Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 RENTRÉE 2016-2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MessageSujet: RENTRÉE 2016-2017   Dim 11 Sep - 22:10




Magicalement™


RENTRÉE 2016-2017 A POUDLARD.    
Back to Hogwarts.


Nouvelle rentrée à Poudlard. Les nouveaux élèves sont emmenés dans une salle à part après avoir traversé le Lac comme la tradition le veut. Chacun à leur tour, ils ont placé le Choixpeau sur leur tête, ils ont rejoint leur nouvelle maison, admiré la Grande Salle avec des étoiles dans les yeux, rencontrés les différents fantômes qui volaient ici et là. Les assiettes dorées brillent devant chaque apprenti sorcier, quelques-uns fixent leurs couverts en salivant d’avance. Mais il n’est pas encore tout à fait l’heure de se goinfrer. Et en effet, McGonagall, la fameuse directrice de Poudlard, se lève afin d’entamer son discours de rentrée.
Le silence se fait dans la Grande Salle alors qu’elle s’éclaircit la gorge.

« Bienvenue à tous pour cette nouvelle année à Poudlard ! »

Les élèves encore distraits se tournent vers elle, rapidement, l’attention général se focalise sur la directrice.

« Avant de festoyer ensemble, j’aimerais évoquer quelques règles essentielles mais aussi présenter les nouveaux membres du personnel de Poudlard. Tout d’abord, je vous rappelle qu’il est interdit de faire des tours de magie dans les couloirs entre les cours, pensez à notre concierge, il vous remerciera. Deuxièmement, les technologies moldues ne doivent pas être utilisées en cours sous peine d’être confisquées. Enfin, la sélection des joueurs de Quidditch se fera la deuxième semaine. Tout intéressé peut bien évidemment se présenter pour faire partie de l’équipe de leur maison après que notre infirmier, Monsieur Hope, vous ai déclaré apte à jouer. »

Elle invite du regard un homme à se lever et reprend la parole.

« J’ai l’honneur cette année d’annoncer que la maison Serdaigle compte désormais sur un nouveau directeur de maison, il s’agit bien évidemment de Monsieur Bartholomew. »

La Grande Salle accueille l’information en applaudissant, chacun allant de son petit commentaire. Après avoir obtenu à nouveau le calme, la directrice continue les présentations.

« Nous accueillons une nouvelle enseignante d’Astronomie, Madame Gordon. »

Elle se lève à son tour pour que les élèves la visualisent et se rassoit rapidement.

« Merci de bien vouloir accueillir cette année également, votre nouveau professeur de Soin aux créatures magiques, Madame Chatterton. »

A son tour elle se lève l’espace de quelques secondes.

« Enfin, veuillez remarquer que nous avons un nouveau Garde-Chasse, monsieur Sharp. »

Même traitement pour lui, et enfin, Minerva McGonagall peut terminer son discours.

« Bonne rentrée à tous. »

Elle ponctue sa phrase en claquant des mains, faisant apparaître des plats débordants de victuailles tandis qu’un tonnerre d’applaudissement éclate dans la Grande Salle, suivi d’un brouhaha bien spécifique :
Celui provoqué par le retour des élèves à Poudlard.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charlie A. Carter
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   Dim 18 Sep - 22:04

L’été était passé à une vitesse impressionnante. D’un côté, m’éloigner à nouveau de l’habitation familiale me faisait du bien. Le retour à Poudlard m’angoissait, laisser mon père seul me terrifiait mais d’un autre côté, j’étais à moitié soulagée de monter dans le train pour la dernière année. C’était étrange de se dire que l’aventure Poudlard allait bientôt s’achever. Le plus stressant dans tout ça c’était sans doute l’incertitude de mon avenir. Je doutais que l’Université de Lir m’accepte, et de toutes les manières je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire. Je m’étais habituée à mon train-train quotidien à l’école de sorcellerie, et voilà qu’il fallait maintenant que je sache ce que je voulais étudier, et pour quoi faire. J’étais incapable d’endosser plus de responsabilités, j’étais sûre de ne pas être prête à me prendre en mains et me mettre à travailler sérieusement. D’un autre côté, je ne pouvais pas ne pas faire d’études et enchaîner les petits boulots, si ? J’avais besoin d’un environnement stable mais j’étais incapable de me l’offrir.

Musique dans les oreilles, j’ai passé la plupart de mon trajet à regarder par la fenêtre, ignorant l’agitation qui régnait dans le Poudlard Express. Je n’étais pas dans le même monde qu’eux et une partie de moi était sans doute encore accrochée à la dernière vision de mon père que j’avais. Ça me hantait souvent pendant plusieurs jours et chaque matin je me demandais si j’allais le revoir. Cette année plus que toutes les précédentes, je doutais que mon père survive et je ne savais pas si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle. La gorge nouée, je n’ai pas décroché un mot jusqu’à ce qu’on arrive à Poudlard. En retrait, je décidais d’éviter tout ceux que je connaissais de près ou de loin et je me suis donc assise seule à cette table que je connaissais bien à force. Je me revoyais la première année, retrouvant Alec dans ce monde magique inconnu. J’ai souri en pensant que le soir même de notre arrivée, nous avions déjà brisé un bon nombre de règles. Mon arrivée à Serpentard n’avait pas été facile mais malgré tout avec le temps je m’étais fait une place et j’étais presque nostalgique de ces premières années où tout me paraissait plus facile.

Je me suis surprise à chercher Jonathan à la table des Gryffondor. Pendant quelques secondes mon regard s’est attardé sur lui, et je crois même que nos regards se sont croisés. Et puis McGonagall a entamé son discours de rentré. Avec une attention un peu feinte, j’ai regardé les nouveaux enseignants, m’attardant légèrement sur Chatterjenesavaisdéjàplusquoi qui semblait envoyer des signes à… Jonathan Shepard. Les regards se sont tournés vers lui et je n’ai pas pu réprimer le sourire amusé qui s’est étiré sur mes lèvres. Qui que ce soit, la nouvelle enseignante le connaissait, et elle savait comment l’embarrasser, à moins qu’elle ne s’en rende pas compte. J’ai à peine prêté attention à l’annonce du nouveau garde-chasse tant je restais intriguée par cette nouvelle prof. Les rumeurs allaient bientôt circuler de bon train et il ne me resterait plus qu’à demander à Jonathan qui elle était. J’ai ricané doucement en me rendant compte que ça ne pouvait absolument pas être aussi simple depuis qu’il m’ignorait royalement. Depuis qu’il m’avait embrassé quelques jours avant la fin de l’année.

Le claquement de main de la directrice m’a ramené à la réalité. Oubliant Jonathan, je me suis servie à manger en discutant vaguement avec mes chers camarades Serpentard. Ils m’auraient presque manqués.

_________________
Where do bad folks go when they die ?
His long sleeves cover the scars of his addiction, but his words convey thoughts of someone who is intelligent and sensitive, perhaps too sensitive for his own good.
©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel N. Sharp
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   Dim 18 Sep - 22:42


Encore à moitié la tête dans chaque recoin du monde, j’avais dû rejoindre Poudlard moi aussi. Accompagné de Marcel, de ma guitare et de quelques vêtements, j’avais emménagé dans la cabane qui m’était réservée. J’étais donc naturellement arrivé plus tôt que les élèves, comme le reste du personnel de Poudlard. Bien que certains devaient sans doute y vivre en permanence et peut-être bien que se serait mon cas d’ailleurs. J’étais anxieux, Poudlard était une histoire qui remontait à une dizaine d’années pour moi. J’avais quitté le château de manière prématurée, sans diplôme, sans argent, sans travail en vue, sans avenir, sans personne. Juste avec un rêve qui avait vite été brisé par mes amis de l’époque. Ils étaient ce que j’avais de plus important et pourtant ça faisait maintenant trois ans que je n’avais pas eu de nouvelle d’eux. Je n’avais pas cherché à les contacter et je crois qu’eux non plus. Anna mise à part. Elle avait essayé mais je n’avais jamais répondu à ses lettres depuis celle que je lui avais envoyé. A quoi bon après tout ? Je ne comptais pas la revoir, et elle avait sa vie stable. Un mari, un job, peut-être même un enfant déjà. Je l’ai imaginé plusieurs fois dans un pavillon en mère de famille aimante. Bien entendu, ça ne collait pas à celle que je connaissais mais je la croyais parfaitement capable de s’adapter. Après de là à savoir si ça lui convenait… ça n’était pas mes affaires.
Toujours était-il que j’étais de retour sur le terrain de jeu de mon adolescence.

J’avais détesté Poudlard. Pas l’environnement en soit, simplement ceux qui s’y trouvaient, et les cours m’avaient semblé plutôt insipides. Alors pourquoi revenir ? Je n’avais pas franchement la réponse, ça m’avait paru évident. La place de garde-chasse était libre, je n’avais rien à faire, l’endroit était beau, tranquille, le travail pas éprouvant. J’avais du temps pour moi, pour la musique, pour Marcel. La maisonnette me convenait tout à fait, j’avais déjà vécu dans pire, je n’en demandais de toutes les manières pas beaucoup : je n’avais pas de quoi en même temps. Parallèlement, j’avais envoyé une lettre à mon père et à ma mère, leur annonçant mon retour. J’attendais toujours une réponse de l’un d’eux sans vraiment y croire et peu importait. Parents ou pas, nous n’avions jamais vraiment eu la relation privilégiée que j’avais tant voulu et finalement, il était rare que nous nous parlions, encore plus que l’on se voit. Je devais sans doute être une source de problèmes dans leur tête, l’enfant qui se gâche et qui du coup fait un peu tâche.
Tant pis, il y avait bien longtemps que j’avais cessé d’espérer leur approbation.

Enfin, tout commençait tranquillement et bien entendu, McGonagall m’avait rappelé que c’était à moi que revenait la tâche d’aller récupérer les nouveaux arrivants pour leur faire traverser le Lac. Après avoir paniqué pendant quelques temps, j’avais pris mon courage à deux mains. Après avoir bégayé quelques fois, j’avais finalement réussi à faire en sorte qu’ils me suivent et qu’ils arrivent en un morceau au château. Je m’étais finalement effacé pour m’éloigner du monde, soulagé que ce soit fini.
Bien entendu, j’avais oublié le banquet.
Pire, j’étais à milles lieux de m’imaginer qu’un simple garde-chasse ait le droit à sa présentation personnelle.
Rien que de me tenir à la même table que le reste du personnel me mettait mal à l’aise. Je regardais avec attention mon assiette vite, prenant bien soin de ne pas relever la tête, profondément inspiré par mon récipient complètement vide. Je n’ai pas adressé un mot à mon voisin que je connaissais de toutes les manières pas (et que je m’efforçais de ne pas connaître). J’ai écouté le discours de la directrice, lançant un bref regard aux nouveaux enseignants avant de me reconcentrer sur mes couverts. J’ai sursauté en entendant les mots « garde-chasse » et j’ai senti mon cœur accéléré quand elle a prononcé mon nom. Affolé, je me suis levé brusquement, manquant de renversé mon verre. Les yeux rivés sur le fond de la salle j’ai essayé d’imiter ceux qui m’avaient précédé avant de me rasseoir tout aussi rapidement. « C’était pas brillant mais au moins je salue pas une personne invisible dans la salle. » J’ai marmonné ça sans m’en rendre compte tandis que la nouvelle enseignante de soin aux créatures magiques faisait des signes à quelqu’un que je n’osais même pas chercher du regard. J’essayais de calmer mon rythme cardiaque quand McGonagall a frappé dans ses mains pour annoncer le début du banquet.
Soulagé, je me suis servi un verre de vin et de quoi me rassasier : la torture était terminée.

_________________


Seemed so ideal to the outside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lucy Chatterton
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   Lun 19 Sep - 0:42




Une mèche dans le ragoût.

Une dernière mèche rebelle replacé derrière l’oreille, tout était bon. Les habits étaient parfait, propres, repassés, sans fautes de goût, sans en faire trop. Le maquillage discret, mettant un léger accent sur les yeux plus que sur les lèvres, soulignant parfaitement le regard. Tout était bien, il n’y avait aucune raison de s’en faire. Elle ne put quand même pas s’empêcher de s’inspecter une dernière fois dans le miroir, est-ce que ces chaussures étaient vraiment le meilleur choix ? Tant pis, elle n’avait plus le temps, ça faisait tâche d’arriver en retard le premier jour. Elle attrapa son sac et se précipita vers la sortie.

Dehors, son anxiété resta au beau-fixe. Elle se demandait si elle n’avait pas des cernes, si cela se voyait. Elle pestait contre cette propre nervosité qui l’avait empêché de bien se reposer. Aujourd’hui, c’était un jour tellement important, elle voulait que tout se passe bien, être présentable, intouchable, irréprochable. Il le fallait, parce qu’aujourd’hui, elle prenait un tournant dans sa vie, un moment décisif. Dans la soirée, on allait annoncer son retour dans un lieu qu’elle connaissait bien, pour y avoir passé toute une partie de sa jeunesse : Poudlard. Après tant d’année, elle revenait au château, non plus en tant qu’élève, mais maintenant en tant que professeur. Il y a quelques années encore, elle n’aurait jamais imaginé ce plan de carrière, mais aujourd’hui, elle ne voyait pas quoi faire d’autre. Tout faisait parti d’un plan, qu’elle n’avait pas conçu dans les moindres détails, et qui n’allait certainement pas marché comme des roulettes. Tout ce qu’elle avait fait, c’était remettre la fonctionnement du plan sur la réaction pré-supposée d’une seule et unique personne, son fils. Jonathan.

Des années les séparaient, ces deux là, la mère et le fils. Dix ans, peut-être neuf, elle ne savait même plus. C’était sans importance. Au fil du temps, on ne compte plus, seul le manque s’accumule. Elle voulait le revoir, s’excuser de sa longue absence, le serrer dans ses bras et reprendre tout comme avant. Elle voulait être une mère comme les autres, présente, aimante. C’est pour ça qu’elle était revenue, pour ça qu’elle était devenue professeur dans son école, pour pouvoir être près de lui, et lui prouver qu’elle ne partirait plus. C’était une évidence, il ne pourrait qu’être heureux de son retour, il n’y avait même pas besoin qu’il la pardonne, après tout il n’y avait rien à pardonner. Elle était de retour non ? C’était suffisant. Se répéter une idée en boucle ne la rend pas plus vraie. Elle n’avait même pas osée lui envoyer une lettre, le prévenir. Peut-être qu’en plus de tout ça, une surprise serait la cerise sur la gâteau, peut-être pas. Qu’est-ce qu’elle pouvait faire d’autre ?

La cérémonie commença, de quoi rendre nostalgique n’importe qui. Le sourire ne la quitta pas, la nervosité n’avait jamais su la prendre au dépourvu aux yeux des autres. Elle était une comédienne née, avec ce besoin constant de plaire, et donc de jouer, d’être agréable. Il n’y avait pas besoin de suivre un de ses cours, où même de l’entendre s’exprimer, pour voir en elle la professeure cool et sympa, proche des élèves. Elle avait toujours su se faire apprécier dès le premier regard. Son masque souriant bien placé, elle le cherchait désespérément du regard, la raison de sa présence, son fils. Elle finit par l’apercevoir, un peu plus loin, le nez par terre, à la table de gryffondor. Le contact ne pouvait avoir lieu que s’il daignait relever la tête, chose qui semblait impossible.

Heureusement, c’est ce moment là que le destin choisit pour annoncer sa nomination. Son nom, prononcé distinctement dans toute la grande salle, résonnant dans les oreilles de chaque élève. Un seul le connaissait. Il releva la tête instantanément, et le premier contact eut enfin lieu. Elle souriait, d’un vrai sourire cette fois-ci, et lui fit un petit coucou. Complètement obnubilé par son petit bout de chou, sans faire attention à ce que les autres élèves pourraient pensée. Une nouvelle prof qui fait des petits signes débordant d’amour à un élève particulier ? Parfaitement normal.


_________________

♦ - - - - L’optimiste rit pour oublier ; le pessimiste oublie de rire. - - - - ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wardan Goodenough
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   Lun 19 Sep - 0:46

Rentrée
2016-2017
Wardan
feat.
Transplanage


 

 



 

 

"But you've gotta make your own music
Sing your own special song,
Make your own kind of music,
Even if nobody else sings along."

Cela faisait maintenant quelques années que Wardan était Professeur à Poudlard et, à présent, une tradition s'était installée.

La journée d'avant, son épouse regardait la valise qu'il avait faite, à sa manière. C'est-à-dire qu'il y avait jeté les vêtements qui lui plaisaient sur le moment, en général des vêtements plein de couleurs qui n'allaient pas du tout ensemble. Hazel regardait sa valise, et le regardait à lui. Plus de cinquante ans de mariage, et elle arrivait toujours à être blasée par la garde-robe de son mari. Mais comme ça la faisait sourire, elle ne lui disait rien.
Alors, elle lui refaisait la valise, ou du moins, tâchait d'associer des tenues qui ne jureraient pas trop. Il la regardait faire, en profitant pour rajouter de nouveaux vêtements auxquels il n'avait pas pensé. Au final, la valise du Professeur de Divination était toujours bariolée. Comme chaque année.

Comme il vivait à Pré-au-Lard, il n'avait pas besoin de prendre le Poudlard Express. Il marchait vers le chateau en faisant léviter sa valise devant lui; s'il voyait quelqu'un, il saluait la personne en faisant faire un looping à sa valise. Forcément, il finissait par arriver au château; il allait poser sa valise dans son bureau. Même s'il vivait à Pré-au-Lard, c'est à dire, la porte à côté, il dormait tout de même à Poudlard pendant l'année scolaire. Cela lui permettait d'être disponible à toute heure du jour et de la nuit pour les élèves, et il pouvait également participer aux rondes de nuit. Il prenait son temps pour monter et s'installer, déjà parce que 7 étages à 73 ans, c'est pas exactement une balade de santé, surtout quand Poudlard n'a pas encore installé de monte-escaliers Stannah dans ta Tour.

Et maintenant, il était installé à la Table des Professeurs, dans la Grande Salle. Ce moment était spécial pour lui; lorsqu'il voyait les élèves arriver, il se souvenait de sa propre arrivée dans la Grande Salle, plus de 60 ans plus tôt. A quel point il avait été impressionné par la taille de la Salle; lui qui venait d'un petit village d'Irlande, il n'avait jamais vu ça avant. Lorsqu'il avait été placé à Poufsouffle, il n'avait vu que des visages souriants, et reçu des "bienvenus" sincères. Lorsqu'il avait quitté Poudlard, 7 ans plus tard, Poudlard était une seconde maison pour lui.
Ce sentiment de nostalgie continuait encore dès qu'il voyait un élève être placé à Serdaigle, Gryffondor, ou Serpentard. Ses enfants avaient été placés dans ces maisons, et il ne pouvait s'empêcher de s'imaginer la scène, et leurs réactions. Il savait que sa fille avait trouvé ça étrange, d'être placée à Serpentard alors qu'elle était presque exclusivement d'ascendance Moldue; Wolfie avait été amusé, mais pas étonné, d'être placé à Serdaigle. Quant à Warren... Wardan tâchait de ne pas y penser plus en détail, et se concentrait plutôt sur les nouveaux arrivants. Bien entendu, le Directeur des Poufsouffles applaudissait toujours plus fort pour les nouveaux arrivants dans sa maison, se levant à chaque fois pour les saluer. A la fin de la soirée, il irait les attendre dans la Salle Commune, pour se présenter à eux. C'était une habitude qu'il avait prise, et qu'il adorait. Comme ça, au moins, il savait que ses élèves savaient qui il était, et il était capable de rassurer les plus anxieux d'entre eux.

A leur tour, les nouveaux Professeurs étaient présentés. Pour chacun d'entre eux, Wardan les salue avec enthousiasme. Certes, à la fin de la soirée, il a un peu de mal à sentir la paume de ses mains, mais après tout, cette soirée n'a lieu qu'une fois dans l'année. Autant en profiter.
Et, enfin, le point d'orgue de la soirée : l'arrivée de la nourriture. Le manger. La vie. Avec un large sourire, Wardan commence à manger. L'année scolaire commence et, comme d'habitude, elle promet de grandes choses.

© Gasmask



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Allen Kalon
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   Lun 19 Sep - 15:14



Make it double.



Les mêmes élèves, sans sa promo maintenant partie, avec une nouvelle vague d'élèves de première année. Allen n'avait pas l'impression d'avoir changé d'année. Il était toujours en septième année, après tout. Il était repartie pour refaire les mêmes cours, repasser ses examens de fin d'année qu'il avait intentionnellement raté l'an passé. Raté, mais de peu, pour ne pas attirer les soupçons. Il fallait dire que son redoublement était un miracle. Il n'était pas brillant en classe mais n'était pas mauvais non plus, alors il n'avait pas de raison de redoubler. Presque aucune. En effet, certaines choses le retenaient ici. Tout d'abord, il n'avait aucune idée de quoi faire ensuite. Faire des études, d'accord, mais quoi ? Qu'étudier ? Pour faire quoi ensuite ? Il n'était pas certain de pouvoir continuer longtemps dans le système scolaire, mais il ne voulait pas non plus se mettre à travailler tout de suite si c'était pour avoir un petit boulot peu gratifiant. Allen voulait aider. Aider les gens. Qui exactement ? Comment ? Aucune idée. Il voulait juste aider. Alors, une année de plus à Poudlard lui serait bien utile pour trouver une réponse. Il avait besoin d'un peu plus de temps pour décider quoi faire de sa vie, surtout quand peu de choses l'intéressaient. Par ailleurs, les cours ne l'intéressaient pas tant que ça, mais il ne les détestait pas non plus. Il était pris dans un cycle de banalité et il lui était difficile de s'en échapper. Un semblant de normalité, c'est ce qu'Allen n'avait pas eu depuis bien longtemps.
Mais ce n'était évidemment pas la seule raison. Sinon, il se serait peut-être décidé à faire une année d'études à l'Université de Lir et se serait décidé ensuite sur ce qu'il voulait faire exactement, quitte à changer de domaine d'études. Sa seconde raison était attachée à la troisième, aussi il est inutile de décrire les deux séparément. Il s'agissait de Lorias, et de ce qu'il s'était passé l'an dernier. Il préférait rester pour la dernière année de sa cousine, étant le seul à connaître la majeure partie de l'histoire. Il ne voulait pas que les choses dégénèrent à nouveau. D'ailleurs, ce qui s'était produit dans la Salle sur Demande avait été apparemment gardé secret. Pourquoi Charlie n'avait rien dit, Allen n'en savait rien. Il aurait aimé savoir mais il ne se voyait pas aller le lui demander. Elle ne lui avait pas reparlé et il était convaincu qu'elle le détestait. Ils ne s'entendaient pas mal, pourtant, au début. Avant tout ça. Mais ce tout ça n'était pas une mince affaire et il semblait que tout le monde essayait d'oublier.
Parfois, Allen regrettait son choix de se mêler aux histoires de sa prétendue cousine. Mais il n'avait jamais pu abandonner personne, quand bien même son cœur s'alliait souvent avec son cerveau pour le lancer sur cette route sombre et ne plus souffrir inutilement, et il savait déjà qu'il n'en aurait pas le courage cette année. Et alors venait l'argument choc : s'il n'était pas intervenu ce soir-là, que serait-il arrivé à Charlie ? Cette question lui arrachait tous ses regrets. Il n'osait imaginer ce que Lorias aurait fait, ou plutôt X, comme il nommait la personne ayant pris possession du corps de sa cousine – à défaut d'avoir connaissance d'un nom. Ayant constaté l'état de Charlie, il se doutait de la fin de cette histoire s'il n'était pas arrivé, et cela l'effrayait de savoir que ce genre de monstre habitait Lorias, et que Charlie aurait pu mourir pour rien. Un rien d'autant plus effrayant que personne d'autre qu'Allen n'aurait pu arrêté ça, car personne d'autre ne savait véritablement ce qui se passait avec Lorias.
Une belle toile d'araignée dans laquelle Allen avait été pris, le laissant indécis sur ses actions et les choix qu'il devait faire. Ce qu'il savait aussi, avec tous les faits connus, c'est qu'il allait probablement être tenu pour responsable de tout ce qui s'était produit et pourrait encore se produire. Mais il ne craignait pas non plus l'avenir. Peu importait ce qui arriverait, Allen prendrait les choses comme elles viendraient. Il avait toujours été en quelque sorte le bouclier se prenant tous les dégâts que son entourage pouvait subir et il doutait que cela ne change un jour.
L'appel le ramena à la réalité. Il constata l'arrivée de nouveaux professeurs. Comme quoi il y avait bien du changement cette année, finalement. Cela ne changera pas grand chose pour lui, qui fixait la table depuis le début de la cérémonie, et ne risquait pas de le perturber.
Sa dernière année pouvait commencer, septième année qui sera cette fois bien sa dernière à Poudlard.


_________________
I'm so desperate...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   Dim 25 Sep - 15:05


Le moment présent est la piste désignée à tout nouveaux départs



Melinda remonta le col de son manteau et serra les bars sous sa poitrine pour se réchauffer. On n'était que début septembre mais les soirées étaient déjà fraîches. Elle aimait toujours autant ces arrivées nocturnes. Le château se dévoilait dans la brume du lac et les multiples lanternes qui l'illuminaient lui donnait un air quasi mystique. La jeune femme ne s'était jamais lassé de la beauté du lieu et elle la redécouvrait à chaque rentrée avec un plaisir non dissimulé. Elle grimpa les marches de l'école, Arielle à ses côtés. Elle eu un léger pincement au cœur en songeant que c'était la dernière rentrée qu'elles ferraient ensemble. Sans doute consciente de son trouble , sa meilleure amie lui saisit la main pour la presser dans la sienne, avec un sourire encouragent. Melinda lui rendit son sourire. Le concierge attendait en haut des marches, scrutant la brunette de ses petits yeux de fouine. Il la détestait depuis son premier jour à Poudlard. La petite Mélinda frêle et timide qu'elle était alors s'était fait bousculé par deux grosses brutes de Serpentard et elle était rentré dans l'ancien professeur de potions, qui s'était cassé le nez en chutant. Bien sûr, tout cela n'était qu'un accident mais depuis ce jour, le concierge la regardait toujours d'un air inquisiteur. La jeune femme releva le menton fièrement et sourit en passant devant la fouine.

Bonsoir, Monsieur.

Le vieil homme hocha la tête, décollant juste une seconde son regard de Melinda. Une fois dans son dos, Arielle fit une grimace à son attention, ce qui les fit pouffer de rire. Ignorant son regard courroucé, les deux amis s’engouffrèrent dans la grande salle. Comme lors de toute rentrée, elle était pleine comme un oeuf de dragon. Jouant des coudes, les deux pouffouffles réussirent à s'installer à la table de leur maison. Bien qu'elles ne soient pas dans la même année et qu'elles ne suivaient donc pas les mêmes cours, elles passaient le plus clair de leur temps ensemble. Dans l'allée centrale, les premières années se pressaient et se bousculaient. Sur leur visage ont pouvait lire de la fierté, de l'appréhension ou de la nonchalance selon les cas. La brunette se souvient avec indulgence de sa propre répartition. Elle avait failli s'évanouir avant d'avoir atteint le Choixpeau, sûre qu'aucune maison ne conviendrait à ses traits de caractère. Elle accueilli avec enthousiasme toutes les nouvelles recrues de sa maison, applaudissant à tout rompre, jusqu'à avoir les paumes des mains brûlantes. Dire que ses frères auraient pu en faire partie.

Lorsque Minerva McGonagall se leva et passa devant la grande table pour prendre place derrière le pupitre, un silence de plomb s'abattit dans la salle. Gare à celui qui ferrait plus de bruit qu'une mouche durant le discours de la directrice de maison. Connaissant les règles de Poudlard par coeur, la sixième année en profita pour jeter un regard curieux aux autres tables. Elle parcourut les rangs des verts et argents avant de se poser son regard sur un jeune homme qui semblait absorbé par les noeuds dans le bois de la table. Il était ailleurs, perdu dans ses pensées, et une barre soucieuse plissait son front. L'empathe se concentra intensément sur lui. Elle avait du mal à distinguer les auras et les émotions des personnes qu'elle ne connaissait pas mais le brun, plutôt agréable à regarder, avait suscité sa curiosité. Alors qu'une forme flou vaguement colorée commençait à se former autours du jeune homme, ce dernier leva les yeux vers elle. Melinda s'enfonça instantanément sur le banc, en espérant qu'il n'ait pas remarqué la manière dont elle l'avait observé. Mal à l'aise, elle reporta son attention sur la directrice des Gryffondors, qui présentait les nouveaux éléments du corps enseignant. La nouvelle professeur de soin aux créatures magiques avait l'air plutôt gentille, décida t'elle. Elle réprima un sourire quand elle vu la belle blonde adresser un petit coucou à l'assemblée et hocha la tête de manière affirmative quand elle entendit un voisin de tablée déclarer qu'elle semblait "cool". Melinda l'aurait plutôt décrite comme peu soucieuse des conventions, mais au final, l'un n'allait sûrement pas sans l'autre.

Quand elle passa au nouveau garde chasse, une vague de rires secoua les rangs. Le jeune homme, visiblement nerveux d'être ainsi exposé aux regards de centaines d'élèves, se leva brusquement de sa chaise, manquant de renverser l'argenterie. Il semblait aussi à l'aise qu'un strangulot hors de l'eau, ce qui lui attira immédiatement la sympathie de la jeune femme. Heureusement, son calvaire fut rapidement terminé puisque Minerva Mcgonagall acheva son discours et que le banquet apparut sur les tables dans un plop qui, bien que  retentissant, fut noyé sous le bruit des applaudissements et des huées des élèves. Son estomac gargouilla. En prenant une bouchée du curry d'aubergine qu'elle venait de se servir, elle s'appuya sur son coude, et mit sa tête dans sa main.




© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dean M. Rosier
Serpentard

avatar

Serpentard




MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   Dim 25 Sep - 19:13



The 10th year and still the hottest teacher.

Je rentrais de vacances en Espagne, l'air m'avait fait du bien, cela ne pouvait pas être plus différent que l'Angleterre, et avec ce voyage de quelques mois, j'avais pu enfin réussir à apprendre une nouvelle langue. C'était sans me retourner que j'avais laissé Esteban derrière moi. En effet dès le premier jour, à mon arrivée, j'avais trouvé ma proie. Le jeune serveur qui trottinait et se prenait les pieds dans n'importe quel petit tapis posé par terre. En un clin d'oeil je l'avais convaincu de quitter son travail et de passer l'été en ma compagnie. J'avais besoin de compagnie, de distraction, et d'un traducteur. Le jeune homme avait 22 ans et en me regardant, avait pensé que j'en avais 25, et je n'ai jamais démenti.

Après ces vacances, j'avais un teint parfait, et lui avait trouvé le petit plus de confiance en lui qui lui manquait. Un échange parfait.
Désormais, je retournais à Poudlard, je rentournais dans le monde magique que j'avais zappé en ces deux mois de vacances. Mes cours étaient toujours bien préparés à l'avance dans ma valise et ainsi je retrouvais Poudlard bien vite. Plongée dans cet environnement que j'avais connu en tant qu'étudiante et maintenant professeure. Welcome Home me dis-je en rentrant. Posant mes affaires dans mes appartements au château, je rejoins les professeurs dans la grande salle, pour le moment bien vide. Minerva m'adressa le plus cordial des sourires et je fis de même. S'il y avait bien quelqu'un pour qui j'avais un respect sans limite, c'était bien pour Professeure Mc Gonagal. Je serrais la main des collègues que je connaissais déjà bien, échangeant quelques cordialités avec chacun d'eux, puis vint à me présenter aux nouvelles recrues de Poudlard, une jeune femme blonde avait rejoins les rangs. Un sourire léger sur les lèvres je la toisais du regard "yeah, still the hottest teacher." puis saluait les autres avec une petite touche de contentement, je pris ma place à table, tandis que les élèves entraient. Je regardais chacun d'entre eux, mon regard les transperçant, dans les rangs de serpentard je reconnu mes élèves préféré-e-s et leur adressant un sourire je tournais ma tête pour saluer d'autres. La jeune Rosebay prenait place et je souris platement en la voyant s'installer. Elle était une de mes élèves préféré-e-s malgré le fait qu'elle se trouvait à Pouffsouffle. J'étais persuadée qu'elle avait quelque chose en plus que les autres.

Les premières années arrivèrent ainsi que le nouveau garde chasse. Un de mes sourcils se leva plus haut que jamais face à cet homme. Décidément, on plaçait bien d'étranges personnes au poste de garde chasse chaque année. La tête haute, je redirigeait mes pensées sur les élèves, sur ceux que j'allais encore découvrir cette année, et sur tous ces premières années à qui j'allais pouvoir faire peur. J'avais une réputation à tenir, celle de "the hot strict and sadistic teacher." c'était mon rôle et je ne l'échangerais pour rien au monde. Une nouvelle année commençait et si Gryffondor avait gagné la coupe l'année passée, j'allais bien aider les Serpentard à la récupérer.

_________________


Beware,I'm always watching.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: RENTRÉE 2016-2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
RENTRÉE 2016-2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» signatures 2016-2017
» Masse Salariale 2016-2017
» Agents Libres 2016-2017
» Classement NHL 2016-2017
» Classement saison 2016-2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement ::  :: ❝ Le Château. :: La Grande Salle-
Sauter vers: