Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 This is no accident - Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MessageSujet: This is no accident - Gabriel   Dim 4 Déc - 22:54


This is no accident

Comme tous les samedis, Lilia n'avait pas pu résister à la tentation de passer chez Fleury et Bott. Et comme tous les samedis, elle en était ressortie une bonne heure plus tard, trois gallions de moins dans son portefeuille et deux gros ouvrages sous le bras.   Son choix s'était porté cette semaine sur Mille herbes et champignons magiques et un tout nouveau livre dont elle attendait la sortie avec impatience, Demiguise, le guide d'observation. Cette espèce, particulièrement furtive, avait la réputation de ne pouvoir être vue que par les sorciers les plus aguerrie dans la chasses aux créatures magiques et avait toujours intrigué la jeune sorcière. Elle avait toujours voulu, elle aussi, pouvoir faire partie de cette élite, et pourquoi pas essayer un jour d'étudier son poil pour en faire des cœurs de baguettes encore jamais vu ailleurs. Comme à son habitude, elle avait flâné jusqu'au Royaume du Hibou où la brune avait pris le temps d'observer les animaux un long moment avant d'enfin de décider à rentrer.
 
L'étudiante comptais repasser par l'université pour étudier à la bibliothèque et choisi donc de transplaner devant le portail de l'école, endroit généralement déserté par les autres sorciers préférant le parc aux petits chemins et  leurs étrange fumée épaisse anti-moldus pesant autours du lac qui cerclait le campus. Lilia reboutonna son épais manteau, replaça bien l'écharpe de son ancienne maison à Poudlard autour de son cou, s'assura que ses lunettes étaient bien callées sur le bout de son nez et se concentra sur ce paysage pittoresque qu'elle cherchait à atteindre. Destination, Détermination, Décision.  Elle ne pouvait pas se laisser distraire par un morceau de laine venant s'agiter sous son nez si elle ne voulait pas finir désatibulée. Un coup de baguette, et l'américaine avait disparue.
 
Quand elle refit surface dans la brume irlandaise, Lilia avait toujours ses doigts fermement agrippés à ses livres, et ses bottes bien ancrées dans la terre boueuse du bord d'étang. Pas le temps de faire le moindre pas vers son établissement qu'elle ressenti un choc violent dans son dos et, en moins de temps qu'il ne fut pour le dire, elle se retrouva au sol, ses précieux manuscrits dans la boue, et sa propre baguette un peu plus loin, à quelques dizai
nes de centimètres du lac. S'imaginant déjà le pire, elle se précipita jusqu'à son arme, pointant sa baguette vers son adversaire imaginaire avant de réaliser qu'il ne s'agissait que d'un simple membre du personnel à qui elle avait violemment coupé la route en apparaissant.
 
Surprise par sa propre bêtise, elle observa l'homme sans pour autant cesser de le pointer du bout de sa baguette. Après avoir porté une attention un petit peu plus poussée au physique du jeune homme, la sorcière finit par se demander si la personne qu'elle venait de percuter était peut-être un autre étudiant. Il avait l'air assez jeune, finalement, et lui semblait probablement avoir l'âge d'être en quatrième ou cinquième année. Son visage ne lui rappelait pas grand-chose, mais c'était aussi le cas de la plupart de ses camarades au sein de sa propre promotion et le garçon avait, dans tous les cas, un physique qui lui apparaissait plutôt banal. C'est en le détaillant qu'elle perçu à nouveau sa baguette, toujours pointée avec une certaine forme de détermination sur l'inconnu.

- J-je suis désolée !

Bien qu'honnêtement confuse, la serdaigle ne semblait qu'à moitié sincère. Son esprit était en effet complètement obnubilé par la reconstitution des évènements qui l'avait amené à se retrouver dans cette situation. Et la cause, c'était tout de même son retour de la librairie. Ce qui signifiait fatalement la présence de livres. Livres qui n'était pas dans ses main, remplacé par sa baguette qu'elle s'empressa de ranger dans la poche intérieure de son manteau.  Mais alors, où étaient passés ses achats? Un peu plus loin, à l'endroit où leur propriétaire avait atterri. Les quelques secondes qu'ils avaient passé au sol les avaient salement couvert de poussières. Le drame. En bonne disciple de Rowena, Lilia se précipita vers ses ouvrage, les essuya avec la manche de son vêtement avant même de songer à se relever et songer à vérifier son propre état. La laine de son étoffe s'était sérieusement imprégné de la boue, ce qu'elle observa en se relevant d'un pas maladroit. Entre deux jurons, elle relevais la tête pour s'assurer de l'état de celui qu'elle avait surpris.  

- Vraiment, je suis sincèrement … arg…. Ça part pas… sincèrement désolée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel N. Sharp
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: This is no accident - Gabriel   Lun 19 Déc - 22:51


Lilia & Gabriel


Le temps se rafraichissait doucement et ça n’était pas pour me déplaire. Les paysages froids, les boissons qui réchauffent, la fumée qui s’échappe du nez de quelqu’un qui respire. Je trouvais quelque chose de rassurant dans la fraicheur de l’hiver. Dans mon envie pressante d’oublier le rejet d’Anna, j’étais allé me perdre dans les endroits les plus reculés du monde. Ceux qui offrent une vue imprenable, ceux qui rassurent et qui effraient à la fois, ceux qui vous rendent insignifiants. Je ne m’étais pas lassé de ces grandes étendues blanches, du silence intense qu’offrait la neige. Tout autour de moi n’était que neige et glace, et j’avais hésité longtemps à ne plus revenir du côté de Poudlard et de vivre ici, seul. De vivre de musique et de nature, loin, bien loin de ce monde qui m’étouffait, m’apeurait, me blessait. Pourquoi alors être revenu ? Même moi je ne savais pas vraiment. Je crois que j’avais espéré retrouver ceux qui avaient fait mon monde pendant un temps. Mais ils étaient tous partis, chacun s’était construit un autre univers et je n’en faisais plus parti. J’avais constaté ça à mon retour, une pointe au cœur, avant de me rendre compte que j’avais fait pareil. J’étais parti à la découverte du monde sans leur laisser de nouvelles, sans leur dire. Je m’étais enfui pour oublier. Si j’avais été un Gryffondor, j’aurais fait honte à ma maison. Mais de toutes les manières j’étais Poufsouffle et j’avais abandonné Poudlard trop tôt pour revendiquer mon appartenance à un maison, peu importe laquelle. Et puis, était-ce réellement important ? J’en doutais.

Il m’arrivait assez régulièrement de quitter Poudlard pour transplaner jusqu’à l’Université de Lyr et j’avais pris pour habitude d’emporter mon chien. Il m’était difficile de me séparer lui, c’était un compagnon important, pour des voyages à l’Université qui eux, en revanche, n’étaient pas franchement importants. J’y allais pour chercher des personnes, des fantômes de mon ancienne vie, ou bien simplement pour assister à des cours qui me semblaient intéressants et dans lesquels je ne remettais plus jamais les pieds. Le système scolaire ne m’avait jamais convenu, j’étais incapable. J’avais soif de liberté, de musique, je me voyais mal me remettre à travailler sur un devoir pendant des heures, m’angoisser pour des examens, supporter d’être entouré en permanence d’autres étudiants. Très peu pour moi. Je préférais de loin la tâche de Garde-Chasse à Poudlard. Je pouvais ainsi arpenter le par cet m’occuper de la faune, de la flore. J’étais bien, dans cette cabane à l’écart des autres.

En tout cas, mieux qu’à ce moment précis où je me suis fait percuté. D’accord, je n’étais pas franchement attentif et je déambulais sans vraiment faire attention à ce qui se déroulait autour de moi. Mais honnêtement, elle avait dû transplaner… sur moi. Ou presque. Ce qui n’était ni plaisant ni commun, bien heureusement. J’ai étouffé un grognement au moment de l’impact et je me suis relevé presque immédiatement pour me retrouver face à non pas celui, mais bien celle, qui avait osé me foncer dessus. Avant tout de chose, j’ai sifflé Marcel, mon chien, pour qu’il revienne à mes côtés, lui qui s’était éloigné comme si je le suivais encore. Je me suis alors tourné vers l’inconnu qui me pointait avec sa baguette, pour prouver mon innocence j’ai levé les mains brièvement alors qu’elle s’excusait. Je l’ai suivi du regard alors qu’elle se jetait sur ses bouquins qui visiblement étaient neufs. Je suis resté silencieux, ne sachant pas quoi dire, j’avais baissé mes mains et machinalement, je me suis mis à jouer avec mes doigts alors que je la détaillais rapidement. Finalement elle s’est retournée vers moi en s’excusant à nouveau. C’était plus poli que sincère, je n’étais pas dupe mais c’était déjà ça. Enfin je crois que j’aurai préféré qu’elle parte sans rien dire, cela m’aurait évité ce malaise grandissant. Qu’est-ce que je pouvais dire, m’excuser aussi ? Je le sentais mal. Ce qui me rassurait, c’était qu’elle ne semblait pas franchement dans son élément non plus.


« Non… toi, enfin merci, mais désolé aussi. »

Honnêtement, j’avais fait pire comme intervention. Je me suis étiré en passant ma main là où j’étais tomber pour faire partir d’éventuelles saletés. Pas que j’y accorde grande importance mais ça me donnait contenance et j’en avais bien besoin. J’ai lancé un regard à ce qu’elle tenait si précieusement dans ses mains et j’ai hésité avant de parler.

« J’espère que… tes chers livres n’ont rien. » Ai-je donc ajouté, une pointe d’ironie dans la voix.

Je ne savais pas pourquoi je disais ça, et je m’en suis voulu. Serrant les poings, je me suis mordu la lèvre en espérant qu’elle ne le prenne pas mal. Je n’avais que moyennement envie de subir les foudres de qui que ce soit, et manifestement pas d’une élève aussi attachée à ses bouquins. Qui savait de quoi elle était capable.

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
This is no accident - Gabriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement ::  :: ❝ Université de Lir :: Alentours-
Sauter vers: