en mieux. J'essaie vraiment de me souvenir ! Je sais pas comment je fais, je sais pas comment j'ai pu t'oublier, c'était vraiment pas intentionnel. J'aurais jamais décidé de t'oublier toi.
Je relevai la tête et me redressai. Jusqu'ici elle ne m'avait pas considérée comme une folle et je me demandais combien de temps il me restait avant qu'elle me conseille l'asile psychiatrique. Je devais lui dire ce que je pensais, en toute conscience de ce que je racontais. Il était important pour moi d'éclaircir les choses quitte à me réveiller ensuite et réaliser qu'Emily n'avait jamais existée. Mais pour l'instant, ici, elle existait, et c'était ça qui comptait.
- Tu te souviens bien des fois où on s'est vues ? Je me souviens peut-être pas de tout, mais je veux quand même que tu saches que ce dont je me souviens, ça reste quand même vrai maintenant. Ce que j'ai pu te dire, tu vois, bah c'est pas parce que j'étais un peu différente dans ces moments-là que j'en pense moins aujourd'hui. Je pense vraiment que t'es géniale, et aussi super sexy, et ça tu vois j'aurais jamais crû être capable de le dire avant. Alors tu vois, je suis toujours la même au fond, hein ?
Je voulais pas arrêter de me souvenir d'elle alors que les souvenirs avaient à peine commencé à émerger. Surtout que, plus je me souvenais, et plus j'avais envie de me souvenir, ce qui n'était certainement pas le cas pour les autres personnes dont j'avais rêvé.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Mar 20 Sep - 17:08




ya un truc dans la porte

Depuis le début de la discussion Emily avait remarqué la conception étrange du goût de Lorias. Il semblait que pour elle, la beauté était un concept universel, sur lequel tout le monde se devait être en accord. Si on ne l’était pas, c’était qu’on faisait preuve de mauvais goût. C’était amusant comme pensée, contraire à ce que beaucoup prônent, le fameux “chacun ses goûts”. Emily ne pouvait trancher elle-même sur l’idée d’un bon goût universel, mais elle respectait les goûts de chacun. Surtout que c’était ceux de Lorias et qu’il s’avérait qu’elle lui fasse des compliments. C’était assez touchant, cette manière de dire les choses en se cachant derrière la barrière de “c’est pas moi qui le dit, c’est le monde.”, une manière aussi de ne pas trop affirmer ses propres choix. Mais cela importait peu à Emily, tout ce qu’elle entendait, c’était des compliments, et comme tout un chacun, elle appréciait ça.

Cette discussion était très agréable à ses yeux. A la fois charmante et distrayante, de quoi remettre en marche ses méninges pour élucider une affaire. Une affaire. La comparaison était plaisante, et assez juste. Elles étaient face à un drôle de mystère, et il fallait l’éclaircir. Emily se voyait déjà en détective, à la recherche du meurtrier, de l’infâme criminel qui avait effacé en partie la mémoire, attaquer un bout de papier à cours de stylo, ou… Elle sentait que son imagination avait du mal à trouver la suite. Trop d’information manquante, trop de possibilités de divaguer. Il fallait qu’elle écoute Sherlock d’abord, qu’on la mette au courant de ce qui se passait vraiment.

Emily resta donc très concentrée, tout le long du discours qu’on lui tenait. Cette concentration s’exprimait au travers de ses doigts qui se serrait doucement sur les mains de son interlocutrice, et par son regard fixe. Le seul problème fut que cette concentration fut plus utile dans la forme que dans le fond. Chaque mot qui passait le chemin de ses tympans jusqu’à son cerveau était une nouvelle distraction et invitation à la rêverie. En fait, elle était complètement incapable de rester concentrer face à Lorias. C’était un problème qui de base était assez connu chez elle; un rien la distrayait. Mais il semblait qu’en cet instant, c’était encore pire. Peut être était-ce la discussion qui était difficile à suivre, et ce pour n’importe qui, tellement cela pouvait semblait étrange, irréel. Ou peut être était-ce simplement la présence de Lorias le problème. Dans tous les cas, il ne lui fallu pas longtemps pour n’écouter à nouveau que d’une oreille, tout en gardant pourtant cet air concentré. En fait, elle était presque plus concentrée à garder l’air concentré qu’à l’être elle-même.

La serdaigle semblait lui parler de souvenir, de ce qu’elles avaient vécu en commun, que tout était vague mais lui revenait. Elle semblait très désireuse de se souvenir, de ne pas oublier Emily. Celle-ci était elle même partit dans ses propres souvenirs, mais n’en tirait pas grand chose. “ Je me souviens oui. ” Bien sûr, elle se souvenait de tout, elle, mais ce n’est pas parce qu’elle n’avait pas perdu la mémoire que tout était claire. Les souvenirs, c’est toujours flous, surtout qu’Emily avait toujours du mal à se souvenir précisément des choses. C’était un contrecoup de sa manière d’être ; à être là sans être là, s’imaginer plein de chose tout en les vivant, elle avait un mal fou à dénouer réalité et rêve. Elle avait appris à ne pas se baser sur les souvenirs situationnistes, se contentant bien plus des souvenirs sensorielles. En apercevant Lorias un peu auparavant, elle avait ressentit de la joie, douce et apaisante, et une légère envie de rire. C’était ça ses souvenirs de Lorias. Ce qu’elle avait déjà ressenti en sa compagnie. Ce n’était pas grave de ne pas se souvenir des mots, ou des actions, de toute façon, elle était toujours fidèle à elle-même. Ce n’est pas comme si elle allait changer de personnalité d’une seconde à l’autre. Emily était du genre à se fier à ses émotions du moment. Elle se rapprocha alors de Lorias, posant une main sur sa joue. “Je vois bien que tu es toi. Je le vois, et je le sens aussi, t’as une atmosphère tout à toi.” Elle lui fit un léger bisou sur l’autre joue, en voulant la rassurer. Il lui semblait qu’elle en avait besoin. “ C’est pas grave d’oublier des trucs, ça arrive à tout le monde. Je vais pas t’en vouloir. Mais ça serait plus pratique pour toi d’apprendre à t’en rappeler, non ? Parce que si il fallait s’endormir à chaque examen pour trouver les réponses… ”


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Jeu 22 Sep - 0:12



Trouver un rêve.


feat Emily


Elle se souvenait. Et ça me sembla dingue un instant avant que ça redevienne tout à fait normal. Dans les faits, se souvenir d'événements passés était une chose tout à fait normale. Et bien évidemment, puisque cette chose était normale, alors ce n'était pas commun pour moi. C'était extraordinaire. Une capacité surhumaine. Se souvenir. Pas forcément de tout dans les détails, mais au moins des grandes lignes. Moi, j'avais aucune idée de ce que je faisais pendant mon sommeil, alors je considérais mes souvenirs d'Emily comme un miracle. Un très beau miracle. Alors quand elle m'avait dit qu'elle se souvenait, j'avais eu l'impression d'être réchauffée et que plus jamais je n'aurais froid. Cette sensation s'était dissipée au bout de quelques secondes. Mais ç'avait toujours été ça, ces quelques secondes, et je savais déjà que je pourrais pas les oublier. Parce qu'elles étaient agréables, et aussi parce que j'étais réveillée. Ou au moins, consciente de mon rêve, car je pouvais pas confirmer être dans la réalité. C'était tout un débat de décider si ce qui nous entourait était réel ou non.
Une main se posa sur ma joue, celle d'Emily – la logique le voulait mais il me fallut quand même un peu de temps pour le réaliser – et ses affirmations me parurent encore plus incroyables que sa précédente réplique. Les yeux écarquillés, j'étais bouche bée. J'aurais voulu être capable de bouger pour la prendre dans mes bras parce que c'était bien la première fois qu'on me disait ça. J'étais juste moi. Elle le voyait bien. Elle n'avait rien dit sur la façon dont je m'étais comportée avec elle à Poudlard. Que j'oublie ou pas, que je sois éveillée ou endormie, j'étais juste moi. Et le fait qu'on m'ait dit ça, que ce fut vrai ou pas, c'était juste une sensation géniale. Celle d'être pendant un instant considérée comme quelqu'un de normal et de particulier à la fois. Mais pas le particulier qui fait peur. Le particulier qu'on a tendance à aimer.
Perdue dans mon bien-être je sursautai quand je sentis quelque chose entrer en contact avec ma joue. Quelque chose de doux. Quelque chose d'agréable. Emily redressa la tête. Ce qu'elle dit n'était sûrement pas faux, mais j'étais encore coincée dans ma bulle alors pour réfléchir, c'était compliqué. Et d'ailleurs, j'étais pas sûre de vouloir en sortir. J'avais quand même entendu ce qu'elle avait dit, mais j'avais peut-être pas complètement envie d'entendre non plus. Parce qu'au fond, j'étais pas sûre de vouloir me souvenir de tout. Tout, c'était le tout qui me manquait et parmi ce tout qui me manquait il y avait des choses que je prétendais vouloir me rappeler alors qu'au fond, au fin fond de mon esprit, je voulais pas m'en souvenir. Les choses horribles, comme je les appelais, étaient toujours plus difficiles à assumer. J'avais peur de ce que je pourrais voir si je m'en souvenais. Y avait de ces choses que j'avais faite sans le vouloir et le seul fait de les imaginer me terrorisait.
D'ailleurs, j'avais essayé de découvrir comment j'avais pu les faire, sans succès. J'avais aussi essayé de ne plus dormir du tout, pour ne plus risquer de recommencer, mais évidemment j'avais échoué. Le problème avec mon ennemi, c'est qu'il était invincible. Défier le sommeil revenait à défier les lois de la nature et je pouvais pas les battre. Alors j'avais recommencé à dormir et à faire des choses bizarres. J'avais très certainement vu Emily une ou plusieurs fois pendant cette période. Je ne pouvais pas le dire. Je me souvenais à peu près des fois, je continuais de me souvenir, mais je pouvais pas dire les dates. Je pensais pas non plus qu'elles importaient vraiment. Penser à ça me ramena bien vite à réalité. Celle que je pensais vraie que je sois endormie ou réveillée. Celle que je pouvais pas nier. Si je savais pas ce que je faisais quand je dormais, je savais pas ce que je pourrais faire. Et même si Emily disait que j'étais pas différente, que j'étais moi, y avait quand même des moments où j'avais été différente de moi et où j'avais fait des choses que j'aurais jamais fait moi-même. Je voulais dire par là que je contrôlais pas ça, « ça » étant encore à définir. Alors tout ce qu'avait dit Emily, je voulais vraiment que ce soit vrai, mais ça l'était pas complètement. Ou alors pas du tout, ça devenait vraiment compliqué, je me comprenais même plus. En fait, la seule chose qui m'était certaine sur les millions de pensées qui s'agglutinaient dans mon esprit, c'était le fait que je voulais pas faire de mal à Emily. Je voulais faire de mal à personne, d'ailleurs, mais encore moins à Emily.
- T'es trop gentille, dis-je en remontant mon regard jusqu'ici perdu.
Elle l'était, et ce n'était pas un défaut. C'était une super qualité, et je l'admirais bien pour sa facculté à ne pas faire de mal aux autres. Du moins, elle ne m'en avait pas fait. Pas le moins du monde. C'était bien rare ça, quelqu'un qui faisait pas du mal aux gens. Même pas une parole blessante, même pas un geste méchant. J'avais beau chercher dans mes souvenirs, y avait rien qui pouvait m'indiquer une quelconque méchanceté chez Emily. Elle était sympathique, sa présence était agréable, même rassurante, et je pouvais plus la craindre maintenant que je me souvenais d'elle. En fait, c'était pas elle que je craignais, mais moi. Je la dévisageais et j'avais l'impression de voir une flamme toute douce, dégageant une chaleur réconfortante, juste l'intensité qu'il fallait, pas assez fort pour brûler quoi que ce soit. Je me souvins du contact de ses lèvres contre ma joue et je reproduis le geste. Je me surpris moi-même avec ce geste mais je me rendis compte que j'avais vraiment envie d'essayer aussi, de sentir le contact de la peau d'Emily contre mes lèvres, juste pour retrouver un instant la sensation que j'avais eu précédemment, quand Emily avait effectué le geste.
- Ça, c'est moi, soufflai-je contre sa joue en me redressant. Si la prochaine fois tu vois que c'est pas moi alors faut que tu partes, par n'importe quel moyen.
Je me relevai et fis quelques pas en arrière. M'éloigner, laisser un écart.
- J'ai fait des choses pas bien du tout. Je prétends vouloir me souvenir de tout mais je sais que je pourrais peut-être pas le supporter.
J'hésitai un instant et finis par sortir ma baguette, la lançant sur le lit à côté d'Emily.
- Au cas où je m'endors, justifiai-je.
Je la scrutai un instant. Savait-elle au moins à qui elle avait à faire ? Au fond, je le savais pas moi-même.
- Faut que tu me promettes de pas me laisser t'avoir, lançai-je.
Emily m'avait peut-être vu moi, mais elle n'avait pas vu le moi qui faisait souffrir les autres, et j'espérais que ça ne soit jamais le cas.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 25 Sep - 1:35




ya un truc dans la porte

Trop gentille. C’était une façon comme une autre de définir Emily. Ce n’était pas faux, ce n’était pas vrai non plus. Emily était simplement quelqu’un qui aimait les gens, le monde, tout ce qui l’entourait. Elle aimait le blanc, le noir, et le gris. Elle aimait les couleurs. Elle aimait tout. Le monde était ce qu’il était, elle le savait, mais il ne lui déplaisait pas. On pouvait être méchant, gentil, peu importe. Emily savait une chose; qui que l’on soit, on a toujours une histoire. Et ça tombait bien, car l’histoire, c’est ce qu’elle préférait. Sa passion lui donnait une vision des choses différentes. A chaque fois qu’elle rencontrait quelqu’un, cette personne pouvait être n’importe qui, une chose ne changeait pas: cet individu existait avant et existerait après la rencontre. Bien évidemment, sauf si on parle de cas particulier de naissance ou de mort soudaine. Généralement, ce n’était pas le cas, et donc cela s’appliquait à quasiment toutes les rencontres qu’Emily avait faite.

Et si une personne avait un passé, et un futur, on ne pouvait pas délier ses mouvements de son contexte. C’était ça l’important. Le contexte. Le contexte du moment, de la situation, mais aussi personnel. Emily savait qu’elle ne connaissait qu’une partie de l’histoire à chaque fois, et ne jugeait pas. Même les pires monstres, même les actes inexcusables avait un contexte. On pouvait condamner, on pouvait expliquer, on pouvait faire les deux. Les gens n’était ni tout noir ni tout blanc, c’était pareil pour les actes. C’était bien ce qui rendait les histoires et les personnages intéressants au final. Alors Emily était peut-être trop gentille. Elle aimait les gens, leurs histoires. Et elle aimait le regard un peu perdu de Lorias.

Elle aimait aussi le contact de ses lèvres. Sans comprendre vraiment ce qu’elle lui disait. Lorias était étrange. Une étrangeté délicieuse pour Emily, mais qu’elle cernait mal. Elles avaient déterminé qu’elle était elle, alors pourquoi parlait-elle d’un elle pas elle ? Ca n’avait pas de sens. Emily inspectait du regard la boite crânienne de Lorias. Que se passait-il là dedans ? De quelles souvenirs parlait-elle ? Elle ne voulait pas fuir devant elle. Elle ne voulait pas fuir devant qui que ce soit. Elle avait presque l’envie d’ouvrir cette boite, et de farfouiller et classer ce qui se passait dedans. Faire un travail de triage. Lorias était agréable, elle avait du mal à l’imaginer d’une inquiétante étrangeté. Ce n’était pas vraiment possible. Il fallait se rendre compte chose, qu’Emily avait du mal à intégrer; elle ne la connaissait pas vraiment. L’histoire n’était pas flou, elle était inexistante. Elle débutait bien trop tard, tout le début manquait. “ Lorias… ? “

Emily ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas ce qu’on lui disait, ni ce qui se passait. La baguette sur son lit, les promesses demandés. Au cas où si elle s’endort. Le rêve, dormir, tout était lié à ça. Comme si le monde du sommeil guidait sa vie. “ Tu es fatiguée ? “ Emily n’avait pas peur de dormir. Au contraire, c’était reposant, un moment de grand bien être. Dormir, c’était une drogue douce. Ce n’était pas pour rien qu’on avait du mal à sortir du lit le matin. Lorias semblait craindre ça, pour une raison ou une autre. Emily pris sa propre baguette, et la jeta à son tour sur son lit. Elle ne comprenait pas trop le message qu’on lui voulait lui faire passer. Mais elle ne voulait pas être armée face à quelqu’un qui ne l’était pas. Et elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir confiance en Lorias. “ Te laisser m’avoir… ? C’est vrai que je pourrais être tentée, mon chou.  “ Elle lui souriait toujours.


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 25 Sep - 16:53



Trouver un rêve.


feat Emily


Emily ne semblait pas comprendre. Ce que je racontais était trop indécis, c'était trop simple et trop compliqué à la fois. Sa question l'était aussi. Si j'étais fatiguée, oui et non, ça dépendait de quoi on parlait. Parce que la fatigue, c'était ce qui nous disait qu'on avait besoin de se reposer, de recharger nos batteries. Mais ce n'était pas de ça dont j'avais peur. C'était la fatigue qui venait quand je n'étais pas censée être fatiguée, celle qui m'endormait à n'importe quel moment. Mais ces deux fatigues se différenciaient pas toujours, alors je pouvais pas savoir à chaque fois quelle fatigue allait me faire plonger dans le mauvais sommeil, celui pendant lequel je faisais des choses pas bien. Alors, j'avais peur de la fatigue générale parce que j'avais peur du sommeil. C'était bête au fond, avoir peur de la fatigue, surtout qu'on pouvait rien faire contre. Et le sommeil, c'était pire.
- Je suis fatiguée de dormir, admis-je.
Dormir, agir, se réveiller, oublier. C'était un cercle vicieux. J'étais fatiguée de dormir. Je voulais me souvenir sans être sûre de le vouloir vraiment. Cela n'avait aucun sens. Ou peut-être que ça en avait quand même un peu pour moi. Mais l'expliquer, c'était autre chose. Et le plus j'essayais d'expliquer à Emily, le moins elle semblait comprendre. J'en avais encore une preuve devant moi. Elle venait de se débarrasser de sa baguette. Je savais plus quoi faire. Je voulais lui hurler que c'était pas un jeu, mais je me voyais pas lui hurler dessus. C'était dangereux d'être désarmé en ma présence, un danger qui pouvait s'avérer mortel. Je voyais déjà une marque se dessiner sur le bras d'Emily, une marque terrible gravée dans sa chair, pleurant du sang en espérant que quelqu'un comprenne la douleur et lui vienne en aide. Mais moi je pourrais pas l'aider. Je pourrais rien faire pour la sauver parce que c'est moi qui serait le danger. Je pourrais pas m'en empêcher. Je n'avais pas pu la dernière fois. Je m'étais réveillée au moment de constater les dégâts, et je me doutais bien que c'était Allen qui m'avait arrêtée. Sinon. Sinon, y aurait pas eu de terreur dans les yeux de cette fille, ni de dégoût, ni de douleur. Y aurait rien eu. Je ne lui aurais rien inspiré de tout ça parce qu'elle serait morte.
Je pouvais pas faire ça à Emily. Je pouvais pas laisser ça arriver. Je pouvais pas la faire souffrir, je voulais pas me réveiller un jour et voir son regard vide, ou terrorisé face à moi. Pourtant, je pouvais le faire, et ça me faisait mal de savoir que je pouvais lui faire du mal. Je voulais juste la voir sourire, parce qu'elle était belle comme ça, et rire, comme à chaque fois qu'on s'était vues à Poudlard.
Elle souriait encore et sa réponse me fit sursauter. Fallait pas qu'elle me laisse l'avoir, mais elle l'avait pas pris comme ça. Elle jouait encore. Et je réalisai à quel point j'avais manqué de précisions sur ma requête. J'aurais dû lui demander de me promettre de ne jamais me laisser lui faire du mal. J'aurais dû lui dire que je le pensais pas dans le sens qu'elle avait compris, et je pourrais encore lui dire si je pouvais nier ce sens. Parce que je l'aurais peut-être pas retrouvée si je le pensais pas dans ce sens-là aussi. Je la fixais et je voyais toutes les fois où elle m'avait souri comme ça. Toutes les fois où j'avais entendu son rire. Tout ce que je lui avais dit, amusée, avec tout un tas d'arrières pensées que mon orgueil avait refusé d'admettre. C'était les fois où je dormais, les fois où j'avais pas été quelqu'un de mauvais. Les fois en compagnie d'Emily. Et c'était pareil maintenant. Je la voyais me sourire. Elle était amusée. Mais cette fois j'avais pas d'orgueil. Cette fois je lui disais ce que je pensais. Même si elle comprenait pas. Même si je devais encore essayer. J'étais pas amusée, moi. J'avais peur. Je revins vers elle, pris sa baguette en m'asseyant sur le lit et la lui remis dans les mains.
- S'il te plaît, fais attention. Je sais pas toujours ce que je fais. Un jour, je pourrais arriver là et...
Et m'attaquer à elle, sans raison. Elle pourrait mourir, sans raison. Une part de moi voulait partir loin, m'éloigner, mais je pouvais plus maintenant, c'était trop tard. Aucun sortilège ne pourrait me faire oublier Emily maintenant que je m'étais souvenue d'elle. Maintenant qu'elle était omniprésente dans mes pensées. Partir loin serait inutile. Je pourrais toujours revenir. Je pouvais aussi en finir, mettre un terme à ma vie pour ne plus blesser personne, mais j'en aurais pas la force. Et j'étais presque sûre que je m'endormirais avant. Comme à chaque fois que les choses tournaient mal.
C'était déjà trop tard. Je voulais autant m'éloigner que rester. La peur de la blesser. Le refus de la laisser. Je cherchai ses yeux et son regard rassurant. J'essayai de mettre de côté la peur. Je pouvais pas partir pour de bon de toute façon. Et il y avait tant de choses que je voulais lui faire comprendre que je ne savais pas par où commencer. Elle était intelligente, Emily, je le voyais bien, et c'était peut-être pour ça qu'elle comprenait pas ce que je voulais lui dire. J'étais n'importe quoi. J'expliquais n'importe comment. Emily, peu importe les souvenirs, les moments, elle m'apparaissait toujours lumineuse. Y avait pas de sombre avec elle. Que des couleurs vives. De belles couleurs. Des couleurs chaleureuses. Attirantes. Dans mon admiration, je me penchai en avant, mes lèvres touchant les siennes, et me redressai brusquement avant qu'elles ne soient entièrement à leur contact. Peut-être que c'était ça, l'explication. Ou peut-être que j'avais tort, encore une fois. Peut-être que j'étais juste n'importe quoi.
Je repensai à sa remarque précédente. Je justifiai :
- Je veux t'avoir, mais je veux pas t'avoir. Je veux pas te faire de mal, c'est ça qui me fait peur. De te faire du mal.
J'essayais de sourire, mais je pouvais pas cacher mon inquiétude. Je repoussai mon envie de me pencher à nouveau. Je me disais qu'au fond, ça serait peut-être plus simple si elle me rejetait. Si elle me forçait à l'oublier. J'aurais mal, mais peut-être que ça m'empêcherait de dormir, et que je pourrais plus faire de mal à personne. Je pourrais plus lui faire de mal à elle.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Lun 26 Sep - 1:17




ya un truc dans la porte

Emily était quelqu’un de rassurant, de chaleureux. Elle dégageait de la douceur de tout son être, elle apaisait. Ce n’était même pas voulu, consciemment, elle était simplement comme ça. Avec une manière d’être reposante. Elle appréhendait tout avec le sourire, et curiosité. Elle fut d’ailleurs titillé par cette idée, être fatiguée de dormir. Ce n’était pas vraiment possible. Emily se souvint alors de quelque chose qu’elle avait lu, sur Napoléon, qui ne dormait que peu, quelque chose comme trois heures par nuit. Dormir est une perte de temps, quelque chose qui ne nous sert pas, nous met en pause. Quelque chose qui nous bloque sans raison, nous retarde. Dormir n’était pas une bonne idée. C’était une thèse. mais Emily n’y adhérait pas trop. Dormir, c’est bien. On y voyage, on s’y sent bien. Le temps n’a plus de sens quand on dort. Le monde devient autre, la science n’a plus de lois. Dormir, c’est quelque chose de passionnant. Elle avait même lu quelque part qu’on pouvait contrôler ses rêves, en prenant conscience qu’on rêvait. Il s’agissait de rêves lucides si elle se souvenait bien… Mais ce n’était pas le moment de s’étaler sur le sujet.

Emily s’amusait avec Lorias. Elle ne comprenait strictement rien à ce qu’elle disait. Plus elle parlait, plus le flou s’installait dans son esprit. C’en était comique. Ce n’était pas le genre de chose qui pouvait l’énerver, ou l’agacer. Elle avait même plutôt l’habitude d’être perdue face à des explications qui pourtant semblaient claires. Là visiblement, n’importe qui aurait vu que Lorias cherchait à la prévenir d’un danger. Emily elle, ne voyait rien, et continuait son jeu. Malgré ce qu’on pouvait lui dire, malgré toutes les mises en gardes, tout ce qu’elle retenait c’était ce doux contact. Si on pouvait appeler ça un contact, un léger frôlement tout au plus.

Emily se souvenait, elle se revoyait dans les couloirs de Poudlard, cotoyant Lorias. Elle se souvenait de leurs rencontre comme d’un frôlement perpétuel, comme celui là. Elles s’envoyaient des verbes, des piques, sans jamais vraiment aller plus loin. Un jeu innocent en apparence, mais qui pouvait cacher bien plus. Emily avait toujours adoré cette personne, dès qu’elle l’avait vu. Elle était différente de celle qui était dans sa chambre à présent, mais elle aimait encore plus cette version, et cette incompréhension. Elle était comme dans un livre, dans une histoire faites de rebondissement, de merveilles.

On lui avait remis sa baguette en main, lui avait répété plein de fois une information qui ne voulait pas rentrer. Tout ce qu’elle gardait, c’était ce sourire, et le souvenir très plaisant qui venait de se passer. Plaisante et frustrante, un goût de trop peu. Beaucoup trop peu. Emily ne pouvait s’empêcher de remédier à ça, et d’aller quérir les lèvres un peu mieux qu’auparavant. Pas juste un frôlement, pas quelque chose de violent non plus, une simple caresse, un peu plus appuyée. Un acte précipité mais doux, pour seule réponse. Emily ne savait de toute façon pas quoi lui répondre en mot, c’était là le seul message qu’elle voulait faire passer, et elle prenait son temps.

A la fin du contact, celui qu’Emily avait tant désiré, la seule chose qu’elle pu articuler fut un “ Mon chou.. “ dans un murmure presque silencieux.


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Lun 26 Sep - 21:32



Trouver un rêve.


feat Emily


C'était à peine si elle m'écoutait. Elle semblait ailleurs. Ici et ailleurs à la fois. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle m'offre son attention. Je voulais juste qu'elle comprenne. Mais désormais, le terme « comprendre » n'avait plus de sens. Déjà qu'avant il était assez compliqué à... employer. Et sa baguette, c'était comme si je lui avais pas donnée. Comme si je lui avais jamais dit non plus de faire attention. Il semblait que les mots n'étaient pas aptes à lui expliquer les choses. J'attendais une réponse, et elle m'observait, immobile. Elle avait l'air émerveillée. Dégageant un doux bien-être. Elle ne bougeait pas et je commençais à avoir peur d'avoir vraiment fait une connerie. Jusqu'à ce qu'elle s'approche à nouveau, m'englobant dans sa bulle de bien-être, et posa ses lèvres sur les miennes. Elle avait plus d'assurance que moi. Elle était peut-être plus sûre.

J'eus l'impression de tout oublier et de me souvenir de tout à la fois. Je ne me souvenais que d'Emily et oubliais tout le reste. En ne la voyant qu'elle, dispersée par bribes dans mon esprit, je me rendis compte qu'il n'y avait que du bien. Elle, évidemment, n'avait jamais été mauvaise. Mais c'était pas ça qui était surprenant. J'étais étonnée de ne le voir vraiment que maintenant. Avec Emily, je n'avais jamais rien fait de mal. Elle s'était redressée, son murmure résonnant dans mon esprit. Avec Emily, je pouvais rien faire de mal. Je me sentais tellement pas dangereuse en ce moment. Tellement inoffensive. Désarmée. Tellement incapable de faire quoi que ce soit, même de parler. Comment pourrais-je lui faire de mal comme ça ? J'étais convaincue que, si je m'endormais, si je cherchais à blesser Emily dans mon sommeil, un regard, un contact, et je me réveillerais. C'était Emily, après tout. Elle avait réussi à me ramener tous les souvenirs la concernant. Elle m'avait amenée jusqu'ici. Elle m'avait appris que j'étais pas forcément mauvaise. Que je pouvais être une bonne personne aussi, dans mon sommeil. Que peut-être en ayant moins peur, je pourrais me souvenir de tout et m'endormir moins. Plus facile à dire qu'à faire. Mais peu importait tout ça pour l'instant. Je blesserais pas Emily. Ou le ferais-je ? Je le ferais pas. Je me débarrassais un peu de mes doutes. Emily avait le don de me désarmer sans même que je n'aie besoin de lui donner ma baguette. J'aurais dû m'en rendre compte en entrant ici. Je voyais un peu plus clair maintenant. Surtout dans ses yeux. Leur couleur, c'était sûrement la plus belle que j'avais vu de ma vie. Et j'exagérais pas. Je souhaitai un instant la voir portant son uniforme de Poudlard, car dans mes souvenirs il me semblait que le bleu de notre maison rendait ses yeux encore plus brillants. Encore plus bleus. Un bleu chaleureux. Pas le bleu qui nous frigorifiait. C'était dingue l'effet qu'Emily pouvait avoir sur les gens. Sur moi. Je savais plus quoi penser sur moi-même. Je ne savais plus que ce que je pensais d'elle. Et d'ailleurs, je ne pensais plus qu'à elle.

Emily avait des traits particuliers. Son visage était fascinant. J'aurais jamais pu l'imaginer. Elle était comme une illusion trop belle pour en être une. Mon index glissait sur sa joue. Il vint tracer la courbe de ses lèvres qui étaient contre les miennes un court instant plus tôt. Emily m'avait comme hypnotisée, en fait. Elle avait repoussé tous mes rêves pour me garder là, dans cette réalité. Sa peau était douce. Le sang battait mes tempes, il me semblait que mon cœur battait très vite. Mais ce n'était qu'un bruit de fond. Loin, très loin. Ce n'était plus seulement que je voulais m'approcher, mais que je ne pouvais pas ne pas le faire. Je frôlai sa joue de mes doigts en laissant glisser ma main dans son cou. J'approchai la tête, collai mon front au sien. Voir ses yeux de plus près. Se laisser englober par sa présence. Non, vraiment, y avait pas moyen que je lui fasse du mal. Aucun. J'étais rien, à côté d'elle. Elle avait transformé mon tout compliqué et dangereux en rien, un feu dévastateur en une bougie laissant émaner une douce chaleur. Je n'avais que ses mots là en tête. Douce. Chaleur. Puis ce mot, en gros, clignotant de toutes les couleurs. J'essayai de le lui dire, mais la première syllabe se perdit en chemin.
- ...mily...
C'était un mot magnifique. Irréel. Pourtant bien existant. Je pouvais rien dire d'autre. J'en ressentais pas le besoin non plus. Je sentis juste mes yeux tomber sur ses lèvres si proches, et me laissai aller à les prendre. Mais cette fois, je pouvais pas les lâcher.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Mar 27 Sep - 1:15




ya un truc dans la porte

Emily n’était pas quelqu’un qui se posait des questions. Enfin, pas celles que les autres pouvaient se poser. Les questions d’Emily n’étaient pas pour autant plus bêtes, ou moins intéressantes, elles étaient différentes, voilà tout. Plus axées sur ces centres d’intérêts, qui avaient l’avantage de pouvoir s’adapter à chaque situation. Alors elle semblait souvent à côté de la plaque, ou partir dans son monde. Pourtant elle n’était ni folle, ni droguée, et si elle s’était donné la peine, elle aurait pu parfaitement comprendre tout comme tout un chacun. Mais la vie dans ce sens lui inspirait un ennui profond. Elle s’était donc entouré des choses qu’elle aimait, et y consacrait toute sa vie, sans se poser de question. Elle vivait simplement. On pouvait même dire qu’elle vivotait. Serdaigle lui convenait bien en tant que maison en ça qu’elle tirait plus de l’oiseau que du reptile. Suivant les courants d’air chaud qui passait par là, virevoltant dans le ciel, se sentant encore plus libre que l’air. Emily, c’était le genre de personne qu’on croise un soir un peu morose, qui vous sourit, et à qui on sourit. Une petite boule de lumière, remplie d’une dose de douceur, de chaleur, et gaieté. Mais c’était aussi quelqu’un qui n’avait pas vraiment d’attache. A vivre au jour le jour, sans s’inquiéter d’où on se posera, elle n’avait pas de pilier de secours. Ce n’était pas ce qui la dérangeait; elle n’était jamais tombée, ou en tout cas, jamais de bien haut.

Emily c’était la liberté à l’état pure. Et comme elle, elle pouvait attiser les envies, et comme elle, elle pouvait s’avérer parfois inatteignable. Embrasser quelqu’un, pour elle, ce n’était pas grand chose. Elle pouvait le faire avec n’importe qui -pour vu que l’on soit de sexe féminin- n’importe quand, même à la première rencontre. Emily ne se formalisait pas pour ce genre de chose. Elle faisait ce qu’elle avait envie de faire, sur le moment. Elle n’était pas quelqu’un qui se posait des questions. Alors, lorsqu’elle avait posé ses lèvres sur celle de Lorias, elle n’avait pas réagit plus qu’à l’habitude. C’était là quelque chose de normale pour elle. Elle n’avait jamais cachée que sa compère l’attirait, et ça lui paraissait bien normal. Après tout, cette fille était beaucoup trop mignonne pour ne pas qu’on se retourne dessus ! L’embrasser, ce n’était que confirmer cette attirance. Une façon comme une autre de l’affirmer, en utilisant sa bouche d’une manière très agréable qui plus est.

Cependant, Emily sentait qu’il y avait une différence cette fois-ci. Ce n’était pas le contact à son visage qui était différent, c’était autre chose. C’était Lorias. Il ne s’agissait pas de la Lorias qu’elle avait croisé, pas de celle avec qui elle avait jouer. Cette Lorias était différente. Emily n’avait jamais embrassé l’autre Lorias, et cette autre ne l’avait jamais embrassé non plus. Pourtant, Emily ne se gênait pas pour embrasser les gens. Elle était libre, mais ne l’avait pas fait. Parce qu’avec l’autre, le jeu était plus plaisant que l’acte en lui-même. Mais avec celle-ci, celle qui était entrée dans sa chambre, ce n’était pas pareil. Elle avait envie de contact, et elle ne se fit pas prier lorsqu’on l’embrassa. Elle n’avait pas envie que cette sensation s’arrête. Il fallait prolonger aussi longtemps qu’elle le pouvait. La serrer dans ses bras, faire tout ce qu’elle pouvait pour la garder près d’elle, et ne pas perdre ce fichu contact.

C’était étrange et très plaisant à la fois. Comme goûter enfin à une glace qu’on avait longtemps convoité, et mais qu’on voulait garder pour un jour spécial, un jour où on en profiterait vraiment pleinement. Ce n’était peut être pas ce jour là, et Lorias n’était pas vraiment une glace, mais c’était la seule analogie qu’Emily était capable de faire. Son cerveau ne lui facilitait pas la tâche, comme hors-service, et son estomac criant commençant à prendre de plus en plus le contrôle. Elle rompu le baiser d’une manière abrupte d’ailleurs, sentant le tiraillement. “ J’ai envie d’une glace. “


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Mar 27 Sep - 19:39



Trouver un rêve.


feat Emily


Ca s'était arrêté soudainement. Trop soudainement. J'avais même eu peur d'avoir fait quelque chose de mal. De m'être endormie. Parce que j'avais fermé les yeux un instant, et qu'habituellement ça suffisait pour que je me réveille dans un endroit totalement différent, avec l'incertitude de la véracité de mes actions précédentes, avec encore moins d'idées sur ce que j'avais fait pendant mon sommeil. Mais je n'avais pas dormi. Emily était encore là. J'avais encore la sensation de ses lèvres sur les miennes, même maintenant qu'elles n'y étaient plus. Je croisai son regard qui était comme illuminé. J'eus pas le temps de me poser de questions qu'elle exprima sa soudaine envie de glace. De la glace. Une glace ? Fallait dire que c'était bon la glace. J'en avais pas mangé depuis un bout de temps. D'ailleurs, j'aurais bien voulu en faire. Mais je savais pas comment. On m'avait plusieurs fois demandé des pâtisseries parce qu'apparemment les miennes étaient bonnes, mais je savais pas d'où ils sortaient ça parce que j'avais jamais vraiment appris. Et la glace, ça devait être sympa à faire, mais j'avais pas les ingrédients, pas les ustensiles, pas la cuisine et puis, j'avais aucune idée de comment faire. Mais j'en voulais quand même, surtout maintenant qu'Emily m'avait rappelé leur existence. Si j'avais pensé aux glaces avant, j'aurais pu en faire ou en acheter. Mais je m'en souvenais plus, et je me sentis un peu triste d'avoir oublié quelque chose d'aussi bon.

Je me levai, prête à m'envoler au pays des glaces, mais je m'arrêtai en me rendant compte que j'avais aucune idée de comment en avoir. Je savais même pas où j'étais d'ailleurs, étant arrivée là par hasard, m'étant réveillée dans le couloir. Je me dis que ça devrait m'inquiéter, de n'avoir aucune idée du lieu où je me trouvais, voire même de la ville. Je pouvais très bien être dans un autre pays pour ce que j'en savais, le papier n'avait pas indiqué ce dernier. Alors savoir où trouver des glaces... s'il y en avait. Où étions-nous ? En Angleterre ? Ailleurs? Hors du Royaume-Uni ? Et si nous étions dans un endroit où les glaces n'existaient pas ? Non, c'était impossible, les glaces existaient, elles dominaient le monde. Ou elles existaient au moins dans ce rêve. Je réfléchis un moment. Trouver des glaces. Manger des glaces. En fait, manger une glace, c'était bien, super même, alors manger une glace avec Emily, ça devait être encore mieux. Génial. Mais pour le coup, j'espérais qu'elle sache où en trouver. Je voulais pas la décevoir, j'aimais pas quand les gens étaient tristes, encore moins quand je pouvais rien y faire, mais là je savais vraiment pas. C'était embêtant de pas savoir parfois.
J'attrapai son poignet et la tirai par le bras pour l'aider à se lever.
- Tu sais où on en trouve, non ?
On mangerait pas de glaces si elle savait pas et je trouvais cette idée un peu dommage. Mon regard suppliant, j'insistai :
- Je sais pas moi, mais tu sais, hein ? Tu m'emmènes ?

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Ven 30 Sep - 22:48




ya un truc dans la porte

“Une glace, je veux une glace.” Caprice. Emily était une enfant sage, calme. Elle posait si peu de problème que ses parents ne pouvaient rien lui refuser. Après tout, n’avaient-ils pas déjà assez de chance d’ignorer ses colères ? Des si rare caprices, toujours tournés vers la douceur sucrée, pêché mignon. Alors on lui donnait sa glace, heureux de contenter cette petite moue. Son père, en particulier, était sensible à cet attendrissement. Il ne pouvait pas s’en empêcher. Il adorait sa fille. Sa mère était pareille, mais avait pris sur elle de représenter quelque peu un semblant d’autorité familiale. Celle qui dit “non”. Le refus qu’Emily ne connaissait que trop peu. Sa mère avait bien été obligée d’essayer de lui apprendre; le paternel en était incapable. Mais au final, qu’il s’agisse de la mère ou du père, Emily n’avait eu que peu de limitation. Avait-on vraiment besoin de lui en poser ? Et en avait-on envie ? Elle était si sage. Un petit ange souriant.

Perdue dans ses souvenirs, elle porta le regard à sa fenêtre. L’extérieur. Là où le ciel rencontre la terre. L’endroit de tous les possibles, qui n’avait pas de limite. Là où tout se trouvait, même les forges à glace. C’est là-bas qu’elles devaient aller. Emily le savait. C’était évident. Elle ne connaissait pas encore bien les alentours, et ne situait pas les choses. Mais ça n’avait pas d’importance. Il suffisait de sortir, et marcher. Elles finiraient bien par trouver ce qu’il faut.

"En route !" Main dans la main, Emily emboîta le pas. Elle avait l'air sûre d'elle, ne laissant transparaître aucune raison de douter. Et pour être sûre, elle l'était, simplement elle n'était pas sûre du chemin, elle avait seulement la certitude de finir par trouver ce qu'elle cherchait. Après tout, sans recherche, c'était difficile de trouver. Il fallait donc s'adonner à un errage de rue bienveillant afin d'arriver à destination souhaitée. Toute son assurance se traduisait dans son pas, vif et rapide. C'était comme si le chemin était tout tracé, alors qu'elle choisissait tout sur la seconde. L'habitude de se perdre peut-être, ou celle de se retrouver, tout dépendait du point de vue. Lorias pouvait s'inquiéter, Emily était complètement du genre à se perdre continuellement. En tout cas elle menait une bonne marche et les mena dehors aisément.

Jusqu'à ce qu'elle se fige complètement, lançant un regard au sol, et amenant sa main libre à sa bouche. "Flûte. Mes chaussures." Sa moue traduisait la surprise qui l'envahissait sur le moment. Elle était sortie en se précipitant, oubliant l'essentiel. Elle avait passée la journée sur son lit, évidemment qu'elle n'avait pas mis de chaussure auparavant. Il fallait même avouer qu'elle avait de la chance d'avoir été habillé, et non en pyjama. Elle finit par hausser les épaules, et reprendre son chemin. "Bwah, tant pis. La glace va fondre."

Au bout de quelques minutes de bifurcations, elles finirent par trouver ce qu'elles souhaitaient. Les yeux d'Emily s'illuminèrent aussitôt. "L'usine à glace !" Cela ne ressemblait pas vraiment à une usine, mais il y avait en effet de la glace, plusieurs parfums. Il suffisait de choisir. Emily se tourna vers Lorias. "Ton parfum préféré ?"



_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Sam 1 Oct - 19:35



Trouver un rêve.


feat Emily


Elle m'avait guidée, me tenant la main pour pas que je me perde, ce qui me rassura un peu. J'avais pas peur, j'étais juste intriguée. Plus je regardais les rues, moins j'étais sûre de connaître cette ville. Pourtant, j'étais pas sûre de ne pas la connaître non plus. Je n'arrivais pas à me décider, alors je décidai de laisser planer le doute. Peu importait que je connaisse cette ville ou non, je la découvrais en ce moment même. Y avait des rues jolies, des rues moins jolies, mais y avait Emily alors ça rattrapait ces dernières. Mon regard croisait parfois les pieds nus d'Emily et je me souvenais alors que moi aussi, j'étais pieds nus. J'avais envie de voir ce que ça faisait, mais aussi d'être sur un pied d'égalité avec Emily. Comme ça, aucune de nous deux n'avait de chaussures. Maintenant que j'y repensais, c'était assez bizarre de marcher pieds nus. Il me semblait que ce n'était pas la première fois mais j'évitais d'aller fouiner dans les vieux souvenirs, détendue par l'air frais et par la main d'Emily qui m'assurait que je n'avais pas besoin de faire attention où j'allais.

Emily s'arrêta et je découvris ce qu'elle avait cherché et que nous convoitions tant. Cette découverte avait accentué son enthousiasme. Toutes les couleurs des glaces me sautaient aux yeux. Emily me retira de mon intense contemplation pour me demander mon parfum préféré. Un parfum préféré ? Parce que j'avais le choix ? J'avais jamais eu le choix. Les glaces, c'était déjà bon, c'était rare en plus, alors avoir le choix, c'était beaucoup demander. Et ces couleurs, je savais pas trop à quoi elles référaient. En termes de goût, je supposai, elles n'étaient pas très précises. Le vert, là-bas, c'était quoi ? Pomme ? Menthe ? Haricots verts ? Trop imprécis. Et ce marchand de glaces était comme les autres d'ailleurs. Y avait lui, qui vendait des glaces, et ses glaces, vendues par lui. C'était comme avant, quand j'avais pas le choix. C'était comme quand on m'y emmenait, mais pas comme Emily m'y avait emmenée, parce qu'Emily avait été gentille et pas brutale. C'était comme quand eux aussi étaient là, encore plus petits que moi, et qu'ils se plaignaient de tout pendant que j'essayais de comprendre. C'était aussi comme quand eux n'étaient pas là et que j'étais seule avec lui, lui qui avait essayé d'être gentil sans l'être, se préparant à être encore plus méchant. Les glaces, c'était bon, mais moins bien que ce que je pensais. D'ailleurs, ces couleurs ne me plaisaient plus, elles me faisaient mal aux yeux, puis mal partout. Comme avant.
- Je sais pas, lâchai-je soudainement, je sais pas, et je pensais pas pouvoir choisir non plus. Je reculai d'un pas, aveuglée par ces couleurs, avec les images dans ma tête, comme avant. Mais c'était pas pareil, hein ? Y avait Emily ? Je la cherchai du regard mais j'avais du mal à vraiment voir. Je savais qu'elle était là pourtant, mais je sentais plus sa main.
C'était sûrement parce que je l'avais lâchée en reculant. Mais j'avais rien demandé moi, je voulais pas voir ça, je voulais manger une glace avec Emily. Et d'ailleurs, j'avais rien fait de mal. Ma tête me tournait. Il fallait que je choisisse, parce que j'avais le choix, et que ça avait l'air bien d'avoir le choix. J'entendais plein de choses que je voulais pas entendre. Je pensais que cette voix était effacée depuis longtemps. J'en voulais pas de ça, c'était fini. Parce que c'était Emily qu'était là, j'étais avec elle, pas avec lui. Hein ? J'étais fatiguée, trop fatiguée, mais je voulais pas dormir. Il fallait que je rattrape Emily, parce qu'elle était là Emily, elle était juste devant moi. J'avais le vertige. J'essayai d'attraper sa main, de m'accrocher à elle, mais mon bras ne l'atteint pas et je me sentis basculer en arrière, angoissée à l'idée de m'endormir, plus encore à l'idée de ne pas me réveiller.

Le corps inerte percuta le sol. Mais cela ne lui fit pas mal. Ses yeux ouverts divaguaient, sans rien voir. Elle ne pouvait pas entendre son cœur se calmer peu à peu, mais elle pouvait le sentir. Elle ne sentait rien à part le sol sur lequel elle était allongée. Elle ne savait pas qu'elle était sur le sol pavé. Elle ne savait pas non plus ce qu'était un sol pavé. Elle ne savait rien et elle ne cherchait pas à savoir. Son esprit était vide. Elle était jeune, très jeune, et ne grandirait jamais. Elle était là, à chaque fois, pour prendre la douleur, l'apaiser, la faire disparaître. Mais elle était aussi là pour la prévenir, éviter toute douleur vive à Lorias. Il y avait des douleurs qu'on ne pouvait pas réveiller.
Les Autres ne connaissaient pas grand chose d'elle. Ils avaient décidé qu'elle s'appelait Pénélope, comme si c'était le cas, comme si c'était logique, comme si c'était même évident qu'elle était une petite fille. C'est Theo qui l'avait rencontré le premier. C'est Theo qui l'avait ressenti. C'était une petite fille. Aveugle. Muette. Sourde. Et on l'appellerait Pénélope. Il l'avait ressenti et ils en avaient convenus. Pénélope était à la fois la plus faible et la plus forte d'entre eux. Si son handicap l'empêchait de faire quoi que ce soit, elle ne pouvait pas souffrir. Elle pouvait mourir qu'elle ne le saurait pas. Pénélope était un calme soudain pendant une tempête. Un moment de sérennité. On pouvait le penser, en la voyant ainsi, si calme, si neutre. Mais on pouvait aussi se demander pourquoi elle était ainsi étalée sur le sol, le regard noyé par le vide, sans aucune expression quelconque. Pénélope était une coquille vide. Un trou noir dans un espace trop effrayant de par sa complexité.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Dim 9 Oct - 16:30




ya un truc dans la porte

Parfois, il ne faut pas poser de question. C'est ce que la mère d'Emily lui avait appris. Certaines questions ne se posent pas, c'est indiscret, on ne veut pas vraiment savoir, ni dire. C'était une question de respect de ne pas en poser, de savoir quand le faire ou non. Emily avait peut-être mal été éduquée, car jamais elle n'aurait imaginée que demander le parfum d'une glace faisait partie de ces questions "indiscrètes". Maintenant, elle doutait. S'agissait il des glaces qui étaient un sujet tabou, ou bien est-ce demander les goûts qui était prohiber ? Elle ne savait pas.

Pourtant, visiblement, c'était quelque chose de grave. Emily s'en voulait sans s'en vouloir. Ce n'était pas son attention de vexer qui que ce soit, mais elle ne pouvait pas éviter quand elle ne savait pas. S'en vouloir d'une faute qu'on ne pouvait pas prévoir lui semblait inutile. Mais une once de culpabilité apparut tout de même dans son regard en observant le changement d'humeur soudain de Lorias. Tout ça lui semblait exagérer. Elle la regarda s'écrouler sur le sol sans même pouvoir réagir. Avait-elle été attaquée par une horde de glace géante durant son enfance ? Peut-être son ami imaginaire Albert le frigidaire l'avait trahi le jour des frites. Ou quelques choses d'aussi grave, voir plus. Emily ne comprenait pas, ce qui ne la surprenait pas plus que ça au final. Ce n'était même plus une habitude personnelle de ne pas comprendre, mais une habitude entre les deux. Une sorte de lien de l'incompréhension. Il en saurait presque étonnant si un jour elles se comprenaient, assez pour se mettre à croire aux miracles.

Alors Emily restait dans son ignorance, rempli d'hypothèses, observant pendant quelques secondes le corps inerte devant elle. Just, elle s'attendait presque à ce que le groupe commence son concert appartemental. Elle finit elle aussi par se mettre à terre, n'allant pas jusqu'à se laisser tomber, juste à côté de la première. Elle restait là, un moment, sans rien dire, sans rien faire d'autre que de regarder Lorias. A cette place là, elle aurait pu se détacher du monde, libérer son esprit ou au contraire le mettre au travail sur des questions existentielles. Elle aurait peut être même pu trouver la réponse universelle, mais non. A la regarder, cette fille qui l'avait déranger, elle se demandait si elle aurait choisi goût chocolat, ou pistache.

" Peut-être que tu préfères les sorbets.. " Remarque pour elle même, à peine soufflée. Elle ne bougeait pas du tout, on aurait dit une statue. Mais une drôle de statue, faite de chair et de sang. Emily poussait sa joue du bout du doigt, texture inhabituelle , jamais vu dans un musée. Elle se demandait si elle allait revenir, ou si elle était partie aussi vite et étrangement qu'elle était apparu. Devait-elle prendre soin du corps ? Partie découvrir un autre monde, virtuel ou imaginaire. Les gens commençaient à les regarder bizarrement. Deux gamines, couchées par terre, devant un stand de glace.

[hrp:écrire sur une tablette= le mal]


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Lun 10 Oct - 22:42



Trouver un rêve.


feat Emily


Pénélope n'avait pas la notion du temps. Pénélope inhibait la douleur et rien d'autre. Elle ne bougea pas. Elle n'attendait pas quoi que ce soit non plus. C'est quand elle sentit un doigt tapoter sa joue qu'elle sentit inconsciemment qu'elle avait fait sa part des choses. Elle commençait déjà à disparaître, sans même s'en rendre compte. Pénélope devrait peut-être être triste de ne pouvoir vivre normalement à cause de son handicap. Mais la petite fille était dans sa bulle, elle ne souffrait pas. Elle n'avait rien à comprendre dans son monde. Alors elle n'avait pas besoin d'être triste, ni d'être heureuse. Elle n'avait pas besoin de ressentir quoi que ce soit de particulier.
Ses yeux se fermèrent brusquement, aveuglés par la lumière. Peter cligna à plusieurs reprises jusqu'à ce que ses yeux s'accoutument à la lumière du jour. Seuls les yeux lui faisaient un peu mal, le reste de son corps était comme anesthésié et se réveillait peu à peu. Il en conclut que Pénélope l'avait précédé. Il regarda le marchand de glace en face à lui, et n'eut pas besoin de se poser de questions. Il comprit aussitôt. « Merde... » souffla-t-il si bas que ce fut à peine audible. Il savait bien que Lorias était sensible à certaines choses. Les marchands de glace en faisaient partie. Pas étonnant que Pénélope était apparue. Lorias avait un passé bien compliqué. C'est bien pour ça qu'ils étaient là. Peter savait que lui aussi avait un devoir de protection envers Lorias, mais aucun d'entre eux ne s'imaginaient au combien ils faisaient partie d'elle.
Peter tourna la tête, alerté par la présence de quelqu'un à côté de lui. Un petit sourire apparut au coin de ses lèvres. Emily. Il n'était pas si surpris de la voir, il l'avait retrouvée pour Lorias. Cela n'avait pas été compliqué, il savait qu'Emily entrait à l'Université cette année. Il n'avait eu qu'à retrouver le bâtiment dans lequel elle logeait, le noter sur un bout de papier, et déposer Lorias dans le hall. Lorias avait tant voulu retrouver Emily que Peter s'était senti obligé d'agir. Et puis, il savait aussi qu'Emily n'était pas quelqu'un de mauvais et qu'il était très peu probable qu'elle fasse du mal à Lorias. Dans le léger doute qui habitait le jeune homme, et compte tenu de la situation, il se baissa légèrement, pour venir glisser à l'oreille de la jeune femme.
- Prends soin d'elle... Il s'apprêtait à se redresser, mais décida d'ajouter : ou tu risques de me voir un peu trop souvent, toi qui ne peut pas te passer de moi.
Il lui accorda un clin d'oeil et se rallongea sur le sol, glissant sa main dans celle d'Emily et fermant les yeux. Il espérait faire resurgir Lorias. Il repensa à ce qu'il venait de dire et se dit qu'Emily ne chercherait sûrement pas à comprendre et que, si elle le faisait, et qu'elle comprenait ce qui tramait, alors elle saurait garder le secret. Il aimait penser qu'Emily n'était pas du genre à créer des ennuis. C'était bien pour ça qu'il l'appréciait. Peut-être même un peu plus, mais Peter ne faisait pas dans le « un peu plus », alors il réfutait constamment. C'était bien pour ça que, avec grand étonnement, ses lèvres n'avaient jamais touché celles d'Emily. Par fierté, il n'avait jamais voulu faire le premier pas. Pourtant, Peter l'avait déjà fait un bon nombre de fois, mais il fallait dire que la plupart des filles qu'il avait fréquenté lui avaient fait comprendre qu'elles n'attendaient que ça. Ce n'était pas le cas d'Emily. C'était peut-être aussi pour ça qu'il lui faisait confiance et la respectait, en un sens. Il se disait que, si Lorias était venue jusqu'ici avec Emily, alors elle devait l'apprécier. Et il était content du fait que Lorias connaissait désormais Emily. Car après tout, il appréciait les deux. Pas de la même façon, bien sûr, mais elles comptaient tout de même.

Une main tenait la mienne. J'ouvris les yeux doucement et vis en premier le stand avec les glaces. Je me redressai, cherchant Emily, qui évidemment était à côté de moi. Qui d'autre aurais-je tenu par la main ? Surtout ici. Je regardai autour, il faisait encore jour, j'ai dormi longtemps ? Emily était allongée. Je commençais à paniquer sans pouvoir le contenir et mon regard se dirigea aussitôt vers le poignet d'Emily que je tirai vers moi. Je le scrutai et m'autorisai à respirer en remarquant qu'il n'y avait rien. Rien. Je lui avais rien fait ?
- Emily ! Ça va ?!
Je lâchai sa main et reculai pour avoir une meilleure vue d'ensemble, elle semblait bien, mais j'étais trop loin, ça me fit peur, alors je revins et repris sa main. J'avais toujours l'impression d'halluciner en me réveillant. Tenir sa main me permettait de rester connectée. Encore quelques secondes, me dis-je. Après je la lâcherai. Tout allait bien. A genoux devant elle, j'avais une forte impression de déjà vu. Je suivis mon instinct et me baissai, mon visage près de son oreille, mais j'avais rien à lui dire alors je me redressai. C'était bizarre. L'anxiété tiraillait mon ventre. Si tout semblait normal, je me demandai quand même ce que j'avais pu faire en dormant. J'en avais toujours peur.
- Tu vas bien hein ?
Je la fixai, étonnée. Je portai mon doigt à sa joue. Déjà vu. Je détestais cette sensation, car je savais tout sans rien savoir.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Ven 4 Nov - 23:33




ya un truc dans la porte


Elle ne dormait plus. Une sensation étrange traversa Emily, un je-ne-sais-quoi qui l’interpella. Lorias avait un comportement inhabituel, mais ce n’était pas ça le problème. Ce n’était pas grave car Emily n’avait pas peur de l’imprévisible; elle vivait dedans. Si elle ne comprenait pas souvent la logique humaine, elle avait appris à vivre sans ces repères, et se laissait facilement glisser dans ces situations. Que Lorias soit prise d’une envie soudaine de sieste, ou se mettre à chantonner et danser, rien n’étonnerait Emily, ou du moins, rien ne l’interpellerait plus que ça. Non, ce qui attirait son attention à ce moment là, c’est ce que son acolyte dégageait, quelque chose de… familier. Plus qu’auparavant. Emily ne pouvait pas mettre de mot sur ce qu’elle ressentait, mais elle savait qu’il se passait quelque chose. Depuis le début, Lorias, c’était comme connaître quelqu’un sans le connaître, mais Emily ne connaissait que peu de gens, et connaissait beaucoup de gens sans les connaître, là, elle avait l’impression de connaître mieux. Peut-être l’expression faciale, une manière de bouger, Lorias lui semblait un peu plus familière.

Elle ne s’attarda pas plus sur cette sensation étrange, ni même sur les mots qu’on lui adressait. Ils ne semblaient pas vraiment avoir de sens, ou alors échappait il simplement à Emily. Dans tous les cas, elle ne put répondre que d’un sourire, réfrénant l’envie d’une remarque qui ne lui venait pas à l’esprit. Elle se sentait un peu déboussolée, mais avait trouvé à quoi se raccrocher en Lorias. C’était simplement sa présence qui lui semblait douce, suffisamment pour qu’Emily n’ait même pas besoin de théorie farfelue pour expliquer ce qui se passait là. Elle serrait simplement la main dans la sienne.

Puis Lorias redevenait moins familière, et plus réveillée. Là où Emily était calme, apaisée, elle sentit l’ancienne endormie quitter sa main, se lever, bouger, s’exciter, s’angoisser. Tout ça n’atteignait pas vraiment la tranquillité qu’Emily ressentait, même si lorsque le contact avec sa main fut renouer, elle eu un certain soulagement. Lorias était étrange, mais d’une étrangeté qui plaisait à Emily. Elle la regarda avec un regard doux, rassurant. “Je vais bien mon chou.” Il n’y avait pas à s’inquiéter, il n’y avait pas de raison pour que quoi que ce soit aille mal.

Elle se releva, en veillant à garder la main de Lorias dans la sienne. Elle ne voulait pas perdre le contact. Sans dire un mot, elle commença à marcher, ailleurs. Finalement, elle n’avait plus envie de glace, ou plus envie que Lorias s’écroule. Emily laissait simplement ses pas la guider sans but, sans savoir où elle allait. A cet instant, la destination n’avait pas d’importance, c’était le mouvement qui comptait. “Dis moi, tu as des tendances narcoleptiques ?” Une phrase comme une autre, Emily n’avait pas grand intérêt de la réponse possible, elle avait juste besoin de rétablir un contact aussi verbale.



_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Jeu 1 Déc - 23:03



Trouver un rêve.


feat Emily


C'était bizarre de marcher comme ça, sans savoir pourquoi. Mais comme je savais jamais vraiment ce que je faisais, alors c'était pas si dérangeant. J'avais même une étrange impression de normalité. Comme si tout avait été bizarre jusqu'à ce qu'Emily me guide à travers les rues. A travers le rien, en fait, parce que j'avais pas l'impression qu'elle savait où elle allait. Elle marchait, et je la suivais pas, c'était elle qui faisait en sorte que je suive le même chemin qu'elle. Moi, je faisais rien. Parce que j'avais rien à faire. Et puis, je trouvais ça rassurant qu'elle se soit relevée et se soit mise à marcher. Ça voulait dire qu'elle allait bien. Ça prouvait qu'elle n'avait pas menti. Même si je pensais pas qu'Emily était une menteuse. En fait, je voyais pas pourquoi elle mentirait. Elle avait pas l'air d'être de ces personnes qui avaient des raisons de mentir. Avec Emily, c'était assez simple. J'avais pas à tout comprendre parce qu'elle avait pas l'air de tout comprendre non plus. Au moins j'étais pas seule dans mon ignorance.
Je resserrai ma main sur la sienne sans le vouloir. C'était sa question. Elle l'avait dit de manière assez détachée, mais c'était quand même une question. Une question difficile. Qu'est-ce que j'étais censée répondre ? Je connaissais pas la réponse. C'était pas nécessaire de répondre à une question quand on connaissait pas la réponse, non ? Pourtant, mes intentions me trompèrent et je balbutiai :
- Ben, euh... bah, c'est que...
Je m'arrêtai. Les mots étaient coincés dans ma gorge et j'avais du mal à respirer. Mais je faisais pas de bruit. Je voulais être discrète, disparaître. C'est vrai que je dormais beaucoup, mais je savais toujours pas pourquoi et l'univers s'arrangeait pour me le rappeler constamment. Peut-être qu'un jour je saurais et je me sentirais stupide de pas avoir su une réponse aussi simple. Ou au contraire, c'était peut-être mieux que je save pas car la vérité était peut-être de celles qu'on voulait pas savoir.
Mais ne pas savoir, ça faisait mal aussi.
Tant pis.
Je savais pas, je pouvais pas répondre.
Je retins ma bouche de s'ouvrir encore une fois et relâchai la main d'Emily pour éviter de l'écraser si je recommençais à ne pas savoir, ce qui semblait arriver souvent.

Et pour le coup, je savais plus quoi faire. Voilà. Je savais plus, encore une fois. En fait, je savais plus rien. Parfois, c'était difficile de savoir. Alors forcément, quand cette drôle de chose au regard vif et meurtrier est arrivée à côté de moi, frôlant ma jambe juste avant de prendre son envol, bah j'ai eu un peu peur. Parce que ces choses étaient vraiment bizarres, dans le bizarre pas beau, le bizarre effrayant. Y avait du bon bizarre que j'aimais beaucoup, mais celui-là m'avait toujours effrayée. Fallait pas me demander pourquoi, je savais pas non plus. C'était comme si j'étais née pour avoir peur de ces choses. Pourtant, elles étaient partout dans les rues, dans les parcs, et je devrais y être habituée. Mais non. Parce qu'elles étaient bizarres. Le bizarre pas beau. Le bizarre effrayant.
Et je me trouvais un peu bête, parce que cette drôle de chose m'avait fait bondir en avant, loin d'elle, et j'avais un peu poussé Emily, perdant un peu mon équilibre, et l'entraînant un peu dans ma chute.
J'avais peut-être un peu hurlé. Mais c'était pas de ma faute. C'était cette drôle de chose, désormais loin, qui était venue me considérer de son énorme œil rouge. Sa faute. Ça, je le savais.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Sam 22 Avr - 3:29




ya un truc dans la porte

La balade n'était pas censée avoir de terminus, le seul moyen qu'elle s'achève était l'imprévu. C'est donc sans surprise qu'Emily s'arrêta, stoppée nette par sa camarade à l'air bizarre. Emily se retourna en même temps qu'elle l'assaillait d'une nouvelle question : “Et bien, tu t'es encore endormie ?” s'apercevant que celle-ci était toujours debout, elle ne pu contenir une remarque, “Fais attention, c'est les chevaux malades qui dorment debout. Tu n'es ni un cheval, ni malade, non ?” lâcha-t'elle en s'approchant de Lorias afin de mieux apercevoir son visage, scrutant la moindre pathologie.

Elle n'avait pas l'air bien. Son visage semblait se distordre, petit à petit, comme dans une sorte de ralenti. Peut-être était-ce la concentration d'Emily qui donnait cet effet là, car elle pouvait réellement observer chacun de ses muscles se tendre, se déformer, formant peu à peu une grimace assez peu élégante. Le genre de gueule que l'on tire lorsqu'on est surpris dans le mauvais sens du terme. Comme quand quelque chose vous tombe dessus, quand vous recevez de l'eau froide, ou quand vous avez une peur bleue. Emily ne pouvait pas savoir ce qui se passait, son cerveau lui aussi était trop ralentit pour formuler des hypothèses assez rapidement. La seule chose qu'il avait pu appréhender c'était l'élévation de Lorias vers sa direction. Un bond qui entraînait tout le corps d'Emily dans la chute.

Au final, tout ça s'était passé très vite. En à peine quelques secondes, elles étaient passés de l'état "petite balade tranquille" à "aïe j'ai mal je suis par terre". Enfin, Emily était plus adepte du “Ouille, ouille !” discret, à peine soufflée. C'était son dos et l'arrière de son crâne qui avait un peu tout pris. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même : durant sa décadence, elle avait elle-même choisi dans un réflexe, plus ou moins contrôlé, d'attraper sa camarade et de la serrer contre elle afin qu'elle ne se fasse point de mal. Evidemment ce genre de réaction à comme désavantage que non seulement c'est le protagoniste qui se mange le sol, mais qui plus est, il sert aussi de matelas amortissant.

Cependant Emily n'était pas du genre à se plaindre de ses propres actes, elle assumait parfaitement. Encore plus lorsque ses yeux se sont rouvert sur une Lorias à moitié sur elle, collée malgré elle par la force des bras de l'étudiante. C'était une vue plutôt agréable, qui arracha un sourire à Emily, ne souhaitant pas spécialement que l'instant s'arrête. Son regard n'était pas fuyant mais distrait, ne sachant pas vraiment se poser avant de trouver les yeux de sa douce camarade, passant de distraite à rassurante. “Tu as une phobie de la marche c'est ça mon chou ?” Emily laissa une de ses mains glisser sur le dos de Lorias pour venir plus tard lui caresser la joue. Elle commençait un peu à s'inquiéter avec cette fâcheuse tendance à s'effondrer pour oui et pour un non. Peut-être était-ce une sorte d'attirance pour le sol, le bitume, la terre ou simplement une sorte de fantasme étrange qui voulait qu'on se laisse faire par les forces de la nature comme une marionnette, en commençant par la gravité bien entendu. La moue de personne en pleine réflexion apparu à ce moment là chez Emily, qui même-elle se demandait si c'était vraiment plausible comme fantasme.


_________________
 
« J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    Mer 26 Avr - 23:21



Trouver un rêve.


feat Emily


Je trouvai ça bizarre de me retrouver sur elle, comme ça. Elle avait amorti ma chute. Je repensai à ce qu'elle m'avait dit et ça me fit peur. M'étais-je endormie ? Je ne m'en souvenais pas. Je savais pas si j'avais dormi ou non ! Ça m'agaçait, enfin au fond, parce que j'arrivais jamais à avoir l'air agacée, apparemment je ne savais pas être bien en colère, on me disait que j'étais trop « mignonne » pour ça et ça me dégoûtait. Les gens étaient vraiment bizarres, parfois le bizarre effrayant, un peu comme le bizarre qui m'avait poussée dans cette situation. Je sentais le regard d'Emily sur moi et je ne résistai pas : je le lui rendis. Je me concentrai un moment sur la façon dont elle me regardait et j'y voyais quelque chose d'étrange. Je savais pas trop quoi en penser. C'était le genre de regard qui m'effrayait, pourtant c'était pas pareil avec Emily. Elle n'avait pas ce drôle d'air vicieux qui me faisait toujours tourner la tête à m'en faire tomber. Non, elle, elle était jolie comme ça, et j'avais presque envie de rester là. J'aimais bien ses bras autour de moi, parce qu'au lieu d'en avoir peur, je me sentais hors de danger. J'avais eu vraiment peur quelques secondes plus tôt, et voilà qu'Emily me protégeait. On ne me protégeait jamais d'habitude, enfin je croyais qu'Allen essayait de le faire mais s'il avait réussi je me serais sentie aussi bien, comme maintenant avec Emily.

Mais c'est vrai que ce qu'elle m'avait dit était étrange. Je pensais et là, j'entendis sa voix me demander si j'avais une « phobie de la marche », mais ça je m'en fichais, parce que j'avais aussi entendu sa bouche prononcer mon chou et ça m'avait fait tout bizarre. On m'appelait pas comme ça d'habitude, et elle le faisait. Je sursautai au contact de sa main. Je la regardai de plus près et, alors que sa main rejoignait mon visage, j'eus l'impression qu'elle attendait quelque chose de moi. Je pensais pas ça méchamment, c'est juste que je voulais bien attendre quelque chose d'elle, alors je supposai qu'elle attendait aussi de moi. C'est vrai qu'elle était jolie, Emily, et gentille, et sa main réchauffait ma joue pour ne pas que celle-ci ait froid. Mais la différence de température entre mes deux joues me fit quand même bizarre, mon nez me picota et un bruit étrange, suivi de petits bouts de liquide bucal, jaillirent de ma bouche. Je paniquai, parce que ça m'effrayait quand ça arrivait. Je n'aimais pas quand mon corps me disait quoi faire. Parfois, je ne mangeais pas pour garder le contrôle. J'avais même essayé de ne pas dormir pour être sûre de rester éveillée mais j'avais échoué.

Je vis le visage d'Emily et ça me désola. J'avais pas fait exprès ! Je passai mes doigts sur ses joues pour en retirer les petites bulles, puis ses lèvres intactes parce que j'aimais bien. Elles étaient jolies, tout en rose. J'aurais préféré le bleu mais Emily n'était pas née comme ça. Tant pis. Moi, Emily, je l'aimais bien comme elle était, et je me disais que changer quelque chose maintenant alors qu'elle était déjà très jolie serait dommage. Sans vraiment savoir pourquoi, je fus attirée par son visage et en ôtai mes doigts. C'était pas mes doigts que je voulais dessus. Non, je voulais mes lèvres sur les siennes. Pourtant, au dernier moment, une sensation bizarre dans mon ventre me tira en arrière. Le bizarre effrayant, encore une fois. Je me dégageai tout de suite du corps d'Emily parce que je voulais pas lui faire de mal et que j'avais failli commettre une immense erreur.

- Je – je suis désolée. Je voulais pas. Je sais que c'est pas bien ! J'espérais qu'elle me pardonne, mais Emily n'était pas méchante alors je savais qu'elle le ferait. Autrement, je serais déçue. Et triste, aussi. J'aimais beaucoup Emily. Elle était un joli rêve. C'est quand même dommage que j'avais peur qu'elle soit réelle. Je sais que c'est pas bien de faire ça comme ça. Même si j'en ai envie. Mais je veux pas qu'on tombe enceintes si on s'embrasse trop. Une fois, ça va, mais après c'est dangereux. Je suis désolée, je veux juste pas te faire de mal.

 

_________________
 


WE ARE I, ALL IN ONE.


Lorias, Pénélope, Nick, Drew, Talia, Delphine, Theo, Peter, Liam, Malicia, Adrian, Kelsey, Aléane, Lily, David.


Meet Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Trouver un rêve - Emily    

Revenir en haut Aller en bas
 
Trouver un rêve - Emily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Combat #1: Emily vs Kim
» j'ai du trouver un "exploit"
» elfe d'Haldir ou les trouver ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement ::  :: ❝ Université de Lir :: Logements-
Sauter vers: