Forum RPG Harry Potter se déroulant en 2016.
 

Partagez | 
 

 In our family portrait, we look pretty happy [Alistair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Willow E. Wormwood
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: In our family portrait, we look pretty happy [Alistair]   Mer 17 Aoû - 17:34

Let's play pretend, let's act like it comes naturally

Willow & Alistair

Willow avait eu de bonnes notes en ce début d'année, et elle avait été agréablement surprise. Ce n'était pas parfait, mais il lui semblait qu'elle n'avait jamais fait de si bon départ! Enfin elle avait pu envoyer une lettre positive en tout points à ses parents. Elle avait joliment empaqueté ses feuilles dans une enveloppe ensorcelée d'un ruban rose.
Maintenant, le hibou de la famille, Gemwald, se montrait rarement à la grande salle. On ne savait pas pourquoi, mais c'était un oiseau assez peureux qui craignait de sortir de la volière et était habitué à son aller-retour jusqu'à la maison. Peut-être se faisait-il vieux aussi. En tout cas, Willow allait toujours chercher son courrier là bas, ainsi que celui de sa soeur. Moira détestait aller dans un endroit recouvert de fientes de chouettes, sans parler de l'odeur et de la patience qu'elle avait avec ces bestioles. Sa soeur tout craché, quoi. Mais ça ne dérangeait pas la jeune Poufsouffle de faire facteur.

Cinq jours étaient passés depuis l'envoi de sa lettre, et Willow était sûre que ses parents avaient répondu, maintenant. Guillerette, son écharpe jaune & noir autour du cou, elle entra dans la bâtisse et se délecta du bruit frétillant des ailes des hiboux. Un petit coup d'oeil, et elle reconnut Gemwald. Il avait l'air de s'être bien installé, peut-être était-il déjà arrivé hier. Se dirigeant vers lui, la jeune fille lui caressa doucement la tête, voyant les yeux de l'oiseau se réduire en deux fentes paresseuses. Willow sourit affectueusement. Ne vieillis pas trop, Gemwald.
Sous ses serres se trouvaient un petit paquet de deux enveloppes. La jeune fille les prit délicatement sans brusquer le hibou. Une était pour elle, l'autre pour Moira. Elle enfonça celle de sa soeur dans une des poches de sa robe. Si elle l'ouvrait, elle se ferait massacrer. Par contre, elle n'avait pas la patience d'aller lire la sienne dans son dortoir. S'asseyant sur une des pierres assez propres, Willow déchira l'enveloppe avec impatience.

Prenant la lettre à deux mains, elle commença à lire. Son sourire s'effaça au fur et à mesure... Bien sûr... Comme d'habitude, ils n'étaient pas contents. Elle pourrait faire mieux. Il ne fallait pas qu'elle soit tant emportée par ce début. Ne te repose pas sur tes lauriers, l'année n'est pas fini. Quelle est cette note en potions? Est-ce ton amie sang-mêlée qui te distrait avec sa technologie sauvage. Oh allons! Willow avait toujours été nulle en potions, ce n'était pas nouveau! Rien à voir... Bel effort en sortilèges, mais ne travaille pas que ça, on ne cesse de te le dire. Ah, donc ça, ça devait être un compliment.
Un flot continuel doux amer. Comme chacune des lettres qu'elle avait reçu depuis toujours. À quoi s'attendait-elle? Pas à ça peut-être... Nous te rendons ton ruban. Willow jeta un oeil au fond de son enveloppe. Le ruban rose gisait là. Elle avait l'impression de ce voir en ce petit bout de tissu rejeté. Imparfait. Incohérent. Fantaisiste. Pas assez parfait...

Willow serra la lettre tellement fort qu'elle la froissa, manquant de la déchirer. Expirant, elle se détendit un peu. Bon sang, mais qu'est-ce qu'elle avait fait pour mériter une famille pareille? D'habitude, elle arrivait à relativiser, mais là, elle avait du mal. Les sourcils froncés, son esprit commençait déjà à renier les mots écrits par la plume de sa mère qu'elle connaissait si bien. Froide et cassante, comme toujours. D'un geste brusque, elle replia la lettre comme elle le pouvait. Elle ne savait jamais comment replier quelque chose. Mais au lieu d'enfourner le papier bombé dans l'enveloppe, la jeune Poufsouffle poussa un soupir et posa sa joue sur sa paume, laissant le papier plié flotter nonchalamment sur sa peau au gré du vent.

Elle demeura dans ses pensées. Pas très joyeuses, malheureusement. Mais tellement plongée qu'elle n'avait pas entendu les pas de quelqu'un d'autre dans les escaliers menant à la volière, et bientôt une silhouette se dessina dans l'encadrement de l'entrée, bouchant la lumière du soleil, ce qui l'interpella. Sous la surprise, Willow tint mal le papier, qui se déplia et s'envola. Elle réussit à l'attraper au dernier moment, avant qu'il disparaisse à travers une des meurtrières de la bâtisse. Avec un peu de chance, son air triste et désabusé n'avait pas inquiété le nouvel arrivant qu'elle ne distinguait pas encore à contre-jour.

DEV NERD GIRL


_________________
Willow E. Wormwood
Only a few find the way, some don't recognize it when they do - some... don't ever want to. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alistair MacNèill
Gryffondor

avatar

Gryffondor




MessageSujet: Re: In our family portrait, we look pretty happy [Alistair]   Lun 29 Aoû - 3:24

"Chased down like dogs, we run from your grasp"

Ce qui est bien, quand vous avez le soleil dans votre dos, c'est que pendant l'espace d'un instant, vous pouvez vous prendre pour Dieu. L'Illumination des Masses, tout ça. "Je suis Alistair Tout-Puissant, j'ai le pouvoir sur vous et votre misérable-mais-pas-tant-que-cela existence. Wesh." Plus d'un en rêverait. Devenir Dieu, mettre le monde en pause, pouvoir poser son cerveau loin des problèmes de la vie. Loin de votre mère, par exemple. Ou de votre demi-frère que vous ne savez pas vraiment comment approcher, parce que votre paternel commun est un fou enfermé dans une camisole de force. Comment est-ce que vous voulez engager la conversation ? "Au fait, des nouvelles de papa? La dernière fois que j'ai appelé, ils avaient changé la couleur de ses cachets". Et qu'est-ce que vous voulez répondre à ça ? "Oui, maintenant ils sont jaunes, il préfère, ça lui rappelle les couleurs de Poufsouffle".

Dans la réalité, quand vous avez le soleil dans votre dos, vous éblouissez votre interlocuteur comme un cochon. En plus, vous cramez à mort de la nuque et du dos et, pour peu que vous soyez du type à suer beaucoup en peu de temps, vous avez une jolie marque derrière votre chemise / T-Shirt / débardeur / robe. C'est moins divin. Et dans la réalité, la volière a bel et bien une odeur de fiente de hibou lointaine, ce qui enlève encore un peu plus de divinité à la situation. Bienvenue sur Terre, profitez de votre séjour.

Alistair se décale légèrement, de manière à ne plus être à contre-jour. Il n'était pas Dieu, il n'était qu'un Gryffondor venu envoyer son courrier. Malheureusement. Il fait un signe de tête à la jeune Poufsouffle déjà présente dans la volière. Elle a l'air surprise de le voir, comme s'il avait soudainement deux têtes, et elle s'accrochait de toutes ses forces un morceau de papier. Le jeune homme se souvenait l'avoir vue, et lui avoir parlé, quelques fois, mais pas suffisamment pour être très proche d'elle. Il ne peut s'empêcher de lui sourire, dans l'espoir de lui arracher un sourire, aussi.  Histoire de lui faire comprendre qu'en vrai, il ne voulait pas l'effrayer.

« Hey. Du calme, ce n'est que moi, Alistair. Gryffondor, tu sais, le gars à la batte pendant les matchs de Quidditch. Juste venu poster une lettre. »

Et quelle lettre... Toutes les semaines, sa mère lui envoyait une lettre à laquelle il devait répondre, sous peine de se voir expédier une Beuglante en pleine Grande Salle. Déjà que la Beuglante c'est pas classe de nature, imaginez quand vous êtes censé être un étudiant mature de Sixième Année. Alors, Alistair répond. Il lui envoie une lettre en lui confirmant qu'il étudie beaucoup, est attentif à ses cours, se montre très tolérant avec les Serpentards et un peu moins avec les Moldus. Il ne lui parle jamais de Quidditch, il sait qu'elle n'aime pas ce "sport de zouaves" - bien qu'elle adore dire à qui veut l'entendre que son fils était "le batteur officiel de Gryffondor, et le meilleur depuis Fred et George Weasley". Elle aurait préféré un Attrapeur, mais elle fait avec ce qu'elle a. C'est pas comme si elle avait le choix.

Alistair soupire en cherchant son hibou du regard. L'animal lui lance un regard narquois; lui non plus, il n'aime pas trop la maison. Elle est pas gentille, la mère MacNèill, elle ne donne jamais de bouts de nourriture. Elle se contente de lui coller une lettre à la patte et de le lancer par la fenêtre. Cette semaine, la lettre maternelle portait sur les sujets habituels; comment elle aurait apprécié qu'Alistair se dégotte un nouveau collègue Batteur, Sang Pur si possible; comment elle chantait les louanges d'une étudiante X de Serpentard, Sang Pur à coup sûr, et comment elle pourrait être un potentiel bon parti pour lui; comment elle espérait qu'il était talentueux dans ses cours, pour qu'il ait des ASPICs bien plus haut que les BUSEs qu'il avait obtenu l'an passé, dont les notes étaient tout simplement "ridicules, pour la plupart - la majorité". Récemment, elle avait également commencé à se plaindre de ses nouveaux voisins, un jeune couple de Moldus; ils étaient venus la voir pour se présenter; lui dire que s'ils avaient besoin de quelque chose, ils pouvaient l'aider; et enfin lui demander s'ils avaient le "Internette", comme elle disait.
Elle leur avait fermé la porte à la figure.

Le Gryffondor se gratte la nuque. Il s'apprêtait à lui poster une réponse semblable en tout point à la précédente : il n'était pas un parti à prendre, il étudiait avec assiduité, et les Moldus ne reviendrait sûrement pas la voir de sitôt, elle n'avait donc pas à s'inquiéter ni à brûler leur maison pour leur faire passer le message. Il avait laissé de côté le sujet Quidditch; il n'avait pas envie d'en parler. En attachant la lettre à son hibou, il jette un œil derrière lui; Willow est toujours dans la volière.

« Désolé de t'avoir fait peur. C'était pas mon intention. Tout va bien ? T'avais l'air de t'accrocher férocement au bout de papier. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Willow E. Wormwood
Poufsouffle

avatar

Poufsouffle




MessageSujet: Re: In our family portrait, we look pretty happy [Alistair]   Mer 7 Sep - 16:05

Let's play pretend, let's act like it comes naturally

Willow & Alistair

« Hey. Du calme, ce n'est que moi, Alistair. Gryffondor, tu sais, le gars à la batte pendant les matchs de Quidditch. Juste venu poster une lettre. »

Oh, Alistair! Oui, maintenant qu'il le disait, il ressemblait bien à ce Gryffondor en particulier. Willow cligna plusieurs fois des yeux pour balayer les tâches qu'avaient fait le soleil sur sa rétine. Avant de lui rendre son sourire et de lui dire bonjour. Elle ne trouva pas grand chose à dire sur le moment, la tête encore plongée dans les montagnes russes qu'avait tracé sa mère à la plume mordante.
Pendant de longues minutes, la jeune Poufsouffle médita sur la lettre. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir répondre à ça? Il fallait qu'elle invente un exploit pour avoir petit bravo, ou c'était trop demandé? Willow poussa un profond soupir. À quoi elle s'attendait. Si elle voulait quelque chose de normal, elle n'avait qu'à changer de famille. Il fallait qu'elle se ressaisisse. Après tout, ce n'était pas la pire chose qui lui était arrivé. Bon, oui, elle avait été déçue sur le moment. C'est clair que ça ne faisait pas plaisir. Mais bon quoi, Willow allait retrouver ses amis, son dortoir, sa chouette et tout irait mieux et tout allait continuer. Comme d'habitude.

« Désolé de t'avoir fait peur. C'était pas mon intention. Tout va bien ? T'avais l'air de t'accrocher férocement au bout de papier. »

Oh purée le pauvre, elle l'avait presque oublié. Willow se retourna vers Alistair, un sourire peu convainquant sur les lèvres.

« J'aurais sûrement dû le laisser s'envoler, finalement. » C'était vrai ça. Bravo les réflexes humains. « Ne t'en fais pas, tu ne m'as pas fait peur. Tout va bien. »

Elle était bien en train de dire ça, sérieusement? Tout va bien. C'était un des pires mensonges qu'elle avait proféré jusque là.

« Enfin tout va bien dans le monde où mes parents sont des éternels insatisfaits pour qui je serai toujours une ratée. »

Ses paroles étaient si amères qu'elle en sentait presque le goût. Willow regarda une dernière fois la lettre, ne sachant trop que faire.

« J'exagère un petit peu. Mais bon... » la jeune fille froissa le papier entre ses mains jusqu'à en faire une boule rabougrie. « Voilà ce que j'en pense. »

DEV NERD GIRL


_________________
Willow E. Wormwood
Only a few find the way, some don't recognize it when they do - some... don't ever want to. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: In our family portrait, we look pretty happy [Alistair]   

Revenir en haut Aller en bas
 
In our family portrait, we look pretty happy [Alistair]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sky&Elya | family portrait
» The Moon family portrait
» Family Portrait -Venise, ITALIE- [R. ♥]
» (F) my family portrait
» 04. Happy Birthday, Cat.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement ::  :: ❝ Le Parc. :: La Volière-
Sauter vers: